www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Jean-Claude THIMOLÉON JOLY
Bio-énergéticien-Géobiologue, Enseignant Reiki, Toucher Quantique et LaHoChi Phytothérapeute, Aromathérapeute, communication animale, formateur, conférencierPhytothérapie, Aromathérapie, Conférences, enseignements
Jean-Claude THIMOLÉON JOLY
ARTICLES
ARTICLES > REIKI ET TOUCHER QUANTIQUE
LE REIKI USUI SIMPLICITÉ ET PUISSANCE
article de Jean-Claude THIMOLÉON JOLY, publié le 18 août 2017 5 min à lire 921 11


Au début du siècle dernier Mikao Usui, prêtre laïque bouddhiste, mettait en place le Reiki Usui et le définissait comme l'utilisation de l'énergie universelle pour soulager et soigner mais également comme un moyen de travailler sur soi et pourrait on dire comme une discipline personnelle.

En Europe cette technique nous sera transmis quelques années plus tard par madame Hawayo Takata qui fut patiente et élève de Chujro Hayashi qui fut l'un des 17 "Shinpinden" ou maîtres initiés par Mikao Usui

Le Reiki que nous a transmis Madame Takata comprend quatre symboles et trois degrés d'initiation.

Au premier degré quatre rituels d'initiation sont à transmettre sur quatre jours si l'on veut procéder comme madame Takata, cependant il est possible de répartir ces quatre initiations sur deux jours.

A ce stade l'initié apprend à pratiquer un auto-soin et ne reçoit pas les symboles.
On peut donc en déduire que même s'il apprend également à faire une séance Reiki sur autrui, le 1er degré est surtout destiné à ouvrir le canal Reiki et permettre à l'élève de travailler sur lui-même. Ce travail devrait logiquement être journalier et devrait se répartir entre méditation et auto-soin.

A ce stade, comme d'ailleurs plus tard dans la formation, il est surprenant de constater qu'à aucun moment on ne parle à l'élève de sa protection quand on ne lui inculque pas que le Reiki protège de tout. Cette affirmation erronée et un maître reiki conscient apprendra à l'élève à se protéger de toute transmission par le patient.

Les 21 jours

Cette technique enseignée au 1er degré doit permettre à l'élève de nettoyer ses énergies en partant de la petite enfance jusqu'à l'âge adulte.
L'erreur qui est souvent faites consiste à ne pas préciser à l'élève que ce travail sur 21 jours ne doit pas se limiter à être fait une fois mais bien à chaque fois que l'on en éprouve le besoin et également au minimum tous les six mois ce qui permet de continuer à travailler à nettoyer toutes les impuretés énergétiques que l'on accumule qui que nous soyons à moins de vivre en ermite.

Combien de temps entre chaque degré

Même s'il peut sembler difficile à certains qu'un délai soit imposé il semble assez logique de demander à l'élève un minimum de trois mois de travail entre le premier et le deuxième niveau, le délai moyen se situant autour de six mois.
Il est certain que le travail préalable qu'a pu faire l'élève influe sur ce délai, travail sur la connaissance de soi, la spiritualité, etc... Cependant il est complètement hors de la logique Reiki de voir des maîtres enseignants formés en trois mois au lieu de trois ans voire plus pour certains.

Entre le deuxième et le troisième niveau l'élève qui a reçu les trois symboles principaux au second degré doit continuer à travailler sur lui-même et pratiquera sur les autres, humains et animaux. Il continuera à garder un contact constant avec son maître enseignant et aura recours à ses conseils ou à son aide autant que nécessaire. Il semble très logique d'attendre donc que l'élève se conforte dans sa pratique pour lui permettre d'envisager la maîtrise. De ce fait un délai d'un an entre le deuxième et le troisième degré semble assez logique.

La Maîtrise

Au troisième degré, l'élève recevra le quatrième symbole, celui de maître et apprendra les rituels de transmission. On peut séparer ce troisième degré en deux mais il n'y a aucune obligation, cela doit être laissé au libre choix et à la concertation entre l'élève et le maître. En aucun cas cette division n'entraîne un quatrième niveau.

A partir de là nous trouvons souvent de nouveaux symboles rajoutés par les descendants de Madame Takata, symboles souvent inutiles et qui n'apportent rien à la pratique et au résultat. D'autres techniques sont également enseignées comme la grille de cristaux et l'antakarana, certes intéressant mais n'ayant rien à voir avec le Reiki mais avec les ondes de forme et les dessins actifs ce qui relève de la bio-énergétique et de la radionique. Certains enseignent même la chirurgie à main nu qui la encore n'est pas du Reiki mais du Chamanisme. A ce rythme effectivement on peut créer artificiellement autant de degrés que l'on veut.

Le devoir du maître

Accepter de prendre un élève pour l'initier au Reiki, c'est "de facto" admettre que l'on va être lié à cet élève pour la vie, admettre qu'il peut avoir recours à son maître à tout moment et que vous vous engagez de fait à répondre à cette demande.
Le devoir du maître est de refuser d'initier à un degré supérieur l'élève qu'il juge ne pas être prêt, quitte à ce que celui-ci parte se faire initier par quelqu'un de moins scrupuleux.

De même il n'y aucune raison valable pour imposer la maîtrise en deux degrés séparés, où l'on juge l'élève digne de devenir maître ou pas.

Ensuite le lien qui unit le maître à son élève n'empêche nullement de continuer à lui proposer des compléments de formations, que ce soit sur le plan spirituel, méditation, physiologie etc... mais cela n'est plus vraiment du Reiki.

Conclusions

En résumé, le Reiki Usui consiste pour le praticien à canaliser l'énergie universelle et à la transmettre au patient dont le corps est sensé se servir de cette énergie pour se guérir.

Je pense qu'une connaissance de base en physiologie et en anatomie ne puisse être qu'un plus, comme dans toute pratique thérapeutique, n'oublions pas que Mikao Usui aurait fait des études de médecine et que Chujiro Hajashi était médecin militaire.

Mais surtout le Reiki Usui doit avant tout être considéré comme un chemin de vie, une discipline personnelle.

Je ne parlerai pas ici de la question finance dans le Reiki étant intimement persuadé que son implication beaucoup trop importante dans le milieu de la formation a porté tort à la technique et à sa transmission

Cette définition est la mienne et de fait n'engage que moi et ceux qui nous suivent au sein de la Fédération de Reiki Traditionnel Francophone et reste bien sur toujours ouverte au dialogue et aux échanges.



© Jean-Claude THIMOLÉON JOLY
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/thimoleon
Mots clés : reiki, énergétique, santé
regardez ma prestation en rapport avec cet article

REIKI
VOIR MA PRESTATION
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter Voir des articles du même thème sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
1. Mary Colibri, le 06/11/2017 à 12h49
Merci pour ces précisions. Je suis nomade depuis des années et après avoir parcouru le monde et surtout l'Afrique, je parcours la France depuis avril en m'arrêtant là où on m'invite soit à garder des maisons et leurs habitants à 4 pattes soit à résoudre des problèmes de couple, soit à y remettre de la joie de vivre...J'ai parcouru 8000 km et ai rencontré une maître Reiki et plusieurs élèves, tous plus mal les uns que les autres, ne travaillant aucunement leurs blessures ancestra ... [afficher la suite]
Merci pour ces précisions. Je suis nomade depuis des années et après avoir parcouru le monde et surtout l'Afrique, je parcours la France depuis avril en m'arrêtant là où on m'invite soit à garder des maisons et leurs habitants à 4 pattes soit à résoudre des problèmes de couple, soit à y remettre de la joie de vivre...J'ai parcouru 8000 km et ai rencontré une maître Reiki et plusieurs élèves, tous plus mal les uns que les autres, ne travaillant aucunement leurs blessures ancestrales...Du coup un rejet viscéral pour le Reiki Qui suis je pour affirmer cela? Une femme sauvage qui vit dans un monde extraordinaire celui de la connexion à ma Source divine :) Merci pour vos articles qui m'intéressent et qui sont par synchronicité (Jung est mon maître dans l'approche de mon ombre) quelquefois en concordance avec mon écriture car je suis occupée à créér un journal créatif mélant l'écriture et l'art comme testament à mes petites filles et peut-être à mes 3 petits fils... Belle journée à vous
« Ecouter, comprendre, pardonner son autant de façons d'aimer donc de guérir » Jean-Claude Thimoléon