www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Alexandra SION
Psychopraticienne, Art-thérapeuteGestion du stress - Thérapie familiale - Développement Personnel
Alexandra SION
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / ALCOOLISME OU DÉRIVE TOTALE ...

L'ALCOOLISME ÇA COMMENCE QUAND ?

article de Alexandra SION, publié le 14 janvier 2021 3 min à lire 25
Je ne pourrais te parler de l'alcoolisme au féminin, je ne le connais pas, bien que je suive Laurence Cottet, une ancienne alcoolique qui a ce site, Janvier sobre .
Je te parlerais ici les dégats de l'alcoolisme masculin.

Dans le cas du père de mes enfants et bien qu'il le nie encore, son alcoolisme remonte à loin ... Lorsque nous avions une vingtaine d'années, il a déjà eu à faire à la police pour alcoolémie au volant, en plus il rentrait de chez moi ! A l'époque je vivais à Boulogne en Hauts de Seine, lui dans le Val d'Oise, je rentais d'une virée aux Antilles, j'ai ramené des cubis de Jean Bally , ça faisait quelques mois que je n'avais pas vu les copains, à l'époque je buvais comme un trou, dans mon cas ça restait festif, dans le cas de tous encore à l'époque et dans nos têtes, IL n'était pas encore alcoolique, ben non, on était surtout jeunes et très cons alors on picolait sans soif, on prenait le volant bourrés, super, on a vraiment rien dans la tronche à c't'âge ... Bref, en rentrant chez lui, dans le Val d'Oise, il s'est dit "ben pourquoi pas repartir à Paris, il s'est fait arrêté dans une rue en sens unique, il était bien-évidemment en sens inverse ! Alcool ++++, comico, chambre de dégrisement, plus de permis (me souviens plus du temps de retrait à l'époque), il a passé une année à peu près, je crois, à ne plus boire une goutte, une seule année et au final il n'aurait jamais dû reprendre ! ....

Pendant des années, on a bu l'apéro, on a fait des soirées à se mettre la tête à l'envers, alcool, joints ... c'était cool, on était jeune !!! On a toujours fait la fête, sauf que je ne me rendais pas compte à quel point cet alcool peut s'ancrer en une personne. Je m'en suis rendue compte quelques mois avant notre arrivée ici ! Par exemple, un matin, en me levant, j'ai vu une fenêtre cassée !!!! Son ami (un alcoolique aussi) qui était là ce jour m'a expliqué qu'il s'était cassé la gueule et avait voulu se rattraper sur la poignée ... une histoire banale disons, qui ne l'est pas tant que ça au final !!!! C'est donc à ce moment où je me suis dit que ça commençait à craindre, est ce qu'il devient alcoolique ? L'est il déjà ? Je sais pas trop, je ne dis rien, je rumine, je le regarde plonger ....

Entre temps il nous ai arrivé une catastrophe que je ne souhaite à personne, la perte d'un enfant. Alors, je ne m'étalerais pas sur le sujet, je ferais un article sur le deuil. Cet encart pour expliquer que cette grande perte a contribué à son alcoolisme, il a, je pense même été le déclencheur.

Après notre arrivée sur l'île .... Rien est beau, j'ai fait semblant de vouloir quitter la France, mon père, ma fille (même si à l'époque je ne les voyais pas) j'étais pas si loin. Quitter la France pourquoi ? J'ai toujours voulu repartir de la France, loin de ces connards racistes et égoïstes, de ces personnes jugeantes. J'avais dit OUI partons, c'est super ... Eh bien si j'avais su que je partais tout droit en enfer ... Je m'serais abstenu !!!!

C'est apéro le midi, apéro le soir et la semaine et le week-end ... Ca dure des années ! Et un jour on fait une soirée à la maison, le lendemain tu reçois un message d'une copine qui était là, qui me met la puce à l'oreille "Alex, il est alcoolique ..." j'aurais dû garder ce message ! Sur le coup, je ne l'ai pas compris, il m'a fait très mal, je n'ai plus revu cette personne pendant quelques temps et pourtant ! Je me suis rendue compte avec le recul qu'elle me dirigeait vers le chemin que j'aurais dû prendre de suite, mon chemin à moi et pas celui de l'enfer ... J'aurais dû partir à ce moment là, le laisser dans le merdier qu'il était en train de nous créer ... NON, j'ai justement choisi l'enfer en me disant que NON CE N'EST PAS POSSIBLE il ne peut pas être mauvais. Je le connais, il n'est pas comme ça. C'est quelqu'un de bien ... Mouais .... J'aurais mieux fait de me faire une entorse cérébrale à la place !!!!
© Alexandra SION
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/alexandra-psychotherapeute
Mots clés : stress, post, traumatique, ..., violences, conjugales, ..., enfant, intérieur, ..., blessures, du, cœur, ..., histoire, d'une, vie, !
Psychothérapie, Soins énergétiques.
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. » Khalil Gibran