www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

LES CLEFS DU CHEMIN
Evelynn D'ESPEZEL
Thérapeute en Psychothérapie Brève
Les clefs du chemin
Evelynn D'ESPEZEL
ARTICLES
ARTICLES > UN PEU D'HISTOIRE...
«NOUS N'ENSEIGNERONS PLUS QUE "LE MASCULIN L'EMPORTE SUR LE FÉMININ"»
publié le 6 février 2020 1 min à lire 9
je ne suis pas l'auteur de cet article voir source

Une classe d'école primaire à Paris, le 12 octobre 2015. © Thomas Samson / AFP Photo.

Dans cet article, les institutrices et instituteurs récusent une règle de grammaire de 1647 qui instaure dans les esprits des enfants, les prémisses de la croyance de l'existence d'une domination homme/femme. Vous connaissez tous et toutes cette règle : "le masculin l'emporte sur le féminin". Auparavant, l'accord de proximité était appliqué, c'est le siècle de Ronsard, Rabelais, Montaigne...

L'article de Sandrine Meyfret et Pierre Moniz-Barreto, que j'ajoute à votre attention dans la même rubrique, nous dévoile la raison originelle de la mise en place le cette même règle de Grammaire par Vaugelas.
Je ne suis pas l'auteur de cet article, voir source : www.slate.fr/story/153492/manifeste-prof...
mots clés : domination, masculin, féminin, emporte, règle, grammaire, vaugelas,
Cet article vous plaît ? cliquez pour ajouter 1 merci
MERCI pour votre gratitude
Envoyez cet article par mail à un(e) ami(e) cliquez
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
Soyez informé des nouveaux articles, abonnez-vous à ma lettre d'info cliquez
Copiez cet article sur votre Zenopage cliquez
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Ne juge pas chaque jour à la récolte que tu fais, mais aux graines que tu sèmes. »
Robert Louis Stevenson