www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

LA MAISON DU BIEN-ÊTRE
Mathias GAIFFE
Coach de vie et bien-êtrecoaching
La maison du bien-être
Mathias GAIFFE
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / RELATIONS TOXIQUES

LA PEUR

article de Mathias GAIFFE, publié le 18 octobre 2021
5 minutes 5


La peur est un sentiment qui paralyse certaines fonctions du cerveau.
Toutes les décisions prises alors que vous avez peur sont mauvaises pour vous. Vous avez cogité à partir de votre peur et non à partir de ce qui est.
Nous fonctionnons tous ainsi. Nous pouvons éviter d'avoir peur.
Par contre vos décisions sont bonnes pour celles et ceux qui créent et/ou qui jouent sur vos peurs. C'est une des bases de ce que l'on appelle la manipulation négative.

Toute peur réveille votre enfant intérieur et sa façon de les gérer avec ses logiques dénuées de liens avec les réalités de votre être et celles qui vous environnent.
Par exemple la peur que le Croquemitaine viennent vous attraper par les pieds entraine votre soumission et votre obéissance à manger votre soupe ou partir vous coucher.

Cependant, certaines décisions prises sous la peur sont bénéfiques. Ce sont celles prises d'instinct, sans réflexion, liées à ce qui est, votre survie notamment. Il faut savoir accueillir ces instants. Vous pouvez même avoir des capacités décuplées durant ces moments.

C'est dans le monde de l'enfance que se façonne ces peurs. Et les phobies également. La perte de certaines capacités d'analyse alors entraîne le refus, le rejet ou le déni de ce qui est réellement et des possibilités offertes.

La peur vous fait accepter et présenter tout ce qui semble l'apaiser ou la gérer comme une solution pertinente, responsable, intelligente.

La peur est d'ordinaire déclenchée par la rencontre inopinée entre une situation contemporaine et une source de peur lié à votre passé qui vous structure. Comme un mauvais programme dans votre disque dur de cerveau.

Mais elle peut être également volontairement créée par un individu ou un groupe d'individus. Cela fera écho de même avec votre passé. Mais pas de manière accidentelle.

Il suffit de se souvenir de cette période révolutionnaire appelée Terreur pour le comprendre.

Ce n'est pas non plus parce qu'un régime ou un gouvernement ne porte pas un nom effrayant qu'il n'emploie pas la peur comme moyen de pression pour arriver à des fins malveillantes même si elles sont bien emballées.

La peur agit contre vous. Toute personne ou tout groupe de personnes qui vous fait prendre une décision en agissant sur vos peurs agit contre vous et pour ses propres intérêts qu'il pourra même faire passer pour les vôtres. Ce qui est souvent la structure des relations dites toxiques.

Les situations qui peuvent générer une peur peuvent être gérées sans recours à la peur. Même une situation en apparence aussi anxiogène que l'arrivée d'un virus annoncée à grand coups de trompettes médiatiques. Effet de sidération garanti. Eviter la peur demande un peu de travail sur soi, accompagné ou pas. Mais, accompagné, cela avance en général plus rapidement et mieux et vous donne un garde fou contre les emballées de votre ego.

D'abord chaque chose a un temps nécessaire. Nous avons la plupart du temps les connaissances pour gérer les situations. Il suffit de VOULOIR les employer. Là encore, la différence se fait entre personnes malveillantes ou bienveillantes.

La peur est employée par des gens dits dominateurs, c'est à dire peu surs d'eux et qui vont employer tous les moyens de contraintes pour arriver à leur fin, votre écrasement, votre asservissement, votre mise en esclavage d'une manière ou d'une autre. Leur besoin est de vous contrôler car ils ne se contrôlent pas eux-mêmes. Là encore ce sont des schémas à développer.
La peur marche souvent avec la colère et la culpabilité.

N'ayant plus toutes vos capacités de réflexion, et vous en remettant à celui qui dit « voici pour ôter votre peur », vous accorder, sans réfléchir donc, un blanc seing à cet individu, et ce qu'il présente est plus qu'une solution, c'est LA vérité et c'est donc JUSTICE de l’appliquer. Ce qui permet de montrer du doigt les récalcitrants qui trouvent certaines choses étranges et qui réagissent autrement devant les faits. Car nous ne sommes pas tous sensibles de la même manière aux peurs et aux manipulations qu'elles permettent.

Mais dépasser ses peurs et ne plus offrir à qui que ce soit de quoi vous manipuler par ce biais se travaille. Il faut en avoir l'envie simplement. Et le courage de voir ce que l'on a pu accepter sous la peur. Là l'ego travaille contre soi.

Parce que pour gérer votre peur, ou croire que vous la gérez, tout et n'importe quoi est accepté puisqu'il manque des parts de réflexion, du recul devant la situation, pendant que tout également alimente cette peur. C'est une course à l'échalote permanente. Ainsi, il est possible de provoquer la peur des uns et de autres, de faire croire que toute personne est un ennemi, un danger, une arme biologiquement mortelle sur pattes, bref un personnage de science-fiction au regard des réalités qui sont bien loin de l'esprit apeuré.
La peur peut même vous faire croire à vous même que vous êtes dangereux pour les autres. Cela aussi se retrouve dans les relations toxiques, où la proie est sensée être la source des souffrances et autres du prédateur masculin ou féminin.

Pour cela il suffit de vous faire peur. De nous faire peur. Je suis comme vous avec les risques d'écho de mon enfance même si j'ai cheminé beaucoup depuis quelques temps et que je peux vous écrire ceci ou vous guider un peu sur la route que vous choisissez.
Il suffit donc de vous sidérer à l'image du magicien qui va vous distraire d'un côté pour réaliser son tour de magie de l'autre. Mais quand le magicien fait cela pour vous amuser, un personne ou un groupe de personnes malveillant le fera pour vous abuser, quoi que gouverne ces gens, une famille, une société, une association... tout est possible avec l'esprit humain.
Tout comme le parent sait que l'enfant va « gober » les bobards du Croquemitaine, une sidération par l'épouvante d'un jeune esprit. Croquemitaine, virus... va savoir qui tient le rôle du parent dans ces affaires quand l'enfant est adulte qui porte un enfant intérieur en souffrance.

Les effets de la peur sont possibles parce que le cerveau humain ne sait pas distinguer SEUL le vrai du faux, le réel de l'imaginaire, ce qui est de ce qui n'est pas.

Les croyances prennent le pas sur les connaissances. Celui qui a peur croit quand celui qui fait peur sait, connaît.
La pression par la peur s'exerce de bien des manières, notamment par la peur de la mort, de mourir, ou de voir mourir un proche, un être aimé que ce soit en enfant ou un grand parent ou autre...

Ces croyances, cette relation à la peur peuvent être transmutées, reprogrammées. Ce nettoyage passe par ce travail évoqué dans ces lignes, travail sur les blessures qui ont généré ces croyances par l'ego.
© Mathias GAIFFE
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/lamaisondubienetre

Mots clés : peurs, dominations, contrôles, toxiques, soumissions

découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur ou
S'abonner à ma lettre d'info Copier date sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo
Autres articles de cette rubrique | voir tous




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« La chute n'est pas un échec, l'échec est de rester là où l'on est tombé. » Socrate