www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Sylvie BEGUIER
Naturopathie, biorésonancePoissy, plantes, Verneuil, Feucherolles, St Nom, aromathérapie, phyto


rubrique : Revue de presse
ALZHEIMER : LA SÉRIE NOUVEAUX NOIRE CONTINUE, AVEC 2 ESSAIS CLINIQUES ARRÊTÉS
publié le 5 février 2019 - lecture 2 min 1
Camille Gaubert constate en effet dans Sciences et Avenir que « le laboratoire Roche annonce avoir arrêté deux essais cliniques en cours sur un traitement contre la maladie d'Alzheimer, les résultats intermédiaires s'étant révélés décevants ».
La journaliste note que « depuis 2018, c'est le 8e laboratoire à avoir été mis en échec par cette pathologie neurodégénérative. (( … )) Cet essai avorté allonge la liste des revers sur cette maladie neurodégénérative sur laquelle la recherche médicale peine à avancer ».
Le Dr Sandra Horning, responsable du développement mondial des produits chez Roche, précise ainsi que « les résultats obtenus avec le crenezumab sont décevants, mais ils contribuent de manière significative à notre compréhension de la maladie d’Alzheimer ».
Camille Gaubert explique que « le crenezumab est un anticorps monoclonal (qui ne reconnaît qu'une cible spécifique) expérimental conçu pour se lier préférentiellement à une forme neurotoxique de la protéine bêta-amyloïde (dont l'accumulation cause la maladie), et favoriser ainsi son élimination ».
« Les études de phase III sur le crenezumab, appelées CREAD I et CREAD II, portaient sur l’efficacité et la sécurité du crenezumab chez 1.500 personnes atteintes d'Alzheimer précoce », poursuit la journaliste.
Elle indique que « ces deux essais ont été arrêtés en cours de route suite à une analyse intermédiaire, selon laquelle il était peu probable que le crenezumab atteigne l'objectif primaire de l'étude, à savoir un changement significatif du score d'évaluation de la démence ».
Camille Gaubert relève toutefois que « la molécule continue de faire l'objet de recherches dans le cadre d'un autre programme, mené en Colombie auprès de sujets sains présentant des risques familiaux d'être touchés par la maladie ». Le laboratoire Roche fait savoir : « On pense que les changements biologiques dans le cerveau commencent des décennies avant que les symptômes cliniques de la maladie d’Alzheimer ne deviennent évidents ».
La journaliste revient sur « les revers dans la recherche contre Alzheimer » en 2018, et observe que « pour le Pr Harald Hampel, responsable de la chaire Axa sur la maladie d'Alzheimer (UPMC) au sein de l’Institut de la Mémoire et de la Maladie d’Alzheimer (IM2A), la théorie de la cascade amyloïde, selon laquelle la maladie est liée à une accumulation de plaques de protéine dans le cerveau, n'est pas forcément la clé d'un éventuel traitement. Or, jusqu'ici toutes les molécules à l'essai se basaient sur ce principe ».
Elle cite en outre Philippe Amouyel, professeur de santé publique au Centre hospitalier universitaire de Lille et directeur de la Fondation Plan Alzheimer, qui remarquait l’an dernier que « les laboratoires raisonnent en terme de blockbuster : faire un médicament qui va traiter une maladie très fréquente et qui va se vendre pour plus d’un milliard de dollars par an. Or on fait face ici à une maladie qui s’étend sur plusieurs années pour laquelle on n’a pas encore tout compris ».
Le spécialiste notait que « pour cette maladie il y a encore un grand besoin de recherche et donc de fonds. Rappelons que le cancer bénéficie de 10 fois plus de chercheurs et de financement que la maladie d'Alzheimer ».

mots clés : alzheimer, essaiscliniques

REMERCIER

merci pour votre merci
LETTRE INFOS

soyez informé des nouveaux articles
ENVOYER AMI

envoyez l'article par mail à un(e) ami(e)
VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


vos emails ne sont pas transmis à des sociétés commerciales
COMMENTAIRES

postez un commentaire
indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
indiquez votre photo
 

cliquez pour choisir votre photo
si vous n'en indiquez pas, une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
ZENOPAGE

copiez cet article sur votre zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
PARTAGER
partager
partager
« Avant de changer pour quelqu'un, pense à ceux qui t'aiment pour ce que tu es. »
Anonyme