www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Virginie KRAFFT
Psycho-Somatothérapeute et coaching : massage somato-émotionnel, hypnose, reiki, libération du péricarde - émotionnelle, Access Bars, développement personnel, guide de l'être et thérapie,sexo-conjugothérapie, gestalt, art thérapie, psycho-généalogiepsychosomatique libération émotionnelle/péricarde massage bien être intuitif thérapie holistique reiki gestalt art psycho généalogie
Virginie KRAFFT
ARTICLES
ARTICLES > "PSY IN THE CITY"
QUAND IL EST TEMPS DE DÉCONNECTER ...
publié le 9 mai 2016 4 min à lire 633 58
je ne suis pas l'auteur de cet article voir source
article retenu par Théranéo pour la Sélection Articles Qualité
C’est de mon train que je vous écris, et oui il est temps de déconnecter avec le quotidien …
J’ai décidé, depuis ma 1ère intervention le mois dernier, d’écrire de façon mensuelle mon blog de mes expériences de vie, de faire un point sur les dernières compréhensions et interrogations ?!?
Alors quoi de mieux que 3h de train direction déconnection pour mieux se reconnecter à soi même :-)
Depuis quelques temps déjà, je ressentais le besoin de couper avec mon quotidien : paperasses administratives, bricolages et régler les problèmes liés au déménagement, travail qui me passionne et qui commençait à me dévorer ( quand je commence à perdre patience avec mes patients il est plus que temps!) ….. juste envie de prendre de la distance, de respirer un nouvel air plutôt ensoleillé qui sens bon la famille et la garrigue loin de mes préoccupations habituelles …. c’est ça m’éloigner de mes habitudes qui certes me structurent, me rassurent et m’aident au quotidien mais qui aussi m’étouffe à un moment donné!
Libéral = liberté ! Pour autant, en libéral quand on travaille pas l’argent ne rentre pas tout seul, sans compter sur des jours absents = beaucoup de séance au retour … Alors venant du salariat je découvre que j’ai besoin d’une certaine discipline interne à m’accorder ses fameux moments de pause, de déconnection, de reconvention, de dépressurisation; car oui je dépressurise avant d’avoir trop de pression et de tomber en dépression ou actuellement le terme à la mode et pour ma part plus facile à accepter et assumer, le fameux « burn out » ! Je rigolais toute seule en regardant les magazines dans le relai de la gare qui soit parlait des derniers régimes pour sculpter son corps avant l’été (saison oblige) ou bien du burn out et de mon préféré le « pervers narcissique » en grosse voie de développement ces temps ci….
Alors je suis embêtée, car sachant que le mode mouton ne me correspond pas déjà à la base, me voici confrontée encore une fois au fait que je n’ai fais ni burn out et n’ai connu non plus de pervers narcissique ; des pervers oui (j’en ai même eu dans ma famille) des narcissiques oui aussi mais les 2 ? je ne dois pas avoir de blessures pour les attirer et surtout pas les prendre !!! C’est comme le harcèlement moral et /ou professionnel jamais connu car peut être trop rebelle à ruer dans les brancard ? pourtant mon schéma de victime à un moment donné de ma vie ( les trois quarts en faite ! je renverse la tendance depuis qlq années) aurait pu m’attirer le bourreau parfait pour me complaire dans mon état ? et bien non! besoin de personne pour ça, je l’ai fais comme une grande en étant mon propre bourreau en faisant des choix de masochiste dans ma vie …. sauf que ce qui s’avérait désagréable ( je suis gentille là), de délétère, de néfaste …. finalement avec le recul aujourd’hui fut une expérience salutaire où j’ai pu me connecter à cette force de vie, ce courage de me prendre en main, de mettre du sens où je n’en voyais plus et de partir en quête du bonheur donc de mon être dans un amour inconditionnel.
Oulala, comme dirai une patiente « je disgresse » :-)
Pour faire un raccourci : - burn out = dépression où on dépressurise et relâche le trop de pression qui crée une usure, fatigue … (sans y voir le côté pathos) aujourd’hui on parle aussi du burn out parental ???
- pervers narcissique = personne ou un pion (le fou) sur l’échiquier qui me permet de m’affirmer, me respecter et m’aimer si non je disparais à travers l’autre !
« l’autre n’est jamais la cause de notre mal être il n’en est que le révélateur »
Attention, je ne cherche pas à faire une polémique et blesser qui que ce soit, , j’écris juste ce que je ressens et ma façon de voir la vie ici et maintenant.
Je fais juste une différence entre être coupable et responsable; pour ma part aujourd’hui je préfère me responsabiliser sur mes choix, mes comportements et les expériences que j’ai attiré à moi quel quelle soit ! ( prochaines pensées sur la différence entre responsabilité et culpabilité ?) Et surtout je mets en garde l’effet « case » de la psychiatrie car dans mes cours de psychopathologie, je me retrouvais un peu partout ce qui est normal à un certain niveau … ou bien je suis un vrai cas pathologique ;-)
Alors j’ai envie de dire merci pour ses cadeaux, ses trésors des fois bien cachés mais qui en cherchant, farfouillant seule ou accompagné sont des leçons de vie, d’apprentissage pour mon changement, évolution, transformation en une meilleure version de moi-même plus libre, plus joyeuse, plus relié à mon être profond, mon âme !
Et comme nous sommes en constant apprentissage, j’apprends de différentes manières « moins dur, moins longtemps et moins souvent » (comme dirait ma 1ère thérapeute avec qui on a fait un gros travail de labourage, de fouilles et d’utilisation intensive de mouchoirs) je dirais surtout plus facile, plus court et plus rare (l’inconscient préfère gagner en plus que perdre en moins ), bref pour m’octroyer ces quelques jours de repos, la
vie m’a aidé à sa manière si brusque parfois en m’envoyant des messages par mon corps : la maladie 1ère fois c’était mignon, la deuxième était beaucoup plus fortes et désagréables …. mais surtout un coup de carabistouillef bizarre de symptômes inexpliqués et inexplicable ( super pour une somatothérapeute) , une gentille syncope avec le coté droit paralysé 10 secondes (qui semble des heures et où on croit faire un AVC) pour me forcer à prendre conscience de mon état et que la super wonder woman atteignait ses limites !!!
Et me voilà 1 mois plus tard dans le train à faire le point avant de fermer pour 5 jours mon ordinateur.
Bien sûr comme toute addiction, bonne ou moins bonne, j’y vais en douceur alors je me suis accompagnée de super livre pour ne pas me retrouver en état de manque même si je sais que la vie va encore me réserver des surprises <3
J’espère que j’ai pu parler, toucher, questionner, mettre un sens, même à une toute petite partie de vous
Bien à vous

Virginie Krafft
Je ne suis pas l'auteur de cet article, voir source www.virginiekrafft-somato.com/...
mots clés : déconnection, reconnexionàsoi, pression,
article retenu par Théranéo pour la Sélection Articles Qualité
58 mercis - Cet article vous plaît ? cliquez pour ajouter 1 merci
MERCI pour votre gratitude
Envoyez cet article par mail à un(e) ami(e) cliquez






je ne suis pas un robot

Copiez cet article sur votre Zenopage cliquez
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Réseaux sociaux : partagez sur Facebook | partagez sur Twitter
Soyez informé des nouveaux articles, abonnez-vous à ma lettre d'info cliquez






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« L'idéal dans la vie n'est pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté de devenir meilleur. »
Anonyme