www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Mélanie LEMONNIER
Maître praticienne Reiki Usui - MagnétiseuseMagnétisme-Praticienne en Reiki-soins énergétiques-êtres de lumière
Mélanie LEMONNIER
ARTICLES
LES CHAKRAS
HARMONISER SES CHAKRAS
< retour rubrique < retour Articles |
publié le 22 janvier 2019 8 min à lire 188 3
je ne suis pas l'auteur de cet article voir source


D’origine indienne, la notion de chakras comme centres énergétiques régulant le corps et la conscience est aujourd’hui largement adoptée en Occident. Et si leur harmonisation pouvait nous soigner ?

En sanskrit, le mot chakra signifie « roue » ou « vortex », un assemblage d’énergies associé à un élément en mouvement vital. Répartis le long du corps humain, les centres énergétiques les plus accessibles sont au nombre de sept (il y en aurait d’autres, plus subtils). Ils agissent avec notre conscience et, dans l’organisme, avec notre système énergétique. Les chakras fonctionnent ensemble, comme des rouages d’horlogerie. Ils régulent le flux d’énergie à l’intérieur de nous, la circulation entre les organes, et sont comme des portes de conscience internes, révélatrices de notre harmonie intérieure. La manière dont ils agissent est indicatrice de nos blocages ou harmonies, de nos capacités de décision, de notre position dans la vie. Lorsqu’ils se dérèglent, ils peuvent provoquer des symptômes physiques. Ils changeraient alors de couleur, ne distribueraient plus l’énergie correctement, ce qui aurait des conséquences directes sur notre santé et notre rapport à la vie. En Orient, depuis des siècles, les chakras sont utilisés spirituellement ; en Occident, l’approche récente est davantage dans le soin. Édith Gauthier, spécialiste et pratiquante de reiki, explique dans son ouvrage Tout savoir sur les chakras : « Le principe oriental vise la montée de la kundalini par l’ouverture et la conscience des chakras par le yoga, c’est une démarche purement spirituelle. Le principe occidental permet de faire un “état des lieux” et de rectifier, de comprendre ce qui se passe sur le plan physique et émotionnel, c’est une démarche plus “thérapeutique”. »

Fonctionnement des chakras


Sans nous en rendre compte, nous serions sans cesse en train d’ouvrir et de fermer nos chakras, telles des valves énergétiques, en regard de notre vie, de notre histoire et de la manière dont nous faisons circuler l’énergie dans notre corps. Ces ouvertures et fermetures influenceraient notre perception du monde, notre manière de réagir aux circonstances, mais aussi l’activité de nos organes et notre santé en général. Pour Annick Brofman, veuve de Martin Brofman, qui créa une méthode de guérison par les chakras, « ils interagiraient avec le physique grâce à deux véhicules principaux : le système endocrinien et le système nerveux ». Ils sont donc associés à des parties du corps et des fonctions régies par le plexus ou les glandes, ce qui a des répercussions directes sur les organes. Par ailleurs, en Inde, où est née cette notion de chakra, on explique que la circulation énergétique du prâna (énergie cosmique) passerait par les chakras, tels des ponts, puis se répartirait en 72 canaux énergétiques appelés nadis, dont les trois principaux, ida, susumna et pingala, forment dans le corps le caducée qui permettrait, entre autres, l’éveil de la kundalini. Aux croisements des nadis, on retrouve les chakras et les points d’acupuncture majeurs. Notre capacité de réception de cette énergie cosmique étant infinie, il est important, au regard de cette méthode, de nettoyer les canaux énergétiques afin d’optimiser nos potentiels d’éveil de ces énergies subtiles, mais aussi de faire évoluer notre conscience afin de transformer les émotions négatives en émotions positives.

Dysfonctionnement des chakras


Les chakras sont les communicateurs de l’âme.

Puisqu’ils sont tous liés entre eux, à l’énergie externe et interne, aux organes et au système émotionnel, leur blocage ou dysfonctionnement va provoquer des symptômes, véritables messagers, autant physiques que mentaux. « Tous nos sens, toutes nos perceptions et nos états de conscience, ce que nous pouvons vivre, peuvent être divisés en sept catégories associées à un chakra » , explique Annick Brofman. Ainsi, une tension dans la conscience est ressentie dans le chakra, puis dans le corps, ce qui peut créer un symptôme. Comprendre les chakras et les réharmoniser permet d’activer des clés qui ouvrent la relation corps-esprit et qui provoquent une meilleure compréhension de soi et des autres. Le symptôme physique peut ainsi disparaître, si l’on réalise que nous sommes acteurs dans cette circulation énergétique.

Les sept chakras principaux


Les chakras sont répartis le long du corps et à chacun sont associés une couleur, un élément, un organe et un certain nombre de caractéristiques émotionnelles et physiologiques. Un dysfonctionnement apporte des symptômes facilement répertoriables. Le schéma ci-dessous les situe et en détaille les principales actions :

1. Le chakra racine

Il représente l’ancrage à la terre, la discipline, la sécurité et la stabilité. Si le corps est correctement ancré à la terre, on accueille facilement les changements de la vie, on évolue avec confiance, nos ressources et notre foyer sont stables, le rapport à la « matière » est accepté, transformé et optimisé. À l’inverse, en cas de dysfonctionnement, on ressent de l’insécurité par rapport à la vie, tous les aspects matériels sont compliqués et les rapports familiaux instables. Physiquement, les problèmes se situent au niveau des hanches et de la circulation. Des problèmes d’obésité, de manque d’énergie, d’hypertension peuvent apparaître.

2 - Le chakra lombaire

Il représente le rapport aux sensations et à l’appétence. Si ce chakra est optimisé, on sera créatif, dans la confiance en soi, l’optimisme, la fertilité, l’action juste. Au contraire, s’il est bloqué, on peut être dans une recherche excessive de plaisir, avoir un besoin insatiable d’être rassuré, avoir des problèmes de sexualité ou de fertilité. Physiquement, les soucis apparaissent autour de la sphère sexuelle, des parties génitales, des reins et de l’élimination.

3 - Le chakra du plexus solaire

Il est l’expression du « j’existe » par excellence, la volonté individuelle, la force intérieure, le calme et la justesse. S’il ne fonctionne pas pleinement, on peut ressentir de la dépression, du défaitisme, de la colère, de l’agressivité, un mauvais contrôle de ses émotions, de la tristesse et un manque de fougue. Physiquement, des problèmes de foie, de vésicule, de pancréas, d’anorexie ou de boulimie, tous les soucis associés à la vue, à la digestion et à la peau.

4- Le chakra du cœur

C’est le chakra du besoin fondamental des relations, de la compassion, l’authenticité, la générosité, l’amour. En blocage, il crée des problèmes de jalousie, d’addiction, de dépendance affective, d’égocentrisme et de ressassement du passé. Physiquement, on peut rencontrer des problèmes cardiaques, de circulation du sang, du système immunitaire et de respiration.

5- Le chakra de la gorge

C’est le chakra de la « foi en la source divine et la captation des sentiments transpersonnels », explique Danielle Meunier. C’est le lieu de l’inspiration, de la télépathie, de l’accueil des synchronicités, de l’écoute, de l’intuition et de l’ouverture au subtil. Sa dysfonction peut provoquer de l’arrogance, de l’indécision, du bavardage et du jugement inutiles. Physiquement, tous les problèmes de la sphère ORL, les maladies en « ite » type bronchite, otite, laryngite…, les dysfonctionnements de la thyroïde, les problèmes d’ouïe, d’acouphènes, de gorge, etc.

6 - Le chakra de la conscience

Il représente l’accès à l’énergie céleste du cosmos, la conscience divine, la réalisation, l’action des réflexes biologiques et la régulation du sommeil. C’est également le lieu des perceptions extrasensorielles. S’il est bloqué, des problèmes d’anxiété, de doutes sur la vie, sur le statut social, des problèmes liés au regard des autres, la peur de l’abandon, la frustration et l’insatisfaction, la fermeture au divin peuvent apparaître. Physiquement, on retrouve l’insomnie, les problèmes de vue et d’yeux, de sinus et du système endocrinien.

7 - Le chakra couronne

C’est le chakra de la conscience spirituelle, du sens de la vie, l’épiphyse, le troisième œil. Lorsqu’il ouvre pleinement, il s’agirait d’une expérience d’éveil où l’ego ne serait plus un souci. La fermeture de ce chakra crée un manque de foi, un esprit matérialiste, un isolement. Physiquement, il peut créer des problèmes de cerveau, de système nerveux.

Réharmoniser ses chakras


Il existerait plusieurs méthodes permettant de s’atteler à réharmoniser ses chakras, refaire circuler l’énergie correctement et ainsi optimiser nos potentiels. Pour Danielle Meunier, « les chakras sont les communicateurs de l’âme. L’âme nous parle de sa douleur à travers le dysfonctionnement d’un chakra malade » . Selon elle, un chakra malade peut se retrouver vide, rigide, affaissé, en « épée » brandie vers l’intérieur, fissuré, ou tournant à l’envers. À l’aide de postures de yoga, de zones du corps et de méridiens à stimuler, de mantras à chanter, de méditations à visualiser ou encore à l’aide d’huiles essentielles ou de pierre associées au chakra, il est possible de soutenir, renforcer, « soigner » soi-même le chakra atteint. Annick Brofman propose des stages Système corps-miroir, où l’on travaille à plusieurs : « L’idée est de rééquilibrer les chakras en apprenant à sentir l’énergie et à la diriger, en développant ses perceptions extrasensorielles. » S’opère alors un « échange de guérisons » entre les stagiaires, en utilisant les couleurs, la canalisation de l’énergie et la compréhension des blocages associés à des symptômes : « Il faut prendre conscience du potentiel humain en matière de guérison, l’idée c’est de se remettre au volant de sa vie et de réaliser que nous avons le pouvoir de nous guérir. » Se connecter avec ses centres énergétiques, les faire rayonner à leur juste puissance permettrait de nous reconnecter à nous-même, d’être aligné avec soi et son entourage et ainsi de délier nos symptômes, qu’ils soient physiques, émotionnels, et même de longue date. « J’avais un problème de cervicales, ce qui est associé au chakra de la gorge et j’ai compris que quelque chose restait bloqué dans ma capacité à m’exprimer. Après le stage, j’ai repris confiance en ma parole et les douleurs ont disparu » , raconte Émilie. C’est à la fois l’énergie du cosmos, relié à la terre, qui recirculerait correctement en nous, mais aussi notre conscience de ces chakras et de leur action, perceptible sur notre santé et notre vie.

Auteur: Melanie Chereau

chakras, harmoniser, centresénergétiques
regardez ma prestation en rapport avec cet article :
LE REIKI USUI

3 mercis
MERCI pour votre merci
ENVOYER À UN(E) AMI(E)

VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


les emails ne sont pas transmis à des sociétés externes
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
partager
partager



POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur. »
Jacques Salomé