www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Isabelle LAROCHE
Gestalt Thérapie, Formations au Reiki de l'Initiation à la Maîtrise, Coaching psycho-énergétiquerelaxation detente therapie psychocorporelle energie gestalt therapie
Isabelle LAROCHE
ARTICLES
ARTICLES > LA MALLE DE L'APPRENTI ALCHIMISTE
S’INSTALLER DANS SON JUSTE RYTHME
article de Isabelle LAROCHE, publié le 16 août 2020 6 min à lire 56
S’installer dans son juste rythme…
et inviter le Timing divin à chaque instant, dans sa Vie…




Courir après le temps…, ne pas avoir le temps…, avoir l’impression d’être en stress permanent, en Mode Survie, sans avoir suffisamment de temps pour ce qui nous parait essentiel…
Peut-être cela vous parle-t-il ?

Même retraité ou en inactivité (relative ?), c’est un mode de fonctionnement qui peut être toujours actif au fond de soi en pilote automatique… Après des années d’expérimentation frénétique, on ne change pas de rythme en un clin d’œil !

Comment donner du sens au fait de courir après le temps ? A quoi ce processus pourrait-il être lié ?
Quelle maltraitance une partie de nous s’inflige à travers cela !

Le fait que le stress impacte le corps d’une façon nocive est reconnu par les neurologues : il affecte la biochimie du corps ; le cortisol, l’adrénaline et tous les neurotransmetteurs, ces substances biochimiques synthétisées par le corps pour assurer son équilibre, sont alors secrétées de façon anarchique par le stress…

Un sur-rythme régulier peut s’avérer toxique pour les plus jeunes, en particulier les hypersensibles ; cela peut les amener à se replier sur soi et à bloquer leur élan vital : dans la scolarité ou dans la communication avec les autres, par exemple.

Une personne sous tension perpétuelle, n’arrivera pas à se détendre et pourra même en arriver à un état de qui-vive permanent, jusqu’à ne jamais dormir véritablement, dans l'incapacité de relâcher le contrôle du mental, par exemple.

Cet état de vigilance permanente emmène tout droit vers le burn-out ou la dépression voire la dégénerescence neurologique, après un bon moment soumis à ce régime.

Regardons ensemble d'où peut venir ce mode de fonctionnement typiquement occidental, pour ensuite, mieux repérer comment s’en libérer.

D’où vient cette injonction de faire vite, de confondre vitesse et précipitation, en s’exposant aux conséquences du vite fait, mal vécu ?

Angoisses d’imperfection,
angoisse de perdre le contrôle et de la volonté exarcerbée,
angoisse du vide en Soi,
angoisse de mourir avant l’âge, de ne pas avoir le temps d’exister en ayant réalisé ses idéaux,

Angoisse de ne pas réussir à incarner la plus belle version de soi avant la fin : la peur de passer à côté de ce que nous avions à réaliser de plus grand ?

Tant que nous n'avons pas pris conscience des processus internes qui nous animent, c'est notre inconscient qui garde la main sur le cours des choses, dans notre vie...

Et si nous activions autre chose que de la peur ?
Car en nous laissant contacter par les peurs ambiantes présentes dans l’inconscient collectif et dans ce que véhiculent les médias, nous devenons des zombies, saturés de stress et de modes de fonctionnement non compatibles avec la Vie bien vivante harmonieuse et équilibrée. Sans conscience d'en être l'objet, qui plus est.

Nous interagissons les uns avec les autres de façon réactive, sans savoir ce qui nous habite intérieurement : sensations, émotions, intentions sous-jacentes, besoins, envies…

Et nous devenons des étrangers pour nous-mêmes, les uns pour les autres, des êtres en sur-réaction, prêts à bondir de colère régulièrement face aux autres, sans s’être donné le temps de déplier, de donner du sens, de ressentir ce qui nous semble le plus ajusté à chaque situation, avec suffisamment de recul en notre âme et conscience.

Et si nous apprenions à détricoter les programmes obsolètes de nos parents et grands-parents, qui ont pris racine dans les situations de survie (guerres et autres réjouissances du collectif), plaçant de fait, l’être humain en proie à son cerveau reptilien ?

La clé est déjà de faire les constats qui s’imposent, avec le plus de prise de recul possible : si nous en sommes là, ce n’est pas par hasard.
Nous récoltons ce que la dualité et l’urgence de se mettre en protection nous a amenés à mettre en place à un moment donné.

L’important n’est pas ce qu’on a fait de nous, l’important est de se focaliser sur ce que nous choisissons de faire de tout cela, à un moment donné !

Mettre en place de nouveaux paradigmes :

Ce à quoi nous faisons face avec le plus de Conscience possible, s’efface progressivement si nous nous impliquons dans ce sens.



N'est-il pas temps de revenir aux valeurs essentielles, les fondamentaux…

Retrouver le rythme naturel de l’être humain divin, calé sur les rythmes de la nature ; se donner le temps de vivre, de ressentir ; de prendre le recul suffisant pour intégrer les étapes ; aborder chaque phase après l’autre, en conscience de ce qui est ajusté à nos possibilités et besoins à chaque instant.

Déplier, observer, repérer. Prendre conscience des processus à l’œuvre, choisir de continuer dans un sens donné ou d’arrêter d’alimenter tel ou tel mode de fonctionnement.

La prise de recul dans notre vie ne peut se faire que si nous nous donnons suffisamment le temps de sortir la tête de l’eau, en évitant de foncer tête baissée dans une direction donnée en sur-rythme.

Se questionner sur le sens de notre vie, la conscience que nous avons envie d’y mettre.
Faire le tri entre ce qui nous convient et ce qui ne nous convient plus, dans nos comportements, les personnes dont nous nous entourons, les espaces dans lesquels nous choisissons d’évoluer.
Tout cela relève de la responsabilité que chacun met dans sa vie, et qui à une grande échelle peut faire toute la différence.

Le temps est venu de vivre autrement, de contacter notre véritable nature, notre nature divine :

Plus nous aurons conscience de nos besoins vitaux et de l’importance de les respecter et plus nous pourrons manifester nos potentialités infinies, à notre juste rythme, ralenti, choisi.

La toute puissance de l’Homme sans conscience ne peut mener qu’à l’impuissance, la dégénerescence de notre espèce ; à contrario, la prise en mains de notre liberté de choisir en conscience l’amène progressivement à incarner sa juste puissance et à la manifestation de ses potentialités infinies.

Cultiver l’avènement du Timing divin dans notre vie est accessible, si nous faisons le choix de chérir cette intention et d'en prendre soin au quotidien :

L’installation de l’Abondance au sens large dans notre vie, peut induire la mise en place des ajustements parfaits à chaque instant ou presque, pour que la vie terrestre prenne une tournure magique dans sa manifestation quantique au quotidien et notamment dans notre relation au temps. C’est ce que j’appelle le Timing divin, qui advient, comme par magie, par le fait de notre âme agissante.

Mais pour cela, encore faut-il pouvoir donner du sens à ce qui se joue dans la vie bien vivante : nous devons d’abord et avant tout faire un travail de repérage des processus discordants actifs en nous, allant dans le sens de l’auto-sabotage par exemple ; l’idée est de les observer pour prendre la responsabilité de les désamorcer avec des rituels, des pratiques psycho-corporelles comme l'EFT ou l'EMDR, des traitements de situations Reiki ou autres pratiques étonnantes, nous permettant de libérer les processus toxiques encore agissant.

Cela requiert tout un Art de vivre en Conscience, en particulier dans la Responsabilité de soi au quotidien. Il faut du temps pour cela, se donner le temps de vivre en conscience de ce qui est là, à chaque instant...

Vive la vie bien vivante en Conscience pour chaque Un, afin de contribuer à co-créer un Monde meilleur, animé d'une foultitude de petits colibris convergents dans ce sens !
© Isabelle LAROCHE
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/laroche
Mots clés : temps, énergie, rythme, sérénité, paix
S'offrir le temps de ressentir ce qui est ajusté pour Soi ici et maintenant en apprenant à se faire des auto-séances
regardez ma prestation en rapport avec cet article

STAGES DE FORMATION AU 1ER DEGRÉ DE REIKI : INITIATION
VOIR MA PRESTATION
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter Voir des articles du même thème sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Si tu t'efforces toujours d'être normal, tu ne sauras jamais à quel point tu peux être exceptionnel. » Maya Angelou