En poursuivant votre navigation sur Théranéo, vous acceptez l’utilisation de cookies. en savoir plus   OK


Cette fonction sera disponible prochainement.


Le lien ne fonctionne pas car il n'a pas été renseigné.
Jean-Claude devrait renseigner ce lien ou le désactiver.
 
Jean-Claude THIMOLÉON JOLY
Bio-énergéticien-Géobiologue, Maître Enseignant Reiki, Maître enseignant Toucher Quantique, Phytothérapeute, Aromathérapeute, magnétiseur, radiesthésiste, enseignant, conférencierBioénergétique, énergétique, magnétiseur, radiesthésiste, reiki,
à La Boissière vers Arinthod, Jura
/ à Arinthod, Jura
 
Jean-Claude
THIMOLÉON JOLY
Bio-énergéticien-Géobiologue, Maître Enseignant Reiki, Maître enseignant Toucher Quantique, Phytothérapeute, Aromathérapeute, magnétiseur, radiesthésiste, enseignant, conférencier
à La Boissière vers Arinthod, Jura
à Arinthod, Jura
ARTICLES | ORGANOTHÉRAPIE
ORGANOTHÉRAPIE - 1 - UNE APPROCHE DE LA MÉMOIRE CELLULAIRE
publié le 20 juin 2017 | sciences | vu 212x | 5 minutes à lire


Cet article est masqué.
Pour l'afficher, merci de désactiver
votre bloqueur de pubs sur Theraneo.com




Introduction

Au sein des bio-thérapies, l’organothérapie occupe une place à part. Les produits utilisés sont des dilutions homéopathiques hahnemanienne d’extraits tissulaires et glandulaires humains (extraits placentaires) ou animaux (généralement le porc).

Si certains considèrent l’organothérapie comme une branche de l’opothérapie, il n’en est pourtant rien, tant au point de vue de la méthode que de celui des résultats.

En effet, l’opothérapie remplace l’organe déficient ou malade et l’action s’arrête avec le traitement sans pratiquement aucune action thérapeutique sur l’organe, alors que l’organothérapie stimule, restaure et équilibre.

En outre, si les dangers de l’opothérapie et de ses abus sont connus (la répétition de doses importantes d’hormones entraîne l’aplasie et la dégénérescence de la glande), il est de fait que le traitement organo-thérapeutique ne peut donner lieu à aucune aggravation.

Les dilutions homéopathiques stimulent l’organe ou la fonction déficiente et l’aide à reprendre un fonctionnement normal, et même, lorsque cela est possible, amène la restitution « ad integrum ».

Citons le docteur Tétau :« L’organe malade est de manière électorale sensible à des dilutions de son homologue sain »

Pour nous l’organothérapie est plutôt une branche de l’homéopathie, à cette différence que nous pouvons dire de l’organo qu’elle est comme l’isopathie une médecine de l’identique, au lieu d’une médecine du semblable comme l’homéopathie

Nous pouvons ajouter à cela l’effet mémoire des dilutions homéopathiques.
Les règles posologiques utilisées de nos jors sont pratiquement les mêmes que celle établies en 1936 par Fortier Bernouville et Martiny.

L’un des avantages de l’organothérapie, et non des moindres, est d’offrir autant de remèdes qu’il y a d’organes et même parfois de parties d’organe.

Nous nous trouvons en présence d’une méthode pouvant être complémentaire d’autres traitements naturels ou allopathiques mais pouvant également représenter un protocole thérapeutique à part entière qui permettra de traiter des troubles cardiaques aux affections pulmonaires ou hépatiques en passant par les problèmes nerveux, articulaires ou circulatoires.

Un peu d'histoire

L’histoire de l’organothérapie se confond avec celle de la plupart des médecines naturelles. En effet, les organes animaux et humains font depuis des millénaires partie intégrante des différentes pharmacopées que l’on regarde vers les médecins chinois mais également vers la médecine des Grecs, des Romains, des Arabes ou des Amérindiens.

Bien que souvent fantaisiste au regard de la science moderne, l’ingestion de ces premiers organothérapiques et les résultats obtenus ont permis à cette technique de traverser les siècles plus certainement que les onctions et amulettes chamaniques également beaucoup utilisées.

Jusqu’au 18ème siècle, toutes les officines d’apothicaires regorgent de médicaments un peu fantaisistes comme la poudre de crâne humain contre les maux de tête, les testicules de bélier comme aphrodisiaque ou le fiel de boeuf contre la constipation. Inutile de préciser, qu’outre son côté folklorique, ce genre d’organothérapie, d’ailleurs un peu répugnante, était plus dangereuse qu’efficace !!!

C’est au 19ème siècle que l’organothérapie fait son entrée dans le répertoire homéopathique. A partir de 1904 elle gagne en notoriété grâce aux travaux de Bayliss et Starling sur les hormones.

Dès cette époque, la forme homéopathique s’inscrivait dans le cadre de l’isopathie à savoir la médecine de l’identique et non du semblable comme l’homéopathie proprement dite. En bref : l’organe agit sur l’organe. Encore de nos jours, l’organothérapie repose sur ces bases, bien qu’elle ce soit considérablement enrichie, tant sur le plan conceptuel que sur celui de la gamme des remèdes.

Généralités

En règle générale on prescrira, les basses dilutions pour stimuler l’organe, les moyennes pour le réguler et les hautes pour le freiner. Les organothérapiques peuvent être administrés en granules, en doses globules ou en gouttes comme tous les autres remèdes homéopathiques, mais également en suppositoires pour des raisons de meilleures diffusion.

Pour ma part, je préfère la forme d’ampoules perlinguales préparés en sérum physiologique. Bien que la posologie soit variable et que l’on considère qu’à partir de trois prises par semaine le résultat soit assuré, je préfère la forme d’une prise par jour pendant 30 jours, assortie d’un traitement de consolidation à suivre qui garantie d’excellents résultats dans la majorité des cas.

L’intérêt de la méthode que nous exposons ci-après est son aspect holistique, c’est à dire de traitement de l’ensemble des dérèglements avec un seul remède. Si nous reprenons le schéma énergétique, nous verrons que l’organothérapie s’adresse en priorité au corps astral. Si ce raisonnement est en partie exact, nous nous sommes rendu compte à l’expérience qu’il est également en partie erroné et que l’action de l’organothérapie sur le corps éthérique et sur le corps mental est indéniable.

De ce constat nous pouvons déduire que l’utilisation conjointe d’autres traitements naturels et particulièrement les extraits végétaux, les huiles essentielles, les élixirs minéraux ne peuvent que renforcer et optimiser l’action de l’organothérapie en étendant son action à l’ensemble des trois premiers corps subtils de manière équilibrée.

LE CORPS ÉTHÉRIQUE, LE MINÉRAL ET LA MATIÈRE


Le corps éthérique est celui qui est le plus proche du corps matériel, il appartient comme ce dernier au plan physique. Il s’agit également de celui qui agit le plus immédiatement sur la matière et il est l’interface nécessaire avec le corps astral. Nous le constatons journellement dans le traitement des brûlures. Ce corps traditionnellement lié au minéral reçoit néanmoins environ 5 % de l’action de l’organothérapie ce qui est notablement insuffisant, il sera dès lors intéressant de chercher à compléter l’action sur ce corps à l’aide d’élixirs minéraux, d’oligo-éléments sous forme de nanonutrition ou de macro-nutrition.

LE CORPS ASTRAL ET L’ORGANOTHÉRAPIE

Deuxième de nos corps subtils et porteur de l’énergie vitale (prana), le corps astral participe à la gestion de nos organes profonds, cependant l’organothérapie n’agit pas à 100 % sur ce corps mais seulement à 80 voire 75 % ce qui nécessite souvent une complémentation en phyto-aromathérapie ou en lithothérapie.

LE CORPS MENTAL ET LA PHYTO-AROMATHÉRAPIE

Le troisième de nos corps subtils est naturellement sensible à l’action des plantes et particulièrement à celle des huiles essentielles. En effet, sa relation directe à certaines zones de notre cerveau matériel, permet à ces dernières par le biais du rhynencéphale une action parfois surprenante comme a pu le démontrer l’olfactothérapie. Par ailleurs, il bénéficiera à 15 % de l’action de l’organothérapie.


Si cet article vous a intéressé, regardez ma prestation en rapport :
voir ma prestation Organothérapie

mots clés : organes, santé, organothérapie

REMERCIER   1
RESTEZ INFORMÉ DES NOUVEAUX ARTICLES grâce à ma lettre d'infos
ENVOYER L'ARTICLE À UN AMI pour lui faire plaisir

les emails indiqués ne sont pas réutilisés à des fin commerciales

VOUS



VOTRE AMI



COMMENTAIRE POUR VOTRE AMI facultatif


je ne suis pas un robot

PARTAGER     partager partager
COPIER L'ARTICLE SUR MA ZENOPAGE
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
ARTICLES SIMILAIRES SUR THÉRANÉO :
- Comment les organes du corps sont-ils liés aux émotions?
- De A à Zinc pour la santé visuelle
- Equilibre de santé - 4 clés
- L'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle pose des questions
- La Santé et l’action des Fleurs de Bach
voir plus d'articles
POSTER COMMENTAIRE


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



  




Démarcharge commercial interdit

 CLIQUEZ, JE VOUS RAPPELLE
 
cliquez, je vous rappelle
ou contactez-moi par mail


 DERNIÈRES NOUVEAUTÉS
  • DERNIER ARTICLE
    Huile essentielle de Géranium - Co...
  • DERNIÈRE VIDÉO

    Réflexions sur les fantaisies thér...
  • DERNIER LIVRE

    Les Bases de la Bio-Energétique
  •  CITATION
    Avoir la foi, c'est monter la première marche même quand on ne voit pas tout l'escalier.
    Martin Luther King
    J'AIME  679
     QUIZZ
    27%
    réponses
    justes
    GÉNÉRAL
    Le lait de vache est surtout recommandé pour son effet bénéfique sur quelle partie du corps ?
  • DERNIER ARTICLE
    Huile essentielle de Géranium - Co...
  • DERNIÈRE VIDÉO

    Réflexions sur les fantaisies thér...
  • DERNIER LIVRE

    Les Bases de la Bio-Energétique
  • CITATION
    Avoir la foi, c'est monter la première marche même quand on ne voit pas tout l'escalier.
    Martin Luther King
    J'AIME  679
    QUIZZ
    27%
    réponses
    justes
    GÉNÉRAL Le lait de vache est surtout recommandé pour son effet bénéfique sur quelle partie du corps ?
    © Jean-Claude THIMOLÉON JOLY 03.2017 - site créé sur le portail bien-être www.Theraneo.com
    Photo fond ©Raphaël Kann | Mentions légales | Administration