www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

KI2NOUS2
Alain BAUD
hypnothérapeute, énergéticien, formateurhypnose, hypnothérapie, coaching, soin lahochi, soin énergétique
Ki2Nous2
Alain BAUD
ARTICLES
ARTICLES
HYPNOSE ET ALLERGIES
URTICAIRE AU FROID : COMMENT LA RECONNAÎTRE ET LA TRAITER
publié le 27 juin 2020 6 min à lire 48

Au contact du froid votre peau se couvre de plaques rouges qui démangent ? Vous souffrez probablement d’une forme d’urticaire, improprement appelée allergie au froid.

On le sait peu, mais l’une des causes fréquentes d’une urticaire est un élément physique, comme le froid, la chaleur, le soleil, des frottements répétés… Environ 15% de ces urticaires physiques sont liées au froid.

Contrairement à ce que l’on pense, il ne s’agit pas d’une allergie au froid. Aucun allergène (pollen, métal, aliment…) n’est en effet responsable dans le déclenchement de cette urticaire.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L'URTICAIRE AU FROID?

Sur les zones exposées au froid vont apparaître, quelques minutes après le contact, des plaques rouges gonflées (des papules), accompagnées de fortes démangeaisons. « Elles peuvent disparaître en quelques minutes ou en quelques heures ».

Ces manifestations restent généralement localisées aux zones ayant été en contact avec le froid. Elle se reproduisent dès que la personne se retrouve confrontée à la même situation : marcher pieds nus sur un sol froid, passer ses mains sous l’eau froide, exposer son visage dehors en hiver… Les conditions dans lesquelles se déclenche l’urticaire varie d’une personne à l’autre. Là encore, il est impossible de généraliser.

PEUT ON SOUFFRIR SUBITEMENT D'URTICAIRE ?

Oui, L’urticaire reste une maladie mystérieuse. L’urticaire au froid idiopathique, c’est-à-dire sans cause connue, peut apparaitre spontanément au cours de la vie, et disparaîtra au bout de quelques années tout aussi subitement qu’elle est apparue.

Seule exception : la forme héréditaire d’urticaire, qui apparaît dès l’enfance et dure toute la vie, mais elle est très rare.

On ne peut pas non plus définir de profil à risque , ce que l’on constate, c’est qu’elle touche majoritairement de jeunes adultes, surtout des femmes.

COMMENT CONFIRMER LE DIAGNOSTIQUE ?

Quand on souffre d’urticaire au froid, il est nécessaire de consulter un médecin, afin de confirmer le diagnostic et de rechercher une éventuelle cause.

C'est le test au glaçon qui permet de confirmer le diagnostic : après avoir posé un glaçon sur la peau, le médecin observe au bout de combien de temps apparaissent les papules urticariennes.

Même si l’urticaire est le plus souvent idiopathique, le médecin va rechercher une cause éventuelle (prise de certains médicaments, contexte infectieux, maladies auto-immunes, cryopathies) par un interrogatoire, un examen clinique et un bilan sanguin.

L'URTICAIRE AU FROID EST ELLE DANGEREUSE ?

« Dans la majorité des cas, non, Mais il existe une forme d’urticaire rare, l’urticaire avec angio-œdème, qui peut être grave : il y a un risque de malaise général, voire de choc, en cas de consommation de boisson ou d’aliment glacé ou surtout en cas de baignade dans de l’eau froide avec un risque de noyade.

Dans ce cas, les sports nautiques sont contre-indiqués et il faut éviter de consommer des glaces, boissons glacées, etc.

QUEL TRAITEMENT ?

Le plus important est la prévention, en portant des vêtements contre le froid, mais aussi en évitant les bains froids et la consommation de boissons ou d'aliments glacés.

De plus, en cas d’intervention chirurgicale, il est important de prévenir le chirurgien car les blocs opératoires sont généralement froids.

Le traitement de la crise d’urticaire au froid est la prise d’un antihistaminique de seconde génération par voie orale. La prise de corticoïdes est déconseillée.
Pour les formes graves avec risque de choc, le patient se voit prescrire de l’adrénaline auto-injectable qu’il doit garder sur lui.
En traitement de fond, la prise d’antihistaminiques peut se poursuivre durant plusieurs mois, voire plusieurs années.
Dans certains cas, une désensibilisation est possible, par une exposition progressive et localisée au froid, en milieu hospitalier.

L’HYPNOTHÉRAPIE POUR L’URTICAIRE


Les antihistaminiques, les corticostéroïdes ou les anti-leucotriènes sont les traitements les plus prescrits. Cependant, beaucoup de patients plébiscitent désormais les thérapies non médicamenteuses comme l’hypnose, ou comme dernier recours lorsque les traitements classiques n’ont pas fonctionné.

Les apparitions de plaques peuvent être permanentes ou encore périodiques, par exemple lors de changements climatiques ou encore de lieux. En effet tout comme pour les allergies, le système immunitaire a un jour confondu un virus ou une bactérie avec un élément extérieur neutre et inoffensif.

Le cerveau ayant tendance à enregistrer et reproduire de façon systématique, chaque fois que cet élément neutre (période de l’année, émotion particulière, la présence d’une personne,etc…) sera présent, une crise cutanée sera alors automatiquement déclenchée. Très vite, un travail hypnotique peut aboutir à des résultats rapides et étonnants tout en annihilant les problèmes de la peau.

Parmi les techniques d’hypnose les plus efficaces sur ce genre de problème, suggestives ou non, on peut notamment citer l’hypnose ericksonienne qui a déjà fait plusieurs fois ses preuves dans ce domaine. Dans tous les cas, si le sujet souhaite réellement se débarrasser de ses problèmes de peau, il lui faudra faire preuve de détermination et utiliser l’hypnose comme un allié pour vaincre ces problèmes de peau.

L’hypnose a démontré une efficacité dans la gestion des urticaires chroniques et passagères surtout chez les personnes qui ont subi une longue période de stress, un stress post-traumatique ou un choc émotionnel. Elle permet de réduire les stress à l’origine de certaines urticaires, mais également conditionner l’individu à ne pas se gratter lors des démangeaisons. De ce fait, l’hypnose peut améliorer l’état des plusieurs problèmes de peau.

De plus, il est démontré que plusieurs problèmes de peau peuvent être d’origine psychosomatique. Ainsi, le fait de ne pas être bien dans sa peau, le sentiment d’être agressé, le malaise du regard des autres sur soi ou le fait d’être soumis à des stress peut influencer la réaction biologique de votre peau.

C’est tout le travail de l’hypnose.

L’AUTO-HYPNOSE : UN ALLIER REDOUTABLE AU QUOTIDIEN


La plupart des hypnothérapeutes utilisent l’auto-hypnose régulièrement. Ces techniques, à utiliser n’importe où, n’importe quand, peuvent être utilisés pour se motiver, pour augmenter ses performances, pour faire face à des états d’anxiété ou prévenir les crises de paniques, mais aussi pour s’endormir ou reprendre le contrôle de ses émotions sans trop d’efforts.

Par ailleurs, l’auto-hypnose est un autre outil qui peut être utilisé pour prolonger efficacement les bienfaits d’une séance hypnose. En apprenant les techniques d’auto-hypnose, le patient pourra retrouver les mêmes sensations ressenties lors de sa séance. Ce sera, en outre, un formidable moyen de faire face à toutes les situations du quotidien.


La durée du travail en hypnose pour soulager une urticaire variera d’un client à l’autre.
© Alain BAUD
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/ki2nous2
Mots clés : urticaire, peau, froid, allergie, hypnose
cliquez pour voir ma prestation en rapport
SÉANCE D'HYPNOSE THÉRAPEUTIQUE
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter
Autres articles de cette rubrique






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Tout homme est tiraillé entre les deux besoins. Le besoin de la pirogue c'est à dire du voyage, l'arrachement à soi-même et le besoin de l'arbre, c'est à dire de l'enracinement, de l'identité. Les hommes errent entre ces deux besoins en cédant tantôt à l'un tantôt à l'autre. Jusau'au jour ou ils comprennent que c'est avec l'arbre qu'on fabrique la pirogue. »
Mythe mélanésien de l'île du VANUATU