www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Françoise PIGAL
Energeticienne, Réflexologie plantaire personnalisée au féminin, rituels beauté, santé, bien-être, alimentation et hygiène de vie au féminin, Méditation de pleine conscienceréflexologie plantaire, énergeticienne,alimentation, hygiène de vie
Françoise PIGAL
VIDÉOS
VIDÉOS

VIDÉOS
ALIMENTATION, PLANTES ET ÉPICES

Origan sauvage - un aromate des bords de chemin

Vous associez sûrement l'origan avec la sauce tomate et la pizza. Mais saviez-vous que l'on en trouve dans la nature ?
Plus besoin de l’acheter séché en petits pots. L’origan sauvage est disponible gratuitement en bas de chez nous… ! Et c'est le moment d'en cueillir !
Nathalie Deshayes vous décris la plante et vous explique quelle partie cueillir et comment l'utiliser.

Voici l'article :
L’origan commun (origanum vulgare) est une plante de la même famille que les menthes, les sauges, le thym et le romarin… (ainsi que le lamier et le calament). Ces plantes qui grâce à leur teneur en huiles essentielles font d’excellents aromates. Le parfum est présent autant dans les feuilles que dans les fleurs de l’origan.

Description de la plante
Il s’agit de la famille des lamiacées, anciennement « labiés » car ce sont des plantes dont les fleurs sont pourvus de deux lèvres, une inférieure et une supérieure. La corolle des fleurs de l’origan est rose et sa lèvre inférieure est divisée en 3 lobes. L’inflorescence donne pourtant un aspect violet, ce qui provient des bractées. Celles-ci sont des folioles se trouvant en dessous de la corolle rose et du calice. Une fois que l’origan est défleuri, ces bractées persistent.
Les fleurs sont regroupées en haut des tiges qui sont ramifiées dans leur partie supérieure. Les tiges de 30 à 50 cm de haut sont rougeâtres, droites et assez rigides. Elles portent les feuilles qui sont disposées de façon opposée sur la tige. Les feuilles sont ovales, entières ou tout légèrement dentées et velues. Elles portent un court pétiole.

Origan ou marjolaine ?
J’ai plusieurs fois rencontré des personnes qui appelaient l’origan sauvage la « marjolaine ». C’est effectivement un nom qui lui est donné. Mais je préfère le nom « d’origan » car sinon cela prête à confusion avec la marjolaine cultivée, originaire d’Afrique du Nord et d’Asie, mais qui a les feuilles beaucoup plus petites, arrondies et grisâtres.

Aromate des lieux rocailleux et chauds
L’origan pousse dans des endroits rocailleux, riches en bases. Il n’a pas besoin de beaucoup de sol pour se développer. D’ailleurs son nom viendrait du grec origanon qui signifie « qui se plaît sur la montagne », là justement, où l’on trouve plus de rocaille que de sol. Je le trouve couramment le long des chemins dans des endroits bien ensoleillés. En effet, il aime le climat chaud et plus on va vers le sud, plus il va développer ses substances aromatiques.
Pour moi, l’origan a toujours évoqué la cuisine du sud et je me sens privilégiée de le croiser au détour d’un chemin. Je reviens alors avec de jolis bouquets que j’étale sur un torchon pour faire sécher ma récolte pour des usages tout au long de l’année.

L’origan en cuisine
Quand j’étais jeune et que l’on préparait une grande plaque de pizza maison pour toute la famille, l’origan avait toujours une place indispensable pour sublimer ce plat convoité. A l’époque, je ne savais pas qu’on pouvait en trouver dans la nature.
Aujourd’hui, je l’utilise dans de nombreuses préparations. Je vais l’utiliser pour aromatiser des poêlées de légumes, du caviar d’aubergines, des soupes, des galettes, des salades… et, bien-sûr la sauce tomate ! Je l’emplois frais, quand j’en ai sous la main ou alors séché. J’aime tendre la main vers mon bocal d’origan séché car je trouve son contenu tellement joli : vert, rose et violet.

Sécher l’origan pour l’utiliser toute l’année
Une fois les branches séchées, je prends un grand plateau et je frotte la plante entre mes mains pour faire tomber les feuilles et les fleurs. Selon l’emploi en infusion ou en aromate, je prends les ciseaux pour couper les inflorescences en petits morceaux, parce que les fleurs restent souvent accrochées ensemble. Pour les infusions, pas besoin de couper. Mais pour l’utiliser en aromate il est plus agréable d’avoir l’origan sous forme plus fine.
Le bocal d’origan pour la cuisine est toujours à portée de main dans l’étagère à aromates et épices. Celui pour l’infusion, toujours à l’abri de la lumière dans un placard.

Les bienfaits de l’origan
En effet, l’infusion d’origan est très bonne. Bonne au goût et pour la santé d’ailleurs. L’origan est digestif, carminatif (c’est-à-dire qu’il chasse les gaz intestinaux), antispasmodique (pour les crampes d’estomacs par exemple), antibactérien, antitussif, expectorant (infections pulmonaires) et immunostimulant. Impressionnant !

A vous de jouer !
Il ne vous reste plus qu’à aller à la recherche de l’origan autour de chez vous et de faire vos expériences !
Mots clés : origan, sauvage, aromate, bords, de, chemin
Vidéo ajoutée le 16/08/20 71 4
Envoyer cette vidéo à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Lettre d'info pour s'informer Copier vidéo sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager vidéo surPartager vidéo sur Voir des vidéos similaires sur Théranéo





POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit