www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Sylvie BEGUIER
Naturopathie, biorésonancePoissy, plantes, Verneuil, Feucherolles, St Nom, aromathérapie, phyto
Sylvie BEGUIER
ARTICLES
REVUE DE PRESSE
SUR LES RISQUES DE LA PILULE, IL Y A ENCORE BESOIN D'INFORMER
< retour rubrique < retour Articles |
publié le 5 février 2019 2 min à lire 1
Le Parisien brosse le portrait de Marion Larat, rappelant : « Victime d’un AVC massif en 2006, elle est celle qui a donné l’alerte sur la pilule 3e génération. À 31 ans et maman aujourd’hui, elle continue son combat et aimerait voir son histoire portée à l’écran ».
Le journal remarque ainsi : « Il y a tout un tas d’enveloppes posées sur le bureau et une farandole de clés USB multicolores. Marion Larat ne peut pas - plus - les manipuler de sa main droite, recroquevillée. Alors elle s’aide de la gauche, avec détermination ».
« «Dedans, c’est mon histoire», insiste la jeune femme, qui envoie à partir de mercredi sa quinzaine de courriers à des réalisateurs, metteurs en scène et acteurs dans l’espoir d’en toucher un et de voir son épopée adaptée sur les planches ou à l’écran », note le quotidien.
Le Parisien rappelle que « son accident vasculaire cérébral, qui la laisse handicapée et épileptique, a pour coupable un tout petit comprimé. Sa pilule contraceptive (Méliane), comme l’a reconnu la justice en février dernier, en est la cause ».
Le journal observe que « son visage (( … )) a ému la France. Il est devenu l’emblème de «la crise de la pilule», notamment celles dites de 3e et de 4e génération qui augmentent les risques de phlébite et d’accidents vasculaires. Après le cri d’alarme de Marion et sa plainte en justice, véritable tsunami, les ventes de ces contraceptifs chutent en 2014 de 60%, les conditions de prescription sont renforcées ».
Marion Larat déclare notamment : « Cela a fait beaucoup de bruit à l’époque mais aujourd’hui on retombe dans le déni. Or, il faut continuer d’alerter sur les risques. Toutes les femmes ne les connaissent pas. Celles qui étaient des petites filles lorsque mon histoire a éclaté sont désormais des adolescentes ou des jeunes femmes qui doivent être informées avant de commencer leur contraception ».
Le Parisien note qu’« une adaptation de son livre « la Pilule est amère » (Stock, 2013) serait, selon elle, la meilleure façon «d’honorer ces filles qui ont perdu la vie» et de parler santé publique. (( … ))
Après tout, Martin Hirsch, aujourd’hui patron des hôpitaux de Paris, avait bien écrit que «l’histoire de Marion devrait être enseignée au cours des études médicales» ! Alors pourquoi pas la porter sur scène ! ».
Le journal souligne que « si la pilule reste un contraceptif sûr pour la plupart des femmes, Marion insiste sur le fait qu’elle cause aussi de nombreux accidents graves par an et plusieurs décès. «Trop», enrage-t-elle. La trentenaire, elle, était porteuse d’une anomalie de la coagulation du sang, le facteur II de Leiden. Sa pilule n’aurait pas dû lui être prescrite ».

pilule, risques, informations

remercier
MERCI pour votre merci
ENVOYER À UN(E) AMI(E)

VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


les emails ne sont pas transmis à des sociétés externes
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
partager
partager



POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Un but ne doit pas toujours être atteint, souvent il sert juste à nous donner une direction. »
Bruce Lee