www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

GRAINES D'ÉVEIL
Myriam PAILLER
Sophrologie et Relaxation, Méditation de pleine conscience, Coaching, E.F.T, Conseil Fleurs de Bachétats de crise, états post traumatiques, développement personnel,
Graines d'éveil
Myriam PAILLER
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > CONSCIENCE ET ACTION

LE POUVOIR DE L'HABITUDE

article de Myriam PAILLER, publié le 17 mai 2020 4 min à lire 12

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Tous les êtres vivants sont régis par des habitudes afin d'assurer leur survie, leur descendance. Celles de l'Homme sont complexes, fortement ancrées dans les différentes cultures qui se déploient de part le monde.

Hors comment nait une habitude ? Les neurobiologistes considèrent qu'elle nait d'un phénomène déclencheur associé à une émotion. Si l'émotion est positive, l'homme ou l'animal va répéter l'action. Le cerveau va alors chercher à transformer le geste répétitif en habitude, de façon à ce que ce nouvel apprentissage s'installe sous forme de comportement. A la longue, ce comportement devient automatique et se transforme en conditionnement.

Il faut savoir que plus de 80% de nos comportements sont automatiques, gérés par les structures sous-corticales du cerveau. Parmi eux, on retrouve ceux qui sont liés aux fonctions vitales mais aussi des apprentissages tels que la marche, la conduite, la lecture.

Ces automatismes ne s'arrêtent pas là. La plupart des comportements sociaux en font partie. Nos manières de penser, d'estimer, de juger, d'accepter, de considérer comme allant de soi ou légitime, de rejeter, d'aimer, de mépriser ou de haïr, de communiquer ou de taire, font rarement l'objet d'une remise en question. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsqu'une habitude s'installe, le cerveau cesse de s'en occuper. On peut dire qu'il ne fait pas la distinction entre une bonne et une mauvaise habitude. Nos habitudes deviennent facilement des routines comportementales qui peuvent nous couter très cher à la longue et se muer en dépendances que nous ne contrôlons plus et qui nous contrôlent ainsi que toutes nos interactions.

C'est pourquoi il faut un bouleversement majeur pour qu'une habitude, voire une dépendance soit remise en question.

Parmi les nombreuses dépendances qui existent on peut citer :

la dépendance aux psychotropes et aux drogues diverses
la dépendance aux excitants que sont l'alcool, les cigarettes ou le café
la dépendance aux nourritures grasses ou sucrées, à la viande
la dépendance aux jeux, à Internet, aux réseaux sociaux, aux jeux vidéo, aux informations et émissions télévisuelles
la dépendance au sport
la dépendance au sexe et à la pornographie
la dépendance à l'argent
la dépendance au pouvoir
la dépendance à la reconnaissance
la dépendance affective

Toutes ces dépendances nuisent gravement à la santé (qu'elle soit mentale ou/et physique) ainsi qu'à la liberté d'action. Elles peuvent se révéler néfaste pour l' entourage proche et pour l'environnement.

Comment peut on sortir d'une dépendance ou d'une habitude néfaste ? Déjà par le constat que quelque chose ne fonctionne pas dans dans un ou plusieurs domaines de notre vie. Au départ on ne connait peut être pas toujours la cause du dysfonctionnement mais à force d'accumuler toujours les mêmes résultats on finit bien par avoir une idée de ce qui devient obsolète ou néfaste dans nos habitudes de vie.

En sophro-coaching, le travail de conscientisation peut alors commencer. On pourrait parler d'un véritable travail d'investigation durant lequel le conscient et l'inconscient vont se rejeter la balle pour faire émerger les causes et les croyances inconscientes qui soutiennent ces habitudes. En effet, les déclencheurs qui participent à la construction d'une dépendance sont à la fois complexes et multiples.

Cependant, le fait d'être conscient de nos conditionnements ne peut à lui tout seul nous amener durablement à une attitude vertueuse vis à vis de nous-même et vis à vis de notre environnement.

En effet, l'action d'un évènement déstabilisant, d'une émotion forte, peut nous ramener à l'ancienne manière d'être très facilement.

Il faut alors revenir au sentiment ou à l'émotion première, la récompense sous forme sensitive ou émotionnelle qui a suivi l'action devenue répétitive afin de l'identifier et de mettre en place, au moyen de la sophrologie, une ou plusieurs solutions de rechange aussi satisfaisantes. C'est une fois de plus le rôle du coach sophrologue que d'envisager avec la personne ce qui pourrait devenir un substitut ou un déclencheur fort du nouveau comportement.

Là entre en jeu la question de la motivation. Celle ci doit être forte ( échapper à un danger, recevoir agrément et l'approbation de ses pairs, se prouver que l'on est capable de...) pour que le nouvel apprentissage introduit dans le cerveau prenne la place de l'habitude néfaste. Il faut aussi de la persévérance pour accepter de mettre en place de nouveaux comportements, y compris s'ils entraînent un manque de satisfaction du désir dans l'immédiat.

Toute habitude qui dessert notre vie peut être changée à partir du moment où elle est envisagée du point de vue de la conscience.
© Myriam PAILLER
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/graines-d-eveil
Mots clés : habitudes,dépendances,neurosciences,sophro-coaching,libération
Dans ce cadre de travail sur les dépendances, la puissance de la sophrologie dans le travail de décodage et de reprogrammation des comportements est couplée avec la perspicacité et le pragmatisme du coaching .
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
COACHING MIEUX-ÊTRE ET SOPHRO-COACHING
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Lettre d'info pour s'informer Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager article surPartager article sur Voir des articles similaires sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« On n’attend pas l’avenir comme on attend un train : on le fait. » Georges Bernanos