www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

KI2NOUS2
Alain BAUD
hypnothérapeute, énergéticien,formateurhypnose, lahochi, soin énergétique, formation hypnose
Ki2Nous2
Alain BAUD
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > HYPNOSE COMMENT ÇA MARCHE

EN HYPNOSE DOIS-JE AVOIR PEUR DE CE QUI PEUT SORTIR DE MON INCONSCIENT

article de Alain BAUD, publié le 7 septembre 2020 2 min à lire 96


Il peut arriver que nous n'osions pas entamer un travail sur soi avec un hypnopraticien par peur de ce qu'il pourrait bien sortir de notre inconscient lors d'une hypnotisation.

Le conscient et l'inconscient on un système de protection que l'on appelle blocages inconscients ou blocages conscients, c'est le rôle de l'hypnopraticien de détecter ces blocages lors d'une séance, d'essayer de les contourner gentiment et si cela est vraiment trop compliqué pour son client de reporter à une prochaine séance car c'est peut être tout simplement qu'il n'est pas prêt.

L'inconscient vis dans l'imaginaire c'est un enfant de 7 ans donc vous ne vivrez jamais en séance un événement traumatique du passé (pour votre conscient car l'inconscient n'a pas de notion de temps) avec les mêmes ressentis, votre inconscient va créer des métaphores dans son imaginaire.

Un des archétypes de l'inconscient est la cave qui dans la maison représente pour notre inconscient le lieu où il stocke tout ce qu'il ne veut pas voir, là où il met les cadavres sorti du placard.

Madame D vient me voir pour prendre du poids. Lors de l'anamnèse je me rend vite compte que sa relation avec les hommes est compliquée notamment au travail où elle veut toujours être la meilleure surtout devant les hommes et elle pousse son corps dans les extrêmes comme une punition qu'elle s'impose.

Dès la première séance j'invite son inconscient à descendre dans la cave de sa maison, ce qu'il refuse catégoriquement. Je pense alors à un évitement psychologique et propose d'autres solutions pour y aller mais rien n'y fait, je n'insiste donc pas et nous continuons son voyage dans la maison.

Nous finissons par monter dans son grenier dans lequel elle souhaite ouvrir une grande baie vitrée sur le toit pour voir le ciel, quand c'est fait elle veut voler sur le dos d'un dragon, je sens le truc venir, elle me demande alors si elle peut brûler la cave, évidemment je la laisse faire et là elle me dit :" le monsieur qui était dedans brûle lui aussi, il ne reviendra pas?"

Quand nous finissons la séance je demande à madame D comment elle se sent, elle me dit très bien mais un peu déçue car elle pensait en avoir fini avec lui!

Son inconscient avait bien fait les choses, il avait caché ce qu'il ne voulait plus voir et le fait de se rendre compte qu'il était encore là à permis à madame D de prendre conscience qu'un travail restait à faire, libre à elle ensuite d'accepter ou pas de le faire mais cet événement qui peut sembler difficile à affronter quand on y pense ne l'a pas été du tout pour madame D, cela lui a au contraire permis d'avancer.
© Alain BAUD
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/alainbaud-hypnotherapeute
Mots clés : hypnotisation, hypnopraticien, inconscient, refoulement, blocage, suggestion
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
HYPNOSE
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Tout homme est tiraillé entre les deux besoins. Le besoin de la pirogue c'est à dire du voyage, l'arrachement à soi-même et le besoin de l'arbre, c'est à dire de l'enracinement, de l'identité. Les hommes errent entre ces deux besoins en cédant tantôt à l'un tantôt à l'autre. Jusau'au jour ou ils comprennent que c'est avec l'arbre qu'on fabrique la pirogue. » Mythe mélanésien de l'île du VANUATU