www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Géraldine AMELIN
Sophrologue et accompagnante intuitiveEFT, énergétique, chamanisme, tarots
Géraldine AMELIN
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / LA PUISSANCE DE L'ACCEPTATION

POSER UN GENOU À TERRE

article de Géraldine AMELIN, publié le 4 mai 2021 2 min à lire 159


« Rien ne nous est donné pour nous écraser. » disait Christiane Singer avec une justesse saisissante.

Lorsque les évènements sont agréables, joyeux et colorés, nous sommes amenés à savourer pleinement ces instants-là, à honorer et à célébrer la VIE en nous.
Lorsqu’ils sont plus sombres, rocailleux et douloureux, ils nous obligent à aller au fond du fond de nos entrailles, là où subsistent encore les mémoires que nous avons à libérer et qui nous empêchent d’être profondément qui nous sommes.

Avant la libération, un temps d’intégration s’impose, et nous ne sommes pas toujours enclin à saisir l’opportunité d’un accident de parcours, quel qu’il soit, au moment où il vient à notre rencontre. Nous pouvons être surpris, sidérés voire même atterrés. Nous pouvons être dans le déni pour ne pas avoir à faire face, ou nous pouvons rejeter l’expérience en bloc. La souffrance est alors inévitable et elle peut être violente dans ses effets.

Une autre attitude est alors possible. Poser un genou à terre, parfois même même les deux, avant de poursuivre notre chemin. Une posture d’humilité, d’accueil. Une attitude de respect et d’acceptation face à l’expérience qui nous est donnée à vivre comme la seule expérience dont nous avons besoin à ce moment même.
Dès que nous avons fait cette volte-face, ce retour à soi, nous pouvons capter pleinement le message qui nous est destiné. Si nous résistons, la difficulté et la souffrance associée, persistent elles-aussi. Si nous leur ouvrons les bras, si nous nous laissons traverser par l’expérience, même douloureuse et pénible, non seulement nous libérons la charge inconfortable qu’elle contient, mais nous permettons surtout à notre âme de saisir la raison de sa présence.

Poser un genou à terre est une manière de s’abandonner à la VIE, c’est une façon de lui déclarer sa flamme et de lui faire confiance sans limites. Je TE reconnais à travers cette expérience, je sais qu’il ne pouvait pas en être autrement et j’accepte l’épreuve que tu me donnes à vivre dans sa totalité.
Une fois pleinement accueillie, la compréhension peut s’établir. Une compréhension corporelle, charnelle, cardiaque, cellulaire.
Une compréhension qui vient peu à peu toucher et libérer notre âme toute entière.

La Vie est belle même quand elle nous met au défi !
Surtout quand elle nous met au défi d’ailleurs et qu’elle nous pousse dans nos derniers retranchements. Là, nous déposons enfin les armes et c’est dans une nudité parfaite qu’elle peut enfin poser sur nous son plus beau baiser.
Le baiser de la réconciliation et de l’ouverture totale et inconditionnelle à la VIE !
© Géraldine AMELIN
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/geraldine-amelin
Mots clés : acceptation, leçon, de, vie, expérience, humilité, guérison
Article retenu par Théranéo pour la Sélection Qualité
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
LA PAROLE VIBRATOIRE
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Pour voler avec les aigles, il faut arrêter de nager avec les canards. » Eker