www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Laurence GLUZA
Naturopathie - Dien Chan, multiréflexologie faciale - Access Bars - Massage détente épaules, nuque, crâne et visagenaturopathe, réflexologue
Laurence GLUZA
ARTICLES
ARTICLES
LA LUMINOTHÉRAPIE, UNE OPTION INTÉRESSANTE POUR L' HIVER
LUMINOTHÉRAPIE ET HORLOGE BIOLOGIQUE (1)
publié le 1 janvier 2020 5 min à lire 161
je ne suis pas l'auteur de cet article voir source

Il n’est pas possible de définir la luminothérapie en omettant son modèle : le soleil ! En fait en luminothérapie, il s’agit de reproduire le spectre lumineux du soleil, afin d’aider notre organisme à se rééquilibrer pour fonctionner normalement.

Le manque de lumière en hiver

Saviez-vous que la lumière du soleil peut exercer une influence sur votre état de santé ? L’automne et l’hiver, il se peut que vous souffriez d’une légère baisse de moral ou d’une dépression passagère due au manque de lumière. Au Canada, environ une personne sur cinq est ainsi affectée. 

Alors que certaines personnes sont enchantées à la perspective de faire de longues promenades au froid, de dévaler les pentes de ski ou d’enfourcher une motoneige, bien d’autres entrevoient l’hiver comme une période de l’année plus morose. La diminution des périodes de clarté typiques de l’automne et de l’hiver a un effet néfaste chez bon nombre d’individus, qui voient leur moral et leur niveau d’énergie et de bien-être diminuer à mesure que la lumière du soleil se fait plus rare.  
Lorsque ce manque de lumière incommode une personne à un point tel qu’elle n’arrive plus à fonctionner normalement, on dit qu’elle souffre de « dépression saisonnière » ou du « blues de l’hiver ». Dans les pays nordiques, on estime que ce trouble touche 1 à 10 % de la population. 
Quel est le lien entre la lumière et les symptômes de dépression ? Eh bien la lumière joue un rôle important dans la régulation de l’horloge biologique interne. Celle-ci contrôle plusieurs fonctions du corps suivant des rythmes bien précis, comme les cycles d’éveil et de sommeil et la sécrétion de diverses hormones selon l’heure du jour. Les symptômes dépressifs sont provoqués par un dérèglement de la chimie du cerveau découlant du manque de lumière. 

La luminothérapie : une option intéressante

La luminothérapie est un traitement non médicamenteux reconnu pour son efficacité à contrer les effets du manque de lumière hivernal, incluant la dépression saisonnière.
On l’utilise également pour traiter l’insomnie, pour contrer les effets du décalage horaire, et parfois comme traitement secondaire de la dépression en général. Elle consiste à exposer les yeux à une lumière d’intensité et de spectre spécifiques qui s’apparentent à ceux de la lumière solaire.
Pour bénéficier de la luminothérapie, on doit s’exposer quotidiennement à une lumière d’une intensité d’au moins 10 000 lux. À titre de comparaison, la luminosité d’un bureau bien éclairé est de 300 à 500 lux et celle d’une journée pleinement ensoleillée peut dépasser 100 000 lux. Le standard cliniquement reconnu est une exposition lumineuse de 10 000 lux à la hauteur des yeux durant 30 minutes chaque jour, idéalement le matin. 
Des résultats se font généralement sentir dès la première semaine, mais 4 semaines de traitement sont habituellement nécessaires avant d’obtenir une réponse optimale. Il est recommandé de débuter le traitement lorsque l’ensoleillement diminue à l’automne et de poursuivre jusqu’au printemps.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie aussi appelée photothérapie est un moyen naturel de retrouver l’énergie, la bonne humeur et le moral pour les personnes qui souffrent du blues hivernal et se sentent fatiguées, d’humeur maussade, démotivées, sans énergie dès qu’arrive l’automne et l’hiver lorsque les jours raccourcissent, que la lumière se fait rare.

La luminothérapie consiste à s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche, dite « à large spectre », imitant celle du soleil (environ 10 000 lux à 50 centimètres de distance quand un éclairage classique n’en produit qu’entre 100 et 500). Son but est principalement de traiter les troubles associés aux dérèglements de l’horloge biologique interne, comme la dépression saisonnière.

La luminothérapie fait partie de la grande famille des photothérapies qui utilisent certaines sources lumineuses (intensités et couleurs diverses, laser, etc.), parfois combinées à des photosensibilisants, pour soigner toutes sortes d’affections, en particulier les maladies de la peau. Les bienfaits de la luminothérapie s’apprécient, même en dehors de la période hivernale, par tous ceux qui travaillent à l’abri de la lumière naturelle (locaux sombres et mal éclairés) ou avec des horaires décalés comme les travailleurs de nuit.
La luminothérapie est un antidépresseur naturel pour chasser la dépression saisonnière hivernale qui se manifeste par des troubles de l’humeur, des troubles du sommeil mais aussi une augmentation significative de l’appétit, un manque de dynamisme, irritabilité, perte de libido… Ces symptômes sont ceux du blues hivernal également appelé TAS (Trouble Affectif Saisonnier) ou SAD (Seasonal Affective Disorder) Outre Manche.

Les recherches montrent que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière.
On observe chez ces personnes un taux de mélatonine particulièrement élevé durant le jour. Ceci expliquant la fatigue durant la journée. La stimulation, le matin, des cellules ganglionnaires de la rétine (photorécepteurs non-imageants) permet de bloquer la transformation de la sérotonine en mélatonine durant le jour et donc la sécrétion de la mélatonine par l’épiphyse (glande pinéale).
De plus, il y a une « reprogrammation » de l’horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil.

Action physiologique de la lumière

Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance.
Elle régule l’horloge biologique et améliore la synchronisation des rythmes biologiques : ce qui entraînera une meilleure forme et une meilleure énergie vitale.
Elle stimule les régions de la base du cerveau et augmente le niveau de sérotonine (neurotransmetteur) qui a un effet antidépresseur et régulateur de l’appétit.

Indications d’utilisation de la luminothérapie

Dépression saisonnière
Travail de nuit ou travail « de pauses »
Troubles du sommeil
Voyage aérien : décalage horaire ou jetlag
Syndrome de fatigue chronique
Etats dépressifs avant ou après l’accouchement
Syndrome prémenstruel
Fatigue dans la sclérose en plaques et dans la maladie de Parkinson
Personnes âgées et démence sénile
Perturbation des cycles sommeil-éveil dans la maladie d’Alzheimer
Boulimie - anorexie - prise de poids

Plus de détails sur ces indications dans l'article qui va suivre :
" Luminothérapie : indications principales, effets secondaires et contre-indications (2)"
© Je ne suis pas l'auteur de cet article, voir source
Mots clés : luminothérapie, horlogebiologique, mélatonine, dépression
cliquez pour voir ma prestation en rapport
NATUROPATHIE
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je suis un être humain
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin »
Hippocrate