www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Nicole CAMBIER
Hypnose, Sophrologiesophrologue, hypnothérapeuthe, sophro-périnatalité
Nicole CAMBIER
ARTICLES
ARTICLES
SOPHRO-PÉRINATALITÉ
L’IMPORTANCE DE PRÉSERVER UN BON ÉQUILIBRE PSYCHOLOGIQUE PENDANT LES TRAITEMENTS D’AMP
publié le 19 mai 2020 5 min à lire 38
article de Fiammetta Grignolo, DEXEUS Mujer, voir la source
L’IMPORTANCE DE PRÉSERVER UN BON ÉQUILIBRE PSYCHOLOGIQUE PENDANT LES TRAITEMENTS D’ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP)


Le traitement d’assistance médicale à la procréation (amp) peut s’avérer une expérience difficile et stressante. Dans cet article, Fiammetta Grignolo, psychologue de notre unité de psychologie, nous parle des répercussions des traitements d’assistance médicale à la procréation sur la vie personnelle et sur le couple et de l’importance de contenir le malaise psychologique qu’ils peuvent entraîner.

La difficulté à procréer peut provoquer une crise émotionnelle intense chez la femme et dans la relation de couple, qui se manifeste par des sentiments de déni, de perte, de peur et de préoccupation.

L’utilisation des techniques d’assistance médicale à la procréation représente la possibilité de satisfaire le désir de devenir parent, mais cela signifie aussi affronter une situation nouvelle et inconnue, caractérisée par l’incertitude et l’imprévisibilité.

Le traitement de procréation est considéré par 90 % des patientes comme une expérience stressante, ayant d’importantes répercussions sur le plan personnel et social. Lorsque le stress atteint des niveaux élevés, se prolonge dans le temps et que les stratégies appropriées pour y faire face ne sont pas disponibles, il s’ensuit un malaise psychologique qui peut avoir un effet négatif sur la qualité de vie et conduire à l’abandon du traitement.

Les états anxieux, impliquant une tension psychophysique aiguë, constituent les troubles psychologiques les plus fréquemment associés à la voie de la procréation assistée.

L’état dépressif est également un malaise récurrent, qui apparaît principalement comme la conséquence de divers cycles de traitement infructueux. La dépression est souvent liée à une perte, qui, dans le cas de l’infertilité, est représentée par l’incapacité de concevoir un enfant de façon naturelle.

Les moments critiques d’un cycle de traitement sont nombreux : diagnostic, développement embryonnaire, attente des résultats des tests de grossesse… Les résultats négatifs du traitement ou l’interruption spontanée de la grossesse sont les plus difficiles à gérer et peuvent provoquer des expériences douloureuses de deuil, des sentiments de culpabilité, des auto-reproches et des sautes d’humeur.

Même lorsque le résultat est positif, les sensations qui en résultent peuvent être angoissantes et ambivalentes, caractérisées par une alternance de bonheur et d’inquiétude quant aux éventuelles complications qui peuvent se produire pendant la gestation.

Pour accompagner les personnes qui ont des difficultés à concevoir, des programmes d’intervention ont été créés afin de prévenir la détresse psychologique et d’aborder plus sereinement le traitement de procréation.

Les objectifs de l’intervention psychologique sont les suivants :

Faciliter l’expression de ses émotions et maîtriser les sentiments négatifs.
Identifier les causes de la détresse psychologique et aider à gérer l’anxiété ou la dépression ainsi que les éventuels symptômes physiques associés.
Encourager les comportements adaptatifs et fonctionnels.
Élaborer une restructuration cognitive des pensées perturbatrices, en favorisant une interprétation plus adéquate de sa propre réalité.
Améliorer les capacités d’affirmation de soi et de communication dans son propre contexte social et au sein du couple.
Maintenir une qualité de vie satisfaisante tout au long du parcours.

La prise en charge psychologique doit commencer dès les premières phases du processus de procréation assistée, afin d’offrir aux patientes un espace dans lequel elles puissent exprimer et surmonter leurs difficultés et faire face au sentiment de différence qui est souvent ressenti à l’égard des personnes qui arrivent à tomber enceintes spontanément.

L’intervention se déroule en plusieurs étapes :

Évaluation de la détresse émotionnelle de la patiente ou du couple
Un entretien cognitif est réalisé, éventuellement accompagné d’un test pour évaluer le niveau d’anxiété, de tristesse et de stress.

Au cours de cette rencontre, les distorsions ou les fausses croyances qui sous-tendent les sentiments douloureux sont identifiées.

Utilisation de méthodes d’autocontrôle cognitif
Vous apprendrez des comportements plus fonctionnels et des façons de penser plus rationnelles et plus constructives pour affronter les étapes plus complexes du traitement.

Des techniques de relaxation sont proposées comme un complément valable à la gestion des manifestations d’anxiété.

Modification des comportements d’évitement
L’isolement social et familial, produit par le secret avec lequel les traitements de procréation sont souvent effectués, est corrigé.

Construction d’un système de communication efficace
Le dialogue, qui a tendance à s’appauvrir dans les situations de stress, est favorisé non seulement au sein du couple mais aussi avec l’équipe clinique, la famille et l’environnement social.

Nous intervenons sur l’assertivité pour faire face à des situations critiques telles que la demande de permis de travail pour se présenter à des examens médicaux, participer à des événements avec des enfants et répondre aux questions posées par les gens.

Diversification du soutien social
La capacité à choisir les figures de soutien appropriées est améliorée, de sorte que ce n’est pas seulement sur le couple qui retombe toute la responsabilité du soutien émotionnel mutuel.

Si, au sein d’un couple, il existe des différences substantielles dans le besoin de soutien externe, un accord est établi sur le type et la quantité d’informations à partager avec les autres.

Planification d’activités enrichissantes
Des activités enrichissantes, rendues moins fréquentes par l’implication dans le traitement et les émotions qu’il suscite, sont encouragées.

Cette planification a un double objectif : distraire et s’assurer que les problèmes d’infertilité n’ont pas éliminé les sources de plaisir qui existaient auparavant.

L’infertilité est un problème complexe qui nécessite une prise en charge thérapeutique complète, afin de renforcer les ressources personnelles permettant de réduire ses répercussions négatives.

Le désir de devenir parent constitue une partie importante de la vie d’une personne, mais les difficultés à le réaliser ne devraient pas en réduire radicalement la qualité. Il est important de préserver un niveau adéquat d’équilibre psychologique, même pendant les traitements de procréation, en protégeant les sources de gratification, les relations sociales et de couple.
article de Fiammetta Grignolo, DEXEUS Mujer, voir la source
Mots clés : équilibre, amp, psychologie, traitements, , maternité
La sophrologie est très adaptée lors d’un parcours d’aide médicale à la procréation (insémination, fiv), cette technique permet de lâcher prise, de renforcer la confiance en soi, c'est également une technique d'accompagnement qui propose une aide psychologique et une écoute bienveillante favorable au bien-être de la femme et du couple.
cliquez pour voir ma prestation en rapport
SOPHRO-PÉRINATALITÉ
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Tout ce que j'ai réussi, je l'ai d'abord raté. »
C. Lelouche