www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Françoise PIGAL
Energeticienne, Réflexologie plantaire personnalisée au féminin, rituels beauté, santé, bien-être, alimentation et hygiène de vie au féminin, Méditation de pleine conscienceréflexologie plantaire, énergeticienne,alimentation, hygiène de vie
Françoise PIGAL
ARTICLES
ARTICLES > BIENFAITS DU QI GONG ET DU YOGA
LES BIENFAITS DU YOGA SUR LE MENTAL
article, publié le 7 janvier 2020 7 min à lire 93 6
je ne suis pas l'auteur de cet article, voir la source
Le yoga est une philosophie indienne qui propose à celui ou celle qui la pratique de cultiver l'harmonie du corps et de l'esprit. Méditation, exercices physiques et respiratoires... Le yoga s'avère ainsi un allié de choix pour lutter contre l'anxiété, la dépression ou pour apprendre à mieux gérer ses émotions. Le point sur ses bienfaits sur le mental avec une experte yogini.

Le yoga n’a pas seulement des effets physiques :
il a aussi de nombreux effets sur le mental. D’ailleurs, on commence souvent le yoga en se disant qu’on a besoin de trouver un bon moyen pour se relaxer. Reprenez votre carnet de route du yoga pour ce bilan psychologique : Êtes-vous facilement anxieux ? Avez-vous besoin de tout contrôler ? Avez-vous tendance à déprimer, à vous isoler ? Vous laissez-vous facilement emporter par la colère ? Souffrez-vous de maux de ventre ? Avez-vous un sommeil agité ?
Le yoga contre l’anxiété et la dépression

On a de nombreuses raisons d’être anxieux.
Que ce soit dans des événements majeurs de la vie – déménager, se marier, avoir des enfants – ou dans la routine du quotidien – être bloqué dans les embouteillages, penser à payer les factures, ressasser des conflits avec ses amis ou sa famille, etc. Les sujets de préoccupation prennent souvent le dessus, et c’est à eux qu’on pense en premier quand on nous demande de nos nouvelles, au lieu de voir les choses positives qui nous arrivent.

À tout ce stress s’ajoutent d’autres émotions négatives :
on est impatient dans la file d’attente, en colère contre quelqu’un, frustré au travail. L’anxiété a beau être mentale, elle se répercute sur le corps (rythme cardiaque, pression du sang, tension musculaire). Du coup, on a mal au ventre, on dort peu, on regarde trop la télé, on mange trop et pas très bien – ou alors on ne mange pas assez.

Et pour noircir le tableau, le stress se nourrit de lui-même : plus on stresse, plus on sera stressé. C’est un cercle vicieux dont on s’extrait difficilement.

Anxiété ou dépression, quelle différence ?
L'anxiété est un sentiment indéfinissable d'insécurité. L'anxiété rend l'esprit agité : en étant anxieux, je rumine, je ressasse sans cesse les mêmes choses. Physiquement, la personne anxieuse n'est pas très présente, ses mouvements sont rapides et saccadés.

La dépression est un trouble mental marqué par la tristesse, un désintérêt pour les activités qu’on aime d’habitude, une perte de l’estime de soi. Physiquement, la personne qui souffre de dépression bouge lentement et se sent rapidement fatiguée.

On peut parfois souffrir des deux à la fois : être anxieux avec une dose de dépression, ce qui peut donner un corps fatigué mais à l’esprit agité, ou inversement, un corps superactif mais un esprit mou et passif.

Comment être plus relaxé grâce au yoga
Le yoga propose des clés pour être moins angoissé, et même pour aider à soigner la dépression : en réapprenant à respirer profondément ; en étant vraiment présent à soi, aux autres ; en apaisant l’esprit et toutes les histoires mentales et autres schémas de pensée qui l’accompagnent ; en apprenant au corps à se relaxer dans des postures de repos ou au contraire exigeantes.
J’apprends à mieux réguler mes émotions

Qu’elles soient agréables ou non, de fortes émotions nous assaillent fréquemment au quotidien (naissance, mariage, décès, maladie, licenciement...). Les émotions, on ne peut rien y faire, elles sont là, elles nous traversent et nous rendent humains. Elles ne sont pas en elles-mêmes négatives ou positives, mais ce sont nos réactions face à ces émotions qui sont déterminantes. Est-ce qu’on se laisse déborder et envahir par la colère ou le dégoût lorsque quelque chose nous agace, par exemple ? Se laisse-t-on aller à la peur dès la moindre difficulté ?

Le yoga nous enseigne à prendre du recul, à ne plus « démarrer au quart de tour » et à avoir des réactions plus mesurées : en apaisant le système nerveux par la relaxation et la méditation ; en apprenant à s’observer sans jugement. Par exemple, quand une posture est difficile, comment est-ce que je réagis : est-ce que je force pour y arriver ? est-ce que, au contraire, je laisse tomber en me disant que je suis nul ? Je peux tout simplement essayer, en respirant bien, sans porter de jugement.

Quand je fais une posture d’équilibre dans le yoga, j’apprends à bouger lentement pour y parvenir, je respire en conscience pour maintenir la posture pendant un moment, j’utilise la force de mes jambes pour tenir et les parties de mon corps qui ne sont pas directement engagées dans la posture restent souples et relaxées. Mon esprit peut être en proie à diverses émotions: je les observe, et les laisse filer sans m’y attacher. Douceur, force, patience, précaution, respiration : ce que je fais sur le tapis va ensuite se transfuser dans ma vie de tous les jours, hors du cours de yoga.

Je fais le tri entre bonnes et mauvaises habitudes
« À partir de maintenant, je serai calme, douce, posée, sympa, un vrai rayon de soleil ! » Deux minutes plus tard, je me cogne le pied dans une chaise et je me mets à jurer : «Mmmmmmm... mince !!! » Toutes mes bonnes résolutions d’il y a deux minutes tombent à l’eau et je serai de mauvaise humeur pour le restant de la matinée.

Observez comment vous marchez dans la rue. Marche rapide, le regard vers le sol, les pensées qui tournent en boucle, sourcils froncés. Stop ! Qu’est-ce qui se passerait si vous alliez un peu moins vite, si vous détendiez les sourcils ? Regardez droit devant vous. Souriez, même très légèrement ! Le fait de sourire illumine votre visage. Les personnes que vous croisez baissent leur garde. Des effets positifs parfois inattendus peuvent venir de détails comme le fait de sourire.

Faites la liste de vos habitudes sur votre carnet de route du yoga
Hygiène de vie quotidienne ; habitudes alimentaires ; habitudes comportementales (dans vos relations aux autres, face aux difficultés, etc.) ; habitudes physiques (dans votre façon de vous tenir par exemple).

Faites le tri parmi toutes ces habitudes :
Quelles sont celles qui sont importantes et bénéfiques ? (vous occuper des gens que vous aimez, prendre le petit déjeuner en famille, faire du sport avec votre meilleur ami, etc.)

Quelles sont celles qui relèvent du petit plaisir légèrement coupable ? (manger une pâtisserie tous les jours en sortant du boulot, vous plaindre auprès de vos collègues, etc.)

Quelles sont celles qui vous semblent néfastes et dont vous aimeriez bien vous détacher ? (passer toutes les soirées devant la télé, ne jamais ouvrir votre courrier, faire toujours la vaisselle en retard, ronger vos ongles, râler à la moindre contrariété, etc.)

Il est très difficile de changer ses habitudes. Elles sont souvent bien ancrées dans notre routine : c’est ce qui fait que ce sont des habitudes ! Mais bonne nouvelle : on peut changer ! En langage scientifique, on parle de « neuroplasticité du cerveau » : le cerveau peut sans cesse créer de nouvelles connexions, autrement dit, il se transforme en fonction de notre expérience. Le yoga peut m’aider à bouleverser ma routine, mes habitudes, pour en créer de nouvelles, plus saines, plus équilibrées, plus en ma faveur. Comment ?

En arrêtant de me juger tout le temps, surtout de façon négative, et au contraire en cultivant les pensées positives. Si je pense « je suis nul/bête/ moche », cette pensée trouve un écho dans le cerveau, qui la répand dans tout le corps, ce qui génère de l’anxiété ou de la déprime : ça s’amplie !
En proposant des défis physiques à travers les différentes postures, que ce soit en restant immobile ou au contraire en effectuant des postures qui me semblaient compliquées ou infaisables au départ : je me dépasse et je me rends compte que je pouvais faire plus que ce que je pensais. Ou bien j’accepte simplement d’être là où j’en suis : tout le monde ne mettra pas ses pieds derrière la tête, et ce n’est pas bien grave.

En favorisant l’introspection (la réflexion sur soi-même) pendant la relaxation et les postures effectuées lentement : je prends conscience de ce qui est super u, de ce qui ne contribue pas à mon bien-être, de ce qui me dessert. Le yoga met sur le chemin de la connaissance de soi.

En me relaxant profondément et complètement, et en diminuant les tensions nerveuses. Je deviens plus centré, moins dispersé. Je perds mes habitudes de procrastination, je vais droit à l’essentiel.

Changez vos mauvaises postures
Vous avez sans doute quelques habitudes tenaces qui vous font mal vous tenir, quand vous êtes assis ou debout, quand vous dormez, quand vous effectuez des mouvements répétitifs dans vos activités physiques ou professionnelles – faire porter votre poids sur une seule jambe, serrer les dents, soulever des objets lourds, etc. Commencez par repérer vos mauvaises habitudes dans votre façon de vous tenir : pensez à allonger le cou, à rouler les épaules vers l’arrière pour ne pas vous tenir recourbé vers l’avant, à vous tenir sur vos deux jambes avec le poids du corps également réparti, etc.

Pas le temps de faire du yoga ?
Emploi du temps professionnel trop chargé, famille à s’occuper, beaucoup d’activités... Comment faire de la place pour le yoga ? Considérez l’heure de cours de yoga comme une heure rien qu’à vous. Se lancer dans une nouvelle activité comme le yoga ne doit pas être une corvée, voyez-la comme un plaisir. Regardez votre emploi du temps et dénichez les moments libres : pouvez-vous sortir plus tôt du travail un soir de la semaine, ou vous lever plus tôt un jour dans la semaine (de préférence en début de semaine, quand on est encore plein d’énergie) ? Quand vous avez trouvé votre moment à vous, ne le lâchez pas, ne trouvez pas d’excuse pour ne pas y aller, faites-en une priorité !
je ne suis pas l'auteur de cet article, voir la source
Mots clés : yoga, respiration, méditation, émotion
Pour transmettre de bonnes énergies, je vous propose des cercles de méditations Ho oponopono, de l'utérus et méditation consciente. Ceux et celles qui souhaites me rejoindre, pour nous unir et prendre ce temps pour instaurer paix et sérénité en soi, vous êtes les bienvenues. Découvrez ces ateliers et cercles de médiations en cliquant sur le lien si-dessous.
cliquez pour voir ma prestation en rapport
CERCLE DE MÉDITATION HO OPONOPONO EN VISIOCONFÉRENCE
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit