www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Valérie A.
Magnétiseuse, énergéticienne, maîtrise de l’Attention et de la Transformation(Don Miguel Ruiz), sophrologiemagnétisme,alignement vibratoire,4 accords toltèques, sophrologie
Valérie A.
TÉMOIGNAGES
Prestations


TÉMOIGNAGES
ajouter mon témoignage
votre témoignage concerne quelle prestation ?
indiquez votre nom
exemple : Martin LAJOIE ou Martin L. ou Martin


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


OBLIGATOIRE :



SÉJOUR SECRET D'ARGAN-MAROC-ESSAOUIRA ET SA CAMPAGNE- DU 22 AU 29 SEPTEMBRE
LYDIA, femme, le 22/09/2017
Nous avons adoré ce séjour qui nous a permis, pour cette première fois au Maroc, d'apprendre et de découvrir plein de belles choses.
Merci Clémence et Valérie.
Lydia et Gilles
MAGNÉTISME ET ALIGNEMENT VIBRATOIRE
Michèle, le 06/09/2018
Mon ressenti est, un moment de douceur et ressourcement d'énergie avec une pratique très douce. Vous êtes accueil chaleureux, bienveillance & écoute. C'est très appréciable, on se sent bien :)
STAGE > SÉJOUR SECRET D'ARGAN-MAROC-ESSAOUIRA ET SA CAMPAGNE- DU 22 AU 29 SEPTEMBRE
lydia, le 22/09/2017
Nous avons adoré ce séjour qui nous a permis, pour cette première fois au Maroc, d'apprendre et de découvrir plein de belles choses.
Merci Clémence et Valérie.
Lydia et Gilles
ATELIER > ATELIER ' SI C'ÉTAIT MON RÊVE ! ' LE 5 DECEMBRE -19H AU PRÉ VERT DE ST-NAZAIRE
luce, le 20/06/2016
L'atelier sur le rêve m'a permis de comprendre beaucoup en partant de peu. Ce qui m'a le plus impressionnée c'est que l'on dénoue des problèmes personnels même quand on travaille sur le rêve des autres. On en ressort grandis et connectés aux autres.
« En tout homme résident deux êtres : l’un éveillé dans les ténèbres, l’autre assoupi dans la lumière. »
Khalil Gibran