www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Jean-Philippe ERBIN
Magnétisme Curatif - Biodynamique Cranio-Sacrale - Thérapie de Polarité - Instruction au Bouddhisme Zen - Formations au Qi Gong Martialmagnétiseur
articles

PRÉCISIONS SUR NOS ACTIVITÉS
QUI SOMMES-NOUS ? QUI SUIS-JE ?
publié le 8 août 2018 - lecture 7 min 379 2
Nos avons décidé de publier ici cette mise au point qui présente les articles essentiels de l'association que nous avons créée cette dernière décennie pour promouvoir et défendre notre activité et notre recherche dans les matières que nous proposons publiquement.

Par souci de transparence, nous avons souhaité publier les éléments ici du cadre qui nous met en scène.


extraits des statuts 2014
de l’Association Zen Do Ken (depuis 2007) au Pays Basque


Article 1er

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre « L’art interne du Zen Do Ken, énergie Zen et Pyrénées basquaises ». Le titre court attribué à l’association peut se substituer à sa dénomination officielle rédigé comme suit : « Association Zen Do Ken »

Article 2
Objet social

Cette association a pour objet:

L’exploration et la reconnaissance des principes du Zen japonais (Ch’an en Chine), tel qu’il s’est étendu dans le monde occidental,
1/ par le déploiement et/ou le recueillement du corps (marches, gymniques, maniements, postures) et le souffle interne de l’organisme,
2/ par la vocation d’aide et de soin à l’encontre des situations de vie et des personnes, utilisant les recours de pratique pour soulager les maux interposés, par des pratiques manuelles, d’accompagnement, ou de conseil,
3/ par la confrontation, dans la tradition du Zen (Ch’an), du monde naturel et sauvage ou ses abords proches, ou son rayonnement dans des lieux protégés, et notamment dans nos monts pyrénéens locaux, afin de savoir soutenir les puissances même antagoniques qui puissent être traversées, trouvant la mesure d’un rapport égal,
4/ par la retraite, la marge, et le respect dus à la pratique d’un art dit interne - dans les notions d’Extrême-Orient - à l’égard des ensembles sociaux et leurs enjeux,
5/ par l’expression et la maîtrise du devenir propre, dans l’inertie et la polarité d’une fidélité de pratique, à l’épreuve de la disponibilité de chacun, le Zen (Ch’an) ayant une dimension fondée aussi dans un cadre solitaire, au seuil duquel se trouve le partage indifférencié, et la compassion spécifique,

l’association pouvant proposer des sessions culturelles de découverte et d’accompagnement,
1/ dans les conditions d’une sollicitation par un tiers, et dans les conditions de sa satisfaction,
2/ selon les habilitations légales en vigueur, ainsi qu’internes à l’association,

le Zen Do Ken, pratique corporelle spécifique à l’association,
1/ résultant de l’exploration et la reconnaissance des principes du Zen japonais (Ch’an chinois),
2/ à la croisée du travail proprement énergétique des arts martiaux internes orientaux ou autres disciplines du corps,
3/ travaillant le rapport à l’altérité selon une vocation appliquée de soin, maîtrise et soulagement, comme le préconise le bouddhisme,
n’ayant pas pour objet une quelconque autorité ou orthodoxie sur ces pratiques - outre le respect de la discipline selon laquelle elles sont transmises, mais étant bien la tentative d’en investir une dimension propre, dans le respect de leurs fondements, et de leurs cadres.

Article 2 bis
Signification sociale

1/ pour handicap

L’association « L’art interne du Zen Do Ken, énergie Zen, et Pyrénées basquaises » est le fruit de la pratique d’une personne, Jean-Philippe Erbin, président de l’association Zen Do Ken, reconnu en handicap d’insertion professionnelle pour raisons médicales sérieuses, dans le cadre d’un suivi médical durable.

Jean-Philippe Erbin se consacre au respect de filiations suivies dans les arts de combat, d’énergétique, et de spiritualité d’Extrême-Orient, tels qu’ils sont accessibles en Europe occidentale. Il se consacre aussi au soin de filiations suivies dans des arts de thérapies naturelles (notamment à distance avec des centres anglophones américains) tels que ceux-ci revendiquent un rapport au bouddhisme, et notamment Zen.

Les aptitudes physiques ou mentales de la qualification dans les arts de combat, d'énergétique, de spiritualité d'Extrême-Orient et de soins correspondants semblent jurer avec un handicap médical lourd, tel que présenté ici.

Pour comprendre et constater ce fait, il faut savoir que dans le cas d'une maladie grave ou de longue durée, guérir et se soigner sont deux choses bien distinctes, différentes. Se soigner à temps plein, investir l'ensemble de ses qualités et difficultés, du matin au soir, d'un jour à l'autre, dans la régulation et l'aménagement d'un soin de raisons médicales, peut apporter un équilibre de santé, satisfaisant et heureux. La relation de patient que l'on peut avoir avec son encadrement médical est alors très sérieuse, presque professionnelle.

Contrairement à l'activité professionnelle qui consiste à envisager et résoudre des problèmes par ailleurs, dans le monde des événements et des choses, une vie consacrée à se soigner envisage et résout un problème propre, le problème des conditions les plus personnelles de sa propre personne. L'enjeu de soi est alors la santé d'une existence, et peut dans cette perspective, soulager et qualifier des contextes d'un autre ordre.

2/ transmission individuelle

Le terrain premier de l’association est de permettre l’aventure de pratiques individuelles, et de leurs éléments constituants, tels qu’acquis dans leurs filiations, comme expression culturelle d’un engagement d’existence à travers la sollicitation du corps. La notion « d’art interne du Zen Do Ken » est celle du véhicule des savoirs des arts martiaux et énergétiques dits internes au profit de la pratique du bouddhisme Zen.

L’association « L’art interne du Zen Do Ken, énergie Zen et Pyrénées basquaises » n’a pas nécessairement pour objet d’accroître ses effectifs ou son capital d’effectif. En tant qu’expression de vie d’une personne en marge de l’insertion professionnelle et citoyenne courante, l’association Zen Do Ken permet le soutien et l’attention à un projet novateur, entre recherche culturelle et présence sportive.

L’association Zen Do Ken s’établit dans ce rôle pilote, en lequel une personne, son président, ouvre un horizon culturel insolite, un angle de découverte et de considération, et procure une permanence d’activité et d’exercice physique, afin que la présence même solitaire soit porteuse d’un potentiel collectif.

Nouée autour d’une individualité, l’association est habilitée à trouver des soutiens (membres, partenaires, institutions, sponsors) moraux et financiers.

Comme le précise le présent article, l’association Zen Do Ken et son projet pilote sont à la croisée de la recherche culturelle et d’une présence sportive. A cet égard, l’association entraîne :

a/ une réflexion culturelle

L’articulation, d’une part de l’activité gymnique proposée, et d’autre part des inerties d’identités et de fonctionnalités sociales en chaque personne, permet une réflexion sur une certaine « transcendance du corps », présence portée, alors déportée, et ainsi reportée de nos identités qui permet de libérer, au plus dense, des seuils de liberté, de découverte, et d’inconnu. Notre activité, même si elle met le corps en jeu, est donc culturelle.

b/ une pratique physique

La pratique physique entraînée - dans l’option du Zen Do Ken - est à établir sur deux plans

La constance ajustée

D’une part, la pratique doit trouver des rythmes continus à travers l’impermanence de la vie, afin d’accroître la profondeur et la force des acquis, par attention et concentration, par relâchement et ajustement, tel qu’une pratique en taille le fait, tel un bonzaï, ou toute autre taille.

Le souffle sauvage / de nature

La pratique devrait pouvoir aller se loger dans des espaces de nature (silence, retraite, isolement), soit comme un simple temps horaire d’exercice, soit comme une expédition (de un ou plusieurs jours) afin d’en ramener le bienfait dans le cours courant d’existence.

Mais la pratique est aussi un moment de répondant naturel suffisant en soi et peut avoir lieu en tous lieux, même ceux qui sembleraient a priori peu propices au soin naturel. Le bouddhisme Zen signifie que le rapport interne à la nature la plus sauvage est la pratique diligente elle-même, non le contexte naturel et matériel que l’on choisit ou interpose.

3/ soins ouverts

« L’art interne du Zen Do Ken » donne aussi lieu à un savoir énergétique naturel, acquis par la discipline de pratique individuelle du bouddhisme Zen et des arts martiaux et énergétiques dits internes, mais confronté aux savoirs concrets de thérapies naturelles qui revendiquent leur lien au bouddhisme au XXIème siècle.

Ce savoir énergétique de soin (notamment manuel – toucher), nous le nommons « Bio-Energétique Zen », et le composons au travers des dispositifs techniques et ontologiques de la Thérapie Cranio-Sacrale Biodynamique et de la Thérapie de Polarité - telles qu’acquises par l’enseignement à distance de centres américains anglophones, complété d’une formation permanente conséquente dans les matériaux-sources correspondants - structures de savoir confrontées au magnétisme curatif occidental, tel qu’il nous est autorisé. (…)

Fin de citation

A votre disposition pour vous servir d'une façon équilibrée, sans desservir malencontreusement d'un autre bord, nous vous souhaitons de continuer à garder un regard vigilant sur les possibilités culturelles, voire de soins, qui vous entourent.
© Jean-Philippe ERBIN
reproduction interdite sans mon accord,
tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/jean-philippe-erbin


Retrouvez-nous dans un lien à distance (manifestez-vous !) - ou bientôt à Irun, frontière basque espagnole, pour une offre d'activité régulière
Regardez ma prestation en rapport :

Qi Gong Interne - cours à distance


MOTS CLÉS
association, promotion, zen, qigong, artsmartiaux, thérapie, craniosacral, polarité, jean-philippeerbin

ARTICLES SIMILAIRES
sélection proposée par Théranéo :
"penser quantique" : la psychothérapie à un tournant | Apprendre l'aromathérapie | Association entre troubles du comportement et exposition à certains phénols et phtalates | Bouddhisme zen et pratique debout | C'est quoi l'aromathérapie | Cancer : l'immunothérapie ou comment notre système de défense peut apprendre à tuer les tumeurs tout seul | Charte Déontologique de L'Association Européenne de Coaching | voir plus d'articles sur Théranéo

REMERCIER

merci pour votre merci
LETTRE INFOS

soyez informé des nouveaux articles
ENVOYER AMI

envoyez l'article par mail à un(e) ami(e)
VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


vos emails ne sont pas transmis à des sociétés commerciales
COMMENTAIRES

postez un commentaire
indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
indiquez votre photo
 

cliquez pour choisir votre photo
si vous n'en indiquez pas, une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
ZENOPAGE

copiez cet article sur votre zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
PARTAGER
partager
partager
Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. John Lennon