www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Nicole CAMBIER
Hypnose, Sophrologie, Sophro-périnatalité, Sophro-sommeilsophrologue, sophro-périnatalité, hypnose humaniste, hypnose, sommeil
Nicole CAMBIER
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / LA SOPHROLOGIE

SOPHROLOGIE : LES 4 PRINCIPES FONDAMENTAUX

article, publié le 9 septembre 2021
2 minutes à lire 250 1
je ne suis pas l'auteur, article de Richard Esposito

L’exposé synthétique des quatre principes fondamentaux de la sophrologie pourrait laisser croire qu’il suffit de s’entraîner un peu pour en tirer facilement des fruits.
Or, n’oublions jamais que partir à la conquête de notre conscience nécessite au contraire du temps et de la persévérance.

I. Le principe du schéma corporel comme réalité vécue

Par la pratique sophrologique, le sujet prend conscience, par étapes, de l’unité de son schéma corporel : la présence, la forme, les mouvements de chaque région corporelle, ses sensations et ses perceptions, sa peau, ses muscles...

II. – Le principe d’action positive

Le principe d’action positive correspond lui aussi à un processus : toute action positive dirigée vers un élément de la conscience se répercute de manière positive sur l’être tout entier.

III. – Le principe de réalité objective

Comment se représenter les autres, les événements, sans a priori, en étant certain de rester neutre ? Par l’entraînement , le sujet conquiert toujours un peu plus de neutralité, d’objectivité au moins à trois niveaux.D’abord par rapport au monde des autres et des choses. Ensuite par rapport à lui‑même en tant que personne humaine et être de désir. Enfin, le cas échéant, par rapport à lui‑même en tant que praticien.

IV. – Le principe d’adaptabilité

En sophrologie, l’adaptabilité est requise à plusieurs niveaux.
Il s’agit d’abord de l’adaptabilité du sophrologue, appelé à rencontrer des personnalités très différentes auxquelles il doit s’adapter.Le sophronisant lui‑même est libre de s’adapter à la technique proposée par le sophrologue, par exemple en fonction de son état du moment. Le sophrologue doit alors respecter son choix.

Le sophrologue doit aussi savoir constamment adapter les techniques à son public, suivant la demande des sophronisants, le temps dont ils disposent, les lieux où ils pratiquent.
Le sophronisant aussi peut adapter les techniques qui lui sont proposées.

Après plusieurs séances, il a intégré différentes techniques dont certaines demandent trois quarts d’heure. Il ne sera pas en mesure, dans la plupart des cas, de reproduire chez lui la totalité de la pratique, compte tenu de sa motivation et du temps dont il dispose.

Le sophrologue l’accompagne pour créer des ponts entre le temps de la séance et sa vie affective, sociale et professionnelle, pour mieux adapter sa pratique à ces trois paramètres.
© Article de Richard Esposito
Si vous êtes l'auteur et que vous ne voulez pas que je le partage, contactez-moi.

Mots clés : sophrologie, principes, , positivité, adaptabilité, réalité

découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« La personne qui dit que l’on ne peut pas faire quelque chose ne doit pas interrompre la personne qui le fait. » Proverbe chinois