www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Jean-Pascal DE IORIO
Shiatsu Masunaga, Massage bien-être à 4 mains, Massage bien-être DUO, Massage Amma assis ou allongé, Reikiyvelines dreux anet evreux nonancourt abondant vernouillet
Jean-Pascal DE IORIO
ARTICLES
ARTICLES > MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE (MTC)
LE POUVOIR DE L'INTENTION
publié le 19 avril 2016 5 min à lire 919 62
article retenu par Théranéo pour la Sélection Articles Qualité
Après l'empathie et la pratique intensive de la compassion, je vous présente une approche sur l' INTENTION. Pour moi, en tant que donneur, mettre de l'intention envers son receveur lors de la pratique, c'est comme mettre de l'AMOUR.

Le texte qui suit m'a été remis lors de ma formation en shiatsu Masunaga.

Le pouvoir de l’intention

Nous avons l’impression d’être fait de matière solide mais nous sommes fait d’atomes, c’est à dire à 99,9% de vide.

A l’échelle humaine, si le noyau de l’atome était une balle de golf, l’électron qui tourne autour serait à près à 2,5 km de distance. Entre les deux, il n’y a que l’énergie pour les relier. Toujours pour imager, si on formait une boule avec la matière solide qui constitue l’ensemble des êtres humains de la planète, elle aurait environ la taille de cette même balle de golf.

Notre perception de la réalité est bien différente de ce qu’elle est en réalité. Nous avons tendance à penser que la seule façon d’avoir un impact sur cette réalité est d’utiliser nos mains. Mais ce qui initie le mouvement, c’est bien l’intention.

La matière est une grosse concentration d’énergie qui vibre sans cesse. Notre corps est donc formé d’un ensemble de vibrations.
Ces vibrations sont à l’image d’une symphonie produite par un orchestre, formé de plusieurs instruments de musique, jouant plusieurs partitions qui, quoique différentes les unes des autres, s’assemblent pour faire une musique sublime. L’énergie qui vibre lentement constitue notre corps physique, celle qui vibre rapidement constitue notre corps énergétique
Lorsque les physiciens se sont penchés sur l’infiniment petit, ils ont découvert que l’univers n’est pas à l’image d’un entrepôt d’objets séparés et sans mouvement. C’est plutôt un organisme unique constitué de champs d’énergie interconnectés. Le monde ressemble plutôt à une matrice d’énergie, un vaste réseau d’information quantique, dans lequel chacune des parties se trouve en constante communication. En fait, au niveau quantique, l’univers est un nuage de probabilité, un monde en devenir, un univers de possibles.
Les scientifiques ont découvert que la seule façon de cristalliser ce nuage de probabilités est de l’observer. Il faut donc un observateur comme nous.
Ainsi ce qui se produira demain n’est pas écrit. Toutes les probabilités coexistent, celle qui émergera sera grandement influencée par nous même.

Depuis des temps anciens, des chamans, des pharaons, des philosophes, des thérapeutes énergétiques, et aujourd’hui des scientifiques se penchent sur cet univers.
Et tous nous délivrent le même message : Nous créons notre réalité.

Henri Bergson, philosophe français du 19e siècle et prix Nobel de littérature disait déjà :
« Si la télépathie est un fait réel, il est fort probable quelle opère à chaque instant et en tout lieu, mais avec une intensité trop petite pour qu’on la remarque ou en présence d’obstacles qui neutralisent ses effets à l’instant même où elle se manifeste. Nous produisons de l’électricité à chaque instant, l’atmosphère est sans cesse électrifiée, nous évoluons à travers des courants magnétiques, et pourtant des millions d’êtres humains ont vécu pendant des milliers d’années sans n’avoir jamais suspecté l’existence de l’électricité. Avec la télépathie, il pourrait se passer la même chose ».

Plus contemporain, Pierre Maharan, psychosociologue :
« Une caractéristique du vide cosmique est celle d’un champ qui pénétrerait toutes choses, les reliant entre elles, un champ qui conserve et transmet toutes les informations contenues dans l’univers.
De tout temps, les philosophes ont questionné la capacité de l’individu à influencer, grâce à sa volonté, à la force de son intention, sur le cours de sa vie et son environnement.
Ainsi, depuis plus d’un siècle, nombre de scientifiques ont accumulé les expériences cherchant à évaluer la capacité du psychisme d’un individu à influer par la seule pensée sur son environnement et, en particulier, dans le domaine de la relation.
Dans ce domaine, il est quelques expériences plus ou moins spectaculaires, qui ont contribué à éveiller la curiosité. Parmi les plus significatives, on trouve celles de Cleve Backster, spécialiste reconnu du “détecteur de mensonge”, qui est à l’occasion utilisé pour vérifier l’authenticité des propos d’une personne interrogée.
A partir des années 1960, Backster a consacré sa carrière à expérimenter l’influence des intentions ou des états émotionnels des individus sur les plantes, les bactéries, les humains… Il a notamment découvert que de simples cellules prélevées réagissent aux états émotionnels de leur propriétaire, alors que celui-ci est situé à une distance de plusieurs centaines de kilomètres ».


Il y a eu malheureusement des quantités d’expérimentations pas toujours sérieuses qui ont évidemment levé le tollé des sceptiques. La fin du 19e siècle avait vu un premier élan d’intérêt pour les phénomènes d’hypnose, le mesmérisme, le spiritisme, l’illusionnisme et tout ce qui a trait au paranormal. Les dérapages et les escroqueries divers dans ce domaine, en particulier de ceux qui étaient les plus médiatisés, ont mené les scientifiques à fermer la porte à une étude sérieuse de la psyché dans sa dimension perceptive, subjective, qui correspond aux capacités psychiques telles que la télépathie, la clairvoyance, les états de conscience modifiés. Les choses évoluent, et en ce début de 21ème siècle, les découvertes dans le domaine de l’énergie quantique et le rapprochement de la science et de la spiritualité, remettent ces études et expériences au gout du jour.

A l’exemple de Matthieu Ricard, à la fois moine et scientifique, qui participe aux recherches du « Center of Investigating Healthy Mind » de l’université du Wisconsin, à Madison. Elles tenteraient de prouver que la méditation et l’intention positive, modifieraient les circuits de communication entre nos différents neurones et peuvent modifier notre état physique et psychique.
.
Ce qui permettrait de comprendre, au delà de sa portée spirituelle, pourquoi la prière est aussi capable d’induire des changements bénéfiques sur la santé, et ainsi expliquer « les miracles ». Mais également pourquoi une intention, du fait que tous l’univers est interconnecté, peut changer le monde.
© Jean-Pascal DE IORIO
reproduction interdite sans mon accord, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/de-iorio
mots clés : intention, énergie
article retenu par Théranéo pour la Sélection Articles Qualité
62 mercis - Cet article vous plaît ? cliquez pour ajouter 1 merci
MERCI pour votre gratitude
Envoyez cet article par mail à un(e) ami(e) cliquez






je ne suis pas un robot

Copiez cet article sur votre Zenopage cliquez
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Réseaux sociaux : partagez sur Facebook | partagez sur Twitter
Soyez informé des nouveaux articles, abonnez-vous à ma lettre d'info cliquez






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir. »
Confucius