En poursuivant votre navigation sur Théranéo, vous acceptez l’utilisation de cookies. en savoir plus   OK
plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes, praticiens et coachs
thérapies alternatives/complémentaires - médecines douces - mieux-être - développement personnel - éveil

Le chasseur et la forêt qui lui offrait tout ce qu'il demandait
pour ne plus avoir peur de l'inconnu
Panbouda voyageait sur son chemin de vie, le sourire béat, la joie guidait ses pas. Dans son sac à dos, il avait de la nourriture, une bouteille d'eau et une couverture en poils de crocodile pour dormir le soir au chaud. Dans sa tête, il avait en mémoire mille souvenirs de sa quête. Chaque nouvelle aventure remplissait son coeur de bonheur et de sagesse pure.
Il était petit, mais au bout du voyage, il savait qu’il serait un grand sage.

Perdus dans les vallées, en pleine nature, Panbouda accompagnait un vieux sage dans sa promenade régulière vers un autre village. Ils marchaient tranquillement sur un large chemin de terre qui serpentait en bordure d’une forêt millénaire. Haut dans le ciel, dans la lumière du soleil, des oiseaux géants portés par les vents, glissaient au ralenti sans un bruit. Leurs belles silhouettes aux ailes immobiles traçaient des cercles irréels invisibles, ils signaient leur art majestueux de leurs cris joyeux. L’oreille tendue, Panbouda jouait à deviner les noms des volatiles, aucun cri ne lui semblait inconnu, c’était un jeu facile.

Soudain un cri étrange retentit, mélange d’éléphant et de poule à l’agonie. Panbouda resta sans voix, surpris.
Vieux sage, amusé :
- celui-ci, tu ne l’as jamais entendu. C’est un drôle d’oiseau qui s’est construit sa propre cage. Ne le cherche pas dans le ciel parmi les nuages, tu le trouveras posé sur un rocher au prochain virage.

Au détour du virage, Panbouda découvrit au loin l’auteur du cri, recroquevillé sur un rocher, il hurlait son chagrin. Ce n’était pas une poule, un corbeau ou tout autre oiseau... c’était un homme secoué par ses sanglots ! Lorsqu’il les vit s'approcher, l’homme fut pris de terreur et hurla encore plus fort dans un torrent de pleurs.

Panbouda :
- pourquoi pleure-il autant ? et encore plus en nous voyant ?
Vieux sage :
- car il y a plusieurs jours je l’ai rencontré, il pleurait, alors j’ai accepté de l’aider en réalisant son souhait.
Panbouda :
- vous l’aidez et il pleure de tout son être à en souffrir ? mais aider n’est-ce pas faire naître le sourire ?
Vieux sage :
- je l’ai aidé en lui donnant simplement ce qu’il m’avait demandé. Je passais par ici il y a trois semaines, quand je le vis sur ce rocher, assis à sangloter, l’âme en peine. Je te raconte notre rencontre...

Vieux sage :
- ami, qu’as-tu donc à pleurer ainsi ?
L'homme :
- je reviens de ma chasse en forêt, mon sac est vide, je n’ai pas trouvé ce que je voulais. Maudite forêt avare qui transforme ma chasse en cauchemar. J’en pleurs de rage car je suis pourtant le plus grand chasseur de mon village, de par mon père, son père et le père de son père.
Vieux sage regarde de gauche à droite, et parle tout bas :
- ami, gare à tes propos, méfie-toi, ne maudis jamais cette forêt millénaire, respecte-la, elle est pleine de magie et de mystères. Par le passé, j’ai fait avec elle un pacte sacré : elle m’offre toujours ce que je vais lui demander. Voudrais-tu en profiter ? Qu’aimerais-tu aujourd’hui de ta chasse ramener ?
L’homme excité :
- 2 lièvres blonds, 3 perdrix et 1 hérisson.
Le vieux sage marcha alors jusqu’à un grand chêne plein de force, embrassa avec respect sa peau d’écorce, et murmura une ancienne prière pour la forêt millénaire.
[...] Découvrez la suite de ce conte dans le livre.


 
© Pit Nokoma, Les contes d'éveil de Panbouda, © photo droits réservés
reproduction intégrale interdite, extrait autorisé avec mention du site www.theraneo.com/nokoma

Si vous appréciez Panbouda :
• partagez ce conte avec les boutons FB et Twitter
• partagez les citations en bas de page
• faîtes connaître Panbouda à vos amis
• abonnez-vous à mon Facebook ou à mon Twitter

commenter partager partager
indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
indiquez votre photo
 

cliquez pour choisir votre photo
si vous n'en indiquez pas, une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit


LIVRE BIENTÔT DISPONIBLE
livre papier + livre numérique

Inscrivez-vous pour être informé de la sortie du livre.
Les emails ne sont communiqués à personne.
MERCI à ceux qui s'inscrivent pour me motiver à écrire. ;-)
630 inscrits !

Pour partager
extraits à partager par mail, sur un site ou sur les réseaux sociaux. Pour récupérer l'image, faîtes clic-droit sur l'image, puis "enregistrer sous".
Rappel : les extraits peuvent être diffusés, mais la diffusion intégrale du conte est interdite.







À retenir
voir dans le livre


En bref
voir dans le livre


5 questions pour avancer
Des questions pour faire naître d'autres questions en vous.
Pour mieux vous découvrir et mieux vous connaître.

voir dans le livre


Petit exercice
voir dans le livre
Voir les autres contes de Panbouda