www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Valérie A.
Magnétiseuse, énergéticienne, maîtrise de l’Attention et de la Transformation(Don Miguel Ruiz), sophrologiemagnétisme,alignement vibratoire,4 accords toltèques, sophrologie
VOYAGE EXTRA-ORDINAIRE
DE L'ARGANIER À L'HUILE D'ARGAN/CARNET DE VOYAGE AU MAROC
< retour rubrique < retour Articles |
publié le 24 octobre 2017 10 min à lire 414 1
Carnet de voyage de notre tout premier séjour à Essaouira en ce début d’automne 2017

En vous souhaitant bonne lecture et l’envie de nous rejoindre un jour ou l’autre

Valérie et Clémence

Pour se mettre dans l'ambiance le temps de la lecture :



Jour 1 : Arrivée à Essaouira - Mogador
Le 29 septembre nous avons accueilli en fin de journée, à l’aéroport d’Essaouira-Mogador, Maroc, Lydia et Gilles, pour participer au stage sur ‘les secrets de l’Argan’.
Le soleil était au rendez-vous, et la sensation excitante d’avoir posé les pieds en terre d’Afrique faisait briller leurs yeux.

Après avoir découvert le lieu magique qui allait les recevoir pendant 8 jours, le riad Art’Gana Lodge, oasis paisible et verdoyant situé dans la campagne D’Essaouira, rencontré Chantal, la dame des lieux, Asna, la cuisinière, Ayoub, le chauffeur, nous voilà partis pour une premier contact avec la ville.


Etrangeté de la médina d'Essaouira....


Musique gnawa et chaleur humaine...

De quoi alimenter les rêves d'un ailleurs dépaysant...

Au doux rythme d'un pays qui ne connaît pas la rigueur du temps d’Europe... le séjour s’est ensuite déroulé.
Chaque matin nous commencions la journée par une invitation à l'éveil dispensée par l'une ou l’autre en alternance : respirer, s’étirer, méditer, danser; et hop !
Nous étions ouverts et disponibles à de nouvelles aventures.

Jour 2, journée d'excursion : visite d'une Arganeraie, baignade à Sidi Kaouki, ballade jusqu'aux Cascades de Sidi M’Bark

Nous avons commencé par visiter l’arganeraie d'Assaisse Ouzeka et sa coopérative de femmes, à 22km d’Essaouira en direction d’Agadir.

Les mains habiles et expertes des femmes transformant les noix d'Argan en huile prodigieuse, nous ont captivé !
La peau est d’abord retirée, puis la noix est ouverte afin de récupérer l’amande qui sera torréfiée pourune huile alimentaire.
Les amandes torréfiées ou non sont ensuite broyées afin d’obtenir une pate qui sera pétrie pour en extraire goutte à goute l’huile précieuse.

Ensuite Omar, le directeur, nous a fait une visite guidée de l’arganeraie qui jouxte l’entreprise.
Enfant du pays, revenu sur sa terre natale après des études d’agronomie, il a sû mettre à profit ses connaissances pour developper sa coopérative et permettre aux femmes de sa région d’avoir un travail décent sur mesure.
Son érudition tant historique qu’agronomique a amplement comblé notre soif de comprendre cette culture de l’Argan appelée par les marocains ‘ le trésor du Maroc’.

Instants plage-­baignade-­détente et vues sur jolis dromadaires à Sidi Kaouki

En suivant un court d’eau cheminant jusqu’à une plage étale et infinie, entre arganiers et chèvres, paysages lunaires ou verdoyants, l'on rejoint les cascades de Sidi M'Bark.
La nature nous offre ici un spectacle de toute beauté !


Jour 3 : Visite d’un Souk à la campagne et atelier «Fabrication de savon»

Pour comprendre un pays , il faut en connaitre les usages…rien de tel qu’une plongée dans un marché local, à la campagne.
Le « souk » de Had Drâa est le plus grand de la région d’Essaouira, il se tient chaque dimanche matin.
Fréquenté surtout par les hommes qui viennent faire leurs affaires, qui achèteront ou vendront dromadaires, ânes, chèvres, moutons, vaches, semences, tandis que d’autres vivront de leur artisanat, de riches ou modestes étales d’épices, de pains, de pastèques, d’outils variés, d’une coupe de barbe sous une tente berbère ou de ribambelles de victuailles et objets indescriptibles… C’est Abdel, l’herboriste, inconditionnel de ce marché, qui nous a fait l’honneur de nous accompagner, nous invitant à une immersion de plein pied, dans le quotidien du ‘bled’.

Après un petit déjeuner copieux au menu typique de grillades de mouton et de poulet avec l’incontournable thé à la menthe, une déambulation effrénée dans le souk toute la matinée, puis une sieste bien méritée, nous avons rencontré Saïda !

L’artisane nous a guidé avec enthousiasme dans la fabrication de savon à base d’huile d’Argan et d’huiles essentielles aux vertus recherchées.

Nos deux participants ont littéralement mis « la main à la pâte ».

La journée se termina comme souvent au Maroc une journée bien remplie se termine… par un savoureux tajine de poulet aux citrons confits et olives, entourés d’amis et de musique…

Jour 4 : 2ème atelier « Fabrication de savon » et Hammam

Saïda nous a rejoint le matin pour le second atelier.
Ce fut au tour des participants de nous montrer qu’ils avaient bien retenu la leçon.
La deuxième fournée de savons a rejoint la première, pour attendre les cinq semaines nécessaires à la saponification, processus naturel durant lequel une réaction chimique entre les constituants matière grasse, l’huile d’argan et base forte, la soude permet, la synthèse du savon; donc cinq semaines de repos nécessaires pour que la chimie fasse son œuvre et que la soude s'évapore .
L’après­‐midi les tourtereaux se sont séparés le temps d’un hammam.
Gilles est parti au hammam traditionnel accompagné d’un masseur tandis que Lydia s’est envolée de longues heures au Spa...

Cocooning, dans la vapeur douce, enveloppée de savon noir et d’huiles de massage…

Jour 5 : 3ème atelier « Fabrication de crème de massage et d’eau florale »

Lors de ce dernier atelier avec notre chère Saïda, alors que les savons reposaient à l’abri après les avoir démoulés, nous avons reçu les secrets de fabrication d’une crème de massage au gingembre et d’une eau florale de rose extraite avec un alambique antique.

Le savoir faire de Saïda n’a d’égal que ses talents de cuisinière que nous allions découvrir chez elle le soir venu.
Dans une très ancienne maison berbère qu’elle a rénové cahin caha, Saïda nous a reçu avec cœur, en bonne compagnie et nous a régalé d’un inoubliable tagine de sardines et dorade, d’une salade typique aux oranges et olives noires, d’autres salades marocaines, d’une pastèque gouteuse et rafraichissante...



Jour 6 : Artisanat et plantes médicinales

Après un petit déjeuner copieux préparé par notre chère Asna, avec les fameuses crêpes msemen, nous avons débuté notre journée par la visite d’une boutique‐musée sur l’art et l’artisanat marocain, dont un étage est dédié aux tapis.
Nichée dans une ruelle, Caravansérail renferme merveilles et trésors de la culture berbère. C’est un repère incontournable pour les chineurs avec un accueil sympathique en prime.


Nous avons continué par une visite de plusieurs riads, nous gorgeant de leur beauté…

Avant de nous sustenter de sardines fraichement pêchées et grillées sous nos yeux…

Puis ce fut au tour d’Abdel, herboriste et enchanteur de la rue Laalouje, de nous accueillir dans son antique boutique en plein centre de la vieille ville d’Essaouira. A l’abri des remparts, elle détient nombre de potions magiques à base de plantes médicinales, ainsi qu’un pressoir pour fabriquer l’huile d’argan sous les yeux des passants.
Une ou deux femmes s’y attèlent chaque jour avec tranquillité et persévérance.
A notre connaissance, Valérie ayant vécu 3 ans à Essaouira, Abdel est le premier commerçant à avoir proposé cette formule de fabrication directe de l’huile d’Argan en magasin, qui depuis a fait bien des émules dans les échoppes de la médina.
Accompagné d’un délicieux thé royal aux dix plantes, il nous a délivré des recettes adaptées à nos petits et grands maux, nous proposant également des remèdes de son cru pour les soulager.

Plantes à l’appui, bocaux en verre ouverts afin d’humer menthe pouliot rose, ambre, musc…
Nous avons profité de ses précieuses connaissances dans une ambiance chaleureuse et conviviale. les remèdes d'Abdel
second volet des remèdes naturels d'Abdel

Jour7 : Réalisation d’huile d’argan et d’un couscous, dernière soirée festive

Nous nous sommes retrouvés joyeusement chez Abdel le lendemain.
Lydia s’est essayée courageusement plusieurs heures à broyer les noix d’argan sur le tour en pierre de granit, à la surprise des touristes qui se sont arrêter et sont entrés par curiosité pour voir la ‘Gaouria’, l’étrangère, fabriquer la pâte d’Argan, tandis que Gilles a cuisiné un couscous avec Fatima, la dame libérée du pressage, à l’huile d’argan alimentaire bien sûr !

Après avoir dégusté l’excellent repas, les femmes firent des emplettes... les hommes succombèrent à la chaleur digestive du couscous…


Puis nous avons rejoint dans la soirée, Saïda et sa famille, pour célébrer l’anniversaire de son gendre, Christian, artiste en tout genre qui a notamment réalisé la plupart des peintures du riad que l’on peut apprécier plus haut en Jour 6.


Jour 8 : Le départ

Le dernier jour nous en avons profité pour lézarder un peu près de la piscine, absorbant les bons rayons du soleil chaud maghrébin quelques heures encore avant le retour en France sur un Paris frileux.



Plus de photos sur : instagram

Rendez-vous pour nos prochains voyages au Maroc- séjour souffle de guérison/du 28 fv au 9 mars 2018
séjour-atelier avec les femmes haddrates du 9 au 17 mars 2018/Essaouira


séjour, argan, septembre, 2017, maroc
Carnet de voyage du séjour - photos et récits

regardez ma prestation en rapport avec cet article :
SÉJOUR SECRET D'ARGAN-MAROC-ESSAOUIRA ET SA CAMPAGNE- DU 22 AU 29 SEPTEMBRE

1 merci
MERCI pour votre merci
ENVOYER À UN(E) AMI(E)

VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


les emails ne sont pas transmis à des sociétés externes
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE

partager

partager



POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. »
Aristote