www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

LA MAISON DU BIEN-ÊTRE
Mathias GAIFFE
Coach de vie et bien-êtrecoaching
La maison du bien-être
Mathias GAIFFE
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / EVEIL EN CONSCIENCE

GUÉRIR SES BLESSURES

article de Mathias GAIFFE, publié le 1 novembre 2021
2 minutes 89 1


Toute blessure émotionnelle provoque de la toxicité. D'abord pour soi, le porteur de la blessure, puis envers les autres puisque nous ne pouvons donner que ce que nous nous donnons.
Non que la blessure émotionnelle soit désirée, voulue par le « porteur », mais simplement parce que nous acceptons par méconnaissance et manque d'expérience notamment, cette blessure, parce que nous écoutons notre ego.
C'est donc une expérience propre à chacun, comme c'est le choix de chacun, de nettoyer et guérir ces blessures, la guérison passant par l'amour inconditionnel et le lâcher prise qui devraient être enseignés.
Tout autre choix amène violence et contrôle, colère et orgueil avec toutes les justifications possibles et imaginables pour légitimer cette violence et ce contrôle à l'encontre des autres, comme par exemple affirmer que « c'est dans mon caractère », que « c'est ma nature et je n'y peux rien » ou encore que « cela fait partie de mon identité et personne ne me changera ». Personne ? en êtes-vous certain jeune homme ou jeune femme ?
Peut-être que sur l'instant cela peut sembler être tel, mais chacun peut transmuter la colère en amour inconditionnel et tout le monde y gagne, sans que cette dernière expression soit une figure de style.
La colère génère violence et distance, de toutes les façons possibles qu'offrent l'âme, le corps et l'esprit à celui qui choisit la colère.
La colère est une arme tournée contre soi bien que nous la croyons généralement tournée vers les autres, parce qu'il existe cette méconnaissance de fait que la colère est en nous, et non pas apportée ou générée par cet autre qui est selon notre ego responsable de cette colère, laquelle sommeille en vous depuis bien longtemps.
C'est pourquoi une blessure émotionnelle est d'abord de la toxicité pour soi. L'être est gêné dans son développement naturel par cette blessure, ou ces blessures.
Bien souvent, cela se manifeste par un ou des interdits de vivre pleinement ou partiellement sa vie, ou par des addictions et autres dépendances.
Tout ceci peut se guérir par un travail qui sera propre à chacun. La seule véritable règle étant que nous partageons tous de manière unique notre nature humaine commune. Chacun sa blessure, son temps et ses moyens de guérison avec ses potentiels. Chaque être est unique et doit se permettre d'être cette personne unique qu'elle porte en elle et que les blessures viennent empêcher d'être. L'erreur dans notre monde égalitariste est de croire que la nature humaine est unique et non commune. Ce qui est unique, c'est chacun et cette réalité est humainement très précieuse. L'égalité, sur laquelle nous reviendrons dans d'autres textes, dont on nous abreuve depuis l'enfance est tout à la fois un tabou, un mythe, un dogme et une croyance limitante. Les croyances limitantes faisant parties de ce que notre ego construit que nous devons apprendre à dépasser.
© Mathias GAIFFE
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/lamaisondubienetre

Mots clés : blessures, émotionnelles, toxicités, guérisons, amours


Article retenu par Théranéo pour la Sélection Qualité
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur ou
S'abonner à ma lettre d'info Copier date sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément. » Einstein