www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

KI2NOUS2
Alain BAUD
hypnothérapeute, énergéticien, coachhypnose, hypnothérapie, coaching, soin lahochi, soin énergétique
Ki2Nous2
Alain BAUD
ARTICLES
ARTICLES
HYPNOSE ET STRESS
L'ALOPÉCIE OU LA CHUTE DE CHEVEUX COMMENT L'HYPNOSE PEUT VOUS AIDER!
publié le 19 mai 2020 4 min à lire 91
Le cheveu fait partie avec les poils et les ongles de ce que l’on appelle les « phanères ». Ces trois excrétions cutanées ont en commun qu’elles sont constituées par une protéine dure mais souple qui s’appelle la « kératine ». Comme les poils et les ongles, les cheveux ont principalement un rôle de protection. Ils protègent la boîte crânienne des chocs, qu’ils soient physiques ou thermiques. Mais dans toutes les cultures du monde, ils ont aussi été utilisés comme parure et comme outil de séduction, plus particulièrement par les femmes.



En tant qu’émonctoire « secondaire et accessoire », le cheveu a besoin que cet émonctoire principal qui est le rein fonctionne bien. À son tour, celui-ci a besoin du poumon pour bien jouer son rôle. En effet, une bonne oxygénation est essentielle pour faire « exploser » les toxines contenues dans le sang, permettant ainsi de diminuer leur taille. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là qu’elles peuvent être éliminées par le rein, pour lequel elles sont « naturellement trop grosses ».

Mais l’hygiène morale ou plutôt psychologique est aussi essentielle à la santé du cheveu. La santé du cheveu dépend beaucoup du système hormonal. Or, celui-ci est en relation très étroite avec nos émotions et nos comportements en général. C’est, par exemple, la présence excessive d’hormones mâles qui est à la base de la calvitie. Or, il est assez intéressant de réfléchir un peu à ce qui se passe de nos jours.

L’alopécie (chute des cheveux) était jusqu’à nos jours un problème qui touchait principalement, voire exclusivement les hommes. Depuis la « libération » des femmes, celles-ci travaillent, vivent et se comportent comme des hommes et sont maintenant quasiment autant touchées qu’eux par les problèmes de chute de cheveux. Car cette conquête s’est accompagnée de celle des stress et des tensions des hommes et, par conséquent, d’un certain nombre de leurs pathologies et déséquilibres. Quand un cheveu tombe, sa mort remonte à un minimum de trois mois aussi nous devons en rechercher les causes à cette époque et non dans l’instant. Le cheveu possède un rapport symbolique fort avec celui qui le porte. Il représente à la fois nos racines, car il porte nos mémoires et à la fois notre antenne qui nous relie au Ciel.



Dans les deux cas, il est le « fil de notre âme ». Il est une projection de nous-mêmes, de nos idées, de nos pensées et de notre personnalité. Il existe enfin une relation étroite entre les peurs et le cheveu. Cette relation se comprend lorsque l’on sait que l’émotion gérée par l’Eau est la peur. L’énergie de ce Principe a la charge des stress, des émotions fortes et des glandes surrénales qui sécrètent dans notre corps ces hormones de l’instinct de survie que sont l’adrénaline et la noradrénaline ainsi que les corticoïdes naturels. Toute situation de peur ou de stress intense va entraîner bien entendu une réaction immédiate, voire même anticipée, de ces glandes qui ne sera pas sans conséquence sur le cheveu.

Celui-ci peut alors être endommagé, voire étouffé. C’est la chute brutale bien connue, la pelade qui arrive après une peur intense (accident de voiture ou attentat par exemple). La réaction peut aussi toucher la structure même du cheveu et s’y inscrire. Les chutes de cheveux sont en général liées à la perte ou à la peur de perdre quelque chose d’important dans notre vie. Il peut s’agir d’un être cher, d’un travail, d’un engagement, d’une valeur, la perte (ou l’abandon) pouvant être réelle ou symbolique, vécue ou imaginaire. Lorsque ce genre de situation traumatise un individu, celui-ci est touché dans ses structures profondes.

Le Principe de l’Eau est alors fragilisé et si le choc est important, la chute des cheveux peut même être très rapide et ne pas attendre les un à trois mois habituels que met un cheveu pour mourir.

lexique psychosomatisation

Vous trouverez très peu d'écrits sur l'alopécie parlant de causes qui pourraient être psychosomatiques le but de cet article est d'apporter un complément de réflexion pour ceux qui auraient déjà testé toutes ces autres solutions sans succès.

Une des raisons mises en avant est le stress, il est donc fortement important de le réduire ensuite il peut être du à un traumatisme qui peut remonter à plusieurs mois voir années.

Un travail sur l'image de soi aussi, non pas pour accepter cette perte de cheveux mais au contraire une visualisation positive avec des cheveux beaux et longs.
© Alain BAUD
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/ki2nous2
Mots clés : alopécie, calvitie, cheveux, stress, hypnose
cliquez pour voir ma prestation en rapport
SÉANCES D'HYPNOSE THÉRAPEUTIQUE ADOLESCENTS ET ADULTES
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« la croissance de la personnalité se fait à partir de l'inconscient »
C G JUNG