www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Sophie FOLZER
Hypnothérapeute, Psychologue du travail, Sophrologuepsychologie énergétique, psychothérapie, sophrologie, EFT, HTSMA
Sophie FOLZER
PRESTATIONS
PRESTATIONS

ACCOMPAGNER LE DEUIL

En tant que vivants, nous avons besoin de vivre en paix avec les morts de notre vie, quels qu’ils soient.
Il s’agit d’apprendre à tisser de nouveaux liens avec le/la/les disparu.e.s afin de réinvestir notre vie.
Faire son deuil est l’expression consacrée lorsqu’on vit une perte, comme si cette action se décrétait et s’activait sur prescription de façon uniforme, afin de passer (et de préférence rapidement et silencieusement) à autre chose.
Les émotions qui accompagnent le deuil sont encore tabous dans notre culture, ce qui nous amène parfois à ‘’tenir’’, à ‘’paraître’’, à faire ‘’comme si’’ car ‘’ça passera bien à un moment ou à un autre’’. Et en effet, le temps agît et notre psychisme réalise naturellement ce pénible travail de digestion, lorsqu’on lui permet de le faire.
Mais parfois pour nous adapter aux exigences du quotidien, de nos proches, à nos propres exigences, nous ravalons notre chagrin et/ colère, sentiment d’injustice, impuissance ou culpabilité. Nous comprimons alors nos émotions. surtout lorsque ce deuil n’est pas perçu comme légitime à nos yeux ou à ceux d’autrui (ex : deuil de nos animaux, d’un.e voisin.e, d’une personne que nous avions perdue de vue, d’un.e ex conjoint.e, etc.)
La disparition est parfois si brutale ou inattendue, que nous pouvons rester en suspens, avec des choses qu’on a pas eu le temps de dire au défunt. Parfois la fin fut longue et éprouvante et peut laisser avec une sorte d’émoussement de la peine, laquelle nous parait alors insuffisante.
Il arrive également que la douleur soit beaucoup trop intense, parfois même, au bout de quelques années c’est encore ‘’comme si ça c’était passé il y a quelques mois’’, on peut même sentir que si la douleur n’était plus là, la dernière parcelle d’attachement partirait avec nous, alors même que cette souffrance est insupportable.
Il peut également se produire la sensation qu’il/elle est ‘’toujours là’’ et empêche en quelque sorte de reprendre le cours de la vie.

Dans ce type d’accompagnement, il va s’agir d’accompagner le processus naturel du deuil pour intégrer le mieux possible le souvenir du/de la défunt.e, de manière plus vivable,


L’hypnose thérapeutique, l’EFT sont des indications souvent adaptées pour faciliter la traversée de cette étape de vie, quelle que soit la façon de la vivre.

Ce type de travail est engagé dans le cadre de séance.s consécutive.s à une première consultation de psychologie / hypnothérapie.
Tarif et durée
Prévoir 1 heure à 1h15

Paiements acceptés
espèces
en direct
chèque

chèque à l'ordre de Sophie FOLZER.
CB

le paiement par CB se fait à mon cabinet, il n'est pas possible de payer directement en ligne via mon site.
virement

Dans les situations de téléconsulation, un lien de paiement sécurisé vous est envoyé.
Horaires
Cette prestation fait partie de mes horaires généraux.
Je vous reçois sur RDV individuel :
- Lundi : 9h00 - 20h00
- Mardi : 9h00 - 18h00
- Jeudi : 9h00 - 20h00
- Vendredi : 09h00 -18h00
Témoignages

Pas de témoignage actuellement.
- ajouter mon témoignage
- voir rubrique Témoignages du site
pour une prise de RDV ou pour toute question :

PRENDRE RDV AVEC Doctolib

CONTACT TÉLÉPHONE
DEMANDE DE RAPPEL
femme   homme
j'accepte la politique de confidentialité concernant mes données personnelles. Pour connaître et exercer vos droits sur le traitement de vos données personnelles collectées par ce formulaire, consultez la politique de confidentialité

CONTACT MAIL

Je préfère être contactée par téléphone.
Partager sur ou
Envoyer prestation à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Retour liste de prestations
« Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils pourraient être et vous les aiderez à devenir ce qu’ils sont capables d’être. » Goethe