www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

LA MAISON DU BIEN-ÊTRE
Mathias GAIFFE
Coach de vie et bien-êtrecoaching
La maison du bien-être
Mathias GAIFFE
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / NATURE HUMAINE

DIPLÔME ET COMPÉTENCE

article de Mathias GAIFFE, publié le 21 juillet 2021
3 minutes à lire 2


La possession d'un diplôme ferait le compétent et l'absence de diplôme ferait le charlatan. C'est l'une des nombreuses pensées limitantes qui émaillent l'ego collectif de nos sociétés.
L'être humain se compose d'un âme, d'un corps et d'un esprit. Nous pourrions même dire qu'il se compose d'une âme dans un corps dirigé par un esprit pour montrer l'interaction permanentes entre ces trois parties. Cet esprit est complexe et multiple. Chacun d'entre nous a le sien, en propre, avec son fonctionnement et ses capacités mémorielles.
Pour le dire brièvement, il existe différents types de mémoires, la mémoire à court terme, la mémoire à long terme et les mémoire qui touche l'inconscient et d'autres choses encore (mémoire dite cellulaire). La mémoire perceptive est liée aux différentes modalités sensorielles (olfactives, visuelles, auditives...). Sans compter sur toutes les techniques possibles pour aider à la mémorisation.
Il suffit de faire reposer le système scolaire, le système d'enseignement, sur une seule forme de mémorisation et vous écartez les autres, les « moins bons » dans cette façon d'emmagasiner des connaissances, de la possibilité d'obtenir ce saint Graal qu'est le diplôme, auquel sont en réalité prêté des vertus magiques de sagesse et de puissance d'être.
Au passage, il est possible de se créer, et de donner ainsi l'illusion du savant, en imprimant de faux diplômes. Le faux et l'usage de faux a toujours existé, et c'est encore plus simple aujourd'hui avec les technologies que nous avons. Passer pour savant est alors aisé puisque les gens font naturellement confiance, ce qui vient non d'une naïveté (autre pensée limitante sociale) mais d'une bienveillance inexpérimentée face à la malveillance. Il n'a jamais été question de se laisser tondre la laine sur le dos. Ceci fera certainement le sujet d'un prochain article. Poursuivons.

L'humanité n'est pas née avec un diplôme en poche. Elle n'est pas née non plus d'un esprit ayant reçu un diplôme céleste de créateur avec imprimatur de la chancellerie des étoiles, et encore moins d'une évolution qui n'a rien inventé de tel dans ses accidents de vie. Les connaissances et les savoirs se transmettaient souvent oralement dans beaucoup d'anciennes civilisations, comme chez les celtes, ce qui n'excluait pas l'usage de l'écriture. Le fait de recevoir un diplôme témoigne d'un cursus théorique et c'est la mise en application véritable de ce savoir abstrait qui va faire la différence entre les bons et les moins bons, entre le curieux et celui arc-bouté sur son précieux savoir comme Harpagon sur son or, entre celui ouvert à d'autres choses que ce qu'il a appris pour enrichir ses connaissances et celui fermé à toute autre chose que sa personne et ce fameux savoir qu'elle renferme. Bref, entre la personne dans l'échange et celle dans ce que nous pouvons appeler ici aussi le rapport de force.
La réalité humaine est que diplômé ou non, un être humain est et reste un être humain, malveillant ou bienveillant. Le fait d'obtenir un diplôme en psychiatrie n'exclut en aucune façon que vous pouvez avoir en face de vous un psychopathe pervers et narcissique. Tout comme le port de l'uniforme des forces de l'ordre ne garantit pas que ces institutions soient composées de gens entièrement honnêtes et bienveillants sinon l'histoire de ces instituions ne seraient pas émaillées de nombreux scandales.
Nos anciens le savaient qui disaient que l'habit ne fait pas le moine, ou encore qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Toute cette sagesse des proverbes et dictons est transmise sans diplôme alors que l'ensemble constitue un savoir d'une grande et profonde sagesse. Il existe même un passage dans les Evangiles qui met en garde contre les faux ou les mauvais prêtres.
La nature humaine est une, même si chacun la reçoit de manière unique. Aucune étiquette, aucun costume, aucun uniforme ne peut modifier cet état de fait. Tout comme un auteur français a pu écrire « l'expérience est une lanterne qui n'éclaire que celui qui la porte ». Car la vie est un formidable enseignant qui ne délivre aucun diplôme. L'empathie ne se décrète pas, l'amour non plus. C'est ce que vous ressentez qui vous éclaire le mieux. Encore faut-il vous le permettre et vous faire confiance en la matière. Il s'agit bien de ce que vous ressentez, pas ce que votre esprit, via l'ego, peut vous faire croire que vous ressentez. C'est tout un travail qui s'entreprend à tout âge et que la société devrait inciter faire.
© Mathias GAIFFE
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/lamaisondubienetre
Mots clés : diplômes, compétences, valeurs, natures, humaines
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo
Autres articles de cette rubrique | voir tous




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Nous nous rencontrons maintes et maintes fois sous mille déguisements sur les chemins de la vie. » Carl Gustav Jung