www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

KI2NOUS2
Alain BAUD
hypnothérapeute, énergéticienhypnose , hypnothérapie, hypnotiseur, lahochi, soin énergétique
Ki2Nous2
Alain BAUD
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > HYPNOSE POUR LA GESTION DU CORPS

L'HYPNOSE POUR PERDRE DU POIDS: LA DÉPENDANCE AU SUCRE

article de Alain BAUD, publié le 22 septembre 2020 5 min à lire 200 1


Perdre du poids rapidement peut sembler fastidieux parfois, cela peut-être dû à notre addiction au sucre.

Addiction au sucre mythe ou réalité ?

Nous pouvons souvent nous sentir perdu(e) face aux différentes informations qui circulent concernant le sucre et sa capacité addictive. Qu’en est-il vraiment, quels sont les chiffres et comment progresser pour ne plus l’être.

Bons et mauvais sucres

Sucre blanc, sucre de canne, cassonade, sucre stevia, sucre glace, sucre de coco autant de différents sucres dont on ne sait pas forcément la différence d’action sur notre organisme.
Reprenons donc à la base et voyons les trois familles principales de sucres :

Le glucose Sucre constitué d’une seule molécule. Il se présente sous forme d’une poudre blanche. Le glucose a un faible pouvoir sucrant, de 70 à 75. Il est donc bien moins utilisé dans l’industrie alimentaire. Il est plutôt utilisé en tant qu’agent de charge (sous forme cristalline monohydratée ou de sirop concentré).

Le fructose Utilisé comme élément sucrant en biscuiterie et en pâtisserie industrielle. Sa valeur calorique comme celle de tous les sucres est de 4 kcal/g. Par son pouvoir sucrant élevé (130 à 150), le fructose permet, pour un niveau sucré donné de diminuer la quantité totale de glucides et de réduire l’apport énergétique. Mais une consommation trop importante est associée à une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires.

La saccharose C’est le sucre de table que vous mettez dans votre café ou dans vos gâteaux. Le saccharose est extrait de la betterave ou de la canne à sucre. Il est constitué d’une molécule de fructose liée à une molécule de glucose. Comme tous les sucres il apporte 4 kcal / g. C’est la référence, on lui attribue donc un pouvoir sucrant de 100.

Ces trois catégories favorisent la prise de poids.

Quelques chiffres

D’après les études, 5 % des consommateurs réguliers pourraient développer une dépendance aux délices sucrés alors que 20 % des usagers de cocaïne deviennent accros à cette drogue et que 30 % des fumeurs s’aliènent à la cigarette

Pourquoi devient-on addict au sucre

Le sucre passe par les récepteurs du plaisir situés sur la langue qui active le circuit de la récompense. Il est ensuite ingurgité et vient se fixer dans le sang emmené jusqu’au cerveau où il vient activer les récepteurs cérébraux du glucose activant ainsi la dopamine, hormone de l’énergie et de la sérotonine, hormone du plaisir. Cumulé avec les récepteurs du plaisir de langue cela fait un beau mélange, double effet « kiss cool ».
Les études faites sur ce sujet ne prouvent pas que l’on puisse devenir véritablement addict au sucre comme on peut le devenir avec l’usage d’une drogue mais le fait que cela développe chez nous la dopamine peut créer un effet de dépendance. Ca se compare au sport, quand vous en faites beaucoup, vous libérez la dopamine et vous en redemandez c’est normal c’est du bonheur pur.

La part psychologique de l’addiction au sucre

La déprime ou la dépression amène par définition à une grande tristesse, une envie de ne rien faire de ne pas passer à l’action. Là je ne vous apprends pas grand-chose. Peut-être connaissez-vous la déprime du dimanche soir qui arrive à l’idée que la semaine reprenne le lendemain et qui peut s’accompagner aussi d’une déprime au travail. Il existe également la déprime hivernale donc saisonnière qui surgit avec la baisse de luminosité. Ou encore la déprime après grossesse, je ne vous en ai cité que trois mais il existe encore plein d’autres manières de déprimer mais dont découlent toutes le même sentiment de mal-être.
Notre cerveau fonctionne et se régule avec différentes hormones :
La dopamine, hormone de l’énergie
Le GABA, l’hormone de la détente
La sérotonie, l’hormone du plaisir
L’acétylcholine, l’hormone de la concentration

Le sucre active en nous la dopamine et la sérotonine qui vont vous permettre de se sortir de la dépression.

Quels sont les risques et conséquences liées à l’addiction au sucre sur l’organisme

Les risques principaux sont l’augmentation du diabète et les risques cardiaux vasculaires.

Comment se sortir du sucre, les solutions pour se soigner de cette addiction

Certaines huiles essentielles permettent de couper l’addiction au sucre telle que l’huile essentielle de cannelle qui contient des éléments actifs qui agissent sur notre système limbique pour bloquer notre envie de sucre.
Addiction au sucre et acupuncture, en effet cette technique permet de libérer justement les hormones requises de manière naturelle en allant appuyer sur certains points précis. Elle peut également servir à réguler le taux de ghréline dans le corps qui est l’hormone de la faim et couper donc l’envie.
L'hypnoseen accompagnement au sevrage. Avec l’hypnose nous allons pouvoir agir sur cette notion de plaisir et tout ce qui est caché sous le tapis qui peut nous plonger dans la dépression. Ensuite dans un deuxième temps intégrer le dégout du sucre.

Addiction au sucre sevrage

En raison de ce qu’elle libère en nous, l’hormone du plaisir, si l’on vient à arrêter cet apport de sucre nous coupons cet apport de plaisir et il va donc falloir le trouver ailleurs sous peine de tomber dans une dépression possible. Nous aurons même une perte d’énergie, il faut donc compenser par d’autres activités qui compenseront cette perte : sport, art, etc…

Vous voulez suivre mes publications, n'hésitez pas à vous inscrire à ma lettre d'informations
© Alain BAUD
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/alainbaud-hypnotherapeute
Mots clés : poids, taille, sucre, addiction, dépendance
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
HYPNOSE
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Lettre d'info pour s'informer Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager article surPartager article sur Voir des articles similaires sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Tout homme est tiraillé entre les deux besoins. Le besoin de la pirogue c'est à dire du voyage, l'arrachement à soi-même et le besoin de l'arbre, c'est à dire de l'enracinement, de l'identité. Les hommes errent entre ces deux besoins en cédant tantôt à l'un tantôt à l'autre. Jusau'au jour ou ils comprennent que c'est avec l'arbre qu'on fabrique la pirogue. » Mythe mélanésien de l'île du VANUATU