www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Pascale SÉGURA
Sophrologue, coach en épanouissement personnel & pleine conscience.sophrologie,coaching,pleine,conscience,Uzès,Bagnols,
Pascale SÉGURA
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > PRÉVENTION ET ACCOMPAGNEMENT DU STRESS

COMMENT CHANGER SA VISION SUR LES SITUATIONS ?

article de Pascale SÉGURA, publié le 26 juin 2020 6 min à lire 242 6

Que voyez-vous sur cette image ? Un nuage, un soleil caché, un ciel dégagé ?
Ok ! Nous y reviendrons aux points 5) et 6).

Est-ce qu'il vous arrive d'avoir conscience que votre mal-être, vos tensions, votre stress viennent parfois du fait que vous bloquez sur une situation et/ou un comportement et/ou des paroles entendues et/ou prononcées à votre encontre ?

Quand vous restez scotché(e) à votre réaction émotionnelle sans arriver à reprendre de la hauteur, qu'observez-vous ? Ruminations, agacement, tristesse, tensions psychiques et/ou mentales ?

Dans ces moments-là comment est votre énergie, où est-elle, à quoi sert-elle ? Quel est votre état d'être intérieur ?

Notre quiétude passe par l'art du lâcher-prise dont on parle si souvent, et par notre capacité à changer notre perception/vision des situations qui se présentent dans nos vies.

Un exemple :
Hier matin, je me rends à la piscine pour ma séance de natation.
J'attends cela depuis plusieurs mois (cause Covid et légère blessure à l'épaule).
Je suis impatiente de retrouver mes palmes et pull buoy pour mon entraînement.
J'arrive à la caisse.
La jeune femme m'informe que nous ne pouvons utiliser nos palmes, pull buoy juste les lunettes et bonnets. Grrrrr ! Je perçois une légère frustration.
Je l'exprime en précisant bien en même temps à mon interlocutrice que je sais qu'elle n'y est pour rien mais que bon du coup il ne reste plus que la mer à plus d'une heure de route pour palmer tranquille ! En même temps, je sais très bien que plus vite je lâche-prise plus vite je retrouve le sourire et voilà que je m'entends lui dire : « Comme cela mon sac sera moins lourd à porter aux prochaines séances ». La jeune fille sourit et acquiesce.
Mon lâcher-prise redonne le sourire à tout le monde.
Je vais à la piscine avec un gros sac de sport bien chargé, sans tout ce matériel il va s'alléger ! Le tout a pris quelques instants, moins de une ou deux minutes. Je pars vers les vestiaires.
C'est réglé, oublié, je suis de nouveau pleinement disponible à ma séance.

Récapitulons :
1) J'observe une légère frustration. L'avantage d'être conscient et présent à ce qui se vit en soi au moment -> les bienfaits d'un observateur intérieur bien installé.
2) C'est ok, j'ai le droit de me sentir frustrée. Je peux donc aussi la libérer. Je ne la retiens pas, contiens pas, refoule pas, je ne la juge pas .
3)Je l'exprime avec bienveillance mais cela peut-être de l'auto-expression, juste se reconnaître dans ce que l'on vit dans l'instant.
4) L'expression libère la charge émotionnelle. Je me respecte et respecte l'autre. Donc je me laisse la vivre sans jugement mais en ayant la maîtrise. C'est-à-dire que c'est moi qui tiens les rennes et non ma réaction émotionnelle. Elle aurait pu m'embarquer et gâcher ma séance de piscine, et/ou une partie de ma journée et/ou me faire devenir désagréable avec cette jeune femme.
5) Je change d'angle de vision (cela se fait tout seul dans la foulée, automatiquement): « Mon sac va être plus léger ».Je ne suis pas restée focus sur le nuage, je l'ai laissé être, le soleil est revenu (sourire), le ciel m'a ouvert d'autres perspectives. Les cieux ont de grands pouvoirs !
6) J'ai donc bien le choix . Celui de rester focus sur ce nuage de l'instant et/ou de le laisser traverser mon ciel intérieur, d'élargir l'angle de vision sur la situation. Autour le ciel est dégagé, le champ des possibles plus vaste et infini que si je me fige sur le seul nuage.
7) Nous avons tous le choix de nos perceptions.

Je détaille à travers cet exemple le process pour faciliter la compréhension.
En fait tout cela se fait très vite et naturellement sans avoir besoin de réfléchir.
Simplement parce que c'est ancré.
Cela n'a pas toujours été le cas et sur d'autres aspects cela me demande une intervention plus volontaire de ma part et c'est ok.
Selon nos constructions psychiques, nous réagissons tous différemment aux même situations .
Mais nous avons toujours le choix de nos perceptions.
Après, c'est une question d'entraînement et de libération progressive des schémas identifiés.

L'art du détachement et/ou du lâcher-prise ne vous dispense pas de situations frustrantes.
Il vous permet de ne pas les laisser canaliser votre énergie et votre état d'être intérieur vers quelque chose qui n'est pas constructif pour vous et/ou qui ne va pas dans le sens de vos élans et/ou projets, de votre équilibre intérieur.

Devenir "expert" de l'observation intérieure et du lâcher-prise s'apprend.
Encore une fois cela ne veut pas dire que cela vous allez être définitivement à l'abri de toutes frustrations et/ou réactions émotionnelles, non ! Il est normal d'en avoir. Par contre, cela permet de rester maître de la situation et de devenir créateur d'une nouvelle version de vous même, à condition de faire l'effort de vous libérer vraiment.

Comment savoir si vous êtes libéré(e) ou pas ?
Quand vous observerez que les mêmes situations n'ont plus du tout la même emprise, qu'elles glissent plus vite.
Et pourquoi ?
Parce qu'en sus d'avoir mis le focus sur le bon côté de la situation vous avez aussi reconnu votre frustration et vous l'avez laissez être en conscience et tranquillement.
La charge est libérée et ne vous encombre plus.

Que cela soit à travers mes accompagnements et/ou ma propre vie, je pourrai vous donner 1 001 exemples qui illustrent l'allègement procuré par cet art du lâcher-prise et du détachement.
L'essentiel est l'expérience, la vôtre.
Acceptez que cela ne fonctionne pas tout de suite.
Osez aussi demander de l'aide pour libérer certains schémas et/ou blocages plus costauds, anciens, enfouis dans les méandres de l'inconscient. L'allègement et le détachement perçus vous feront sentir que vous êtes dans la bonne direction et soutiendront votre logique de progrès et d'évolution.
Félicitez-vous pour chaque petit pas. Le cerveau aime cela et cela le motive à vous suivre dans le process de création de la nouvelle version de vous même.

Vous n'avez pas idée de la quantité d'énergie que cela libère.
Une énergie qui peut enfin être mise au service de vos projets de coeur, de votre élan de vie, au service de la paix et de la joie intérieure plutôt qu'au service de votre mal-être et/ou inconfort.
N'hésitez pas à partager sous ce post vos expériences sur le sujet.
Souvenez-vous qu'elles peuvent inspirer d'autres personnes :).

Alors, prêts à changer votre vision des situations ?
© Pascale SÉGURA
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/pascale-segura
Mots clés : stress,visions,coaching,pascale,ségura,uzès,bagnols,sur,cèze
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
COACHING INDIVIDUEL
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
Lettre d'info pour s'informer Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager article surPartager article sur Voir des articles similaires sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Être le meilleur est bien, car tu es le premier. Être unique est encore mieux, car tu es le seul. » Wilson Kanadi