En poursuivant votre navigation sur Théranéo, vous acceptez l’utilisation de cookies. en savoir plus   OK


Cette fonction sera disponible prochainement.


Le lien ne fonctionne pas car il n'a pas été renseigné.
Gwladys devrait renseigner ce lien ou le désactiver.
 
Gwladys TREVET
psychothérapeutepsychothérapeute, thérapeute, systémique, thérapie de couple, thérapie
à la farlede vers Toulon, Var
 
Gwladys
TREVET
psychothérapeute
à la farlede vers Toulon, Var
ARTICLES | LA DÉPRESSION
LA DÉPRESSION
publié le 10 septembre 2017 | psychologie | vu 4x | 6 minutes à lire


Cet article est masqué.
Pour l'afficher, merci de désactiver
votre bloqueur de pubs sur Theraneo.com

tristesseTristesse dépressive

"L'humeur dépressive impose soudain les affres du désespoir".

Comment reconnaît-on une tristesse dépressive ?

La tristesse d'une personne dépressive présente les caractéristiques suivantes :
elle succède à un état de morosité,
elle imprègne la perception du présent, du passé et du futur,
elle engendre une incapacité à éprouver du plaisir (ou anhédonie),
elle est comparable à celle d'une personne venant de subir le deuil d'un être cher : le monde paraît vide, rien ne peut avoir assez d'intérêt pour atténuer cette situation pénible, l'avenir n'est plus porteur d'espoir,
ennui, monotonie mais aussi douleur morale caractérisent également cette tristesse,
elle est souvent associée à des idées suicidaires (tant l'avenir paraît sans espoir pour une personne déprimée).

Conclusion

La tristesse d'une personne déprimée est une vraie douleur morale qui engendre une profonde souffrance.
Anxiété

Dépression et anxiété

Il n'y a pas d'humeur dépressive sans anxiété et réciproquement.
L'anxiété est une sensation de tension intérieure, de danger imminent. Elle peut être paralysante ou au contraire susciter de l'agitation (incapacité à rester en place, ...).
Elle peut se cristalliser sur une situation particulière ou un objet : peur nouvelle d'un contexte social avec incapacité à l'affronter (changement de travail par exemple), préoccupations excessives sur son état de santé, ...
L'anxiété devient " angoisse " lorsque des symptômes somatiques s'associent à ces peurs : oppression thoracique, palpitations, sueurs, tremblements, gorge serrée, difficulté à déglutir, ...

Attention !
N'oubliez pas que derrière une anxiété se cache une humeur dépressive...

lire Troubles cognitifs

Dépression et troubles cognitifs

L'état dépressif s'accompagne toujours de troubles cognitifs.
Ils sont fonctionnels et réversibles (c'est-à-dire qu'ils disparaissent lorsque l'état dépressif disparaît).
Ils se manifestent surtout lorsqu'un effort d'attention est nécessaire.

À un premier degré, ces troubles cognitifs se manifestent sous forme :

de difficultés à se concentrer ou
de fatigabilité, gênant par exemple la lecture.
Le jugement et le raisonnement sont imprégnés par la tristesse, l'anxiété et le pessimisme.
Cas particulier de la personne âgée
Chez le sujet âgé, les symptômes cognitifs peuvent aller jusqu'à une apparence d'état démentiel avec une faillite des fonctions intellectuelles. La dépression peut induire un état de désorganisation mentale ressemblant à une maladie d'Alzheimer.

rester au lit Symptômes comportementaux

Ralentissement psychomoteur

Les peintres, tel Dürer, ont su montrer le caractère intraverbal ("visuel") de la dépression. Mimique douloureuse, ton monotone et laconique du discours traduisent le caractère pénible de l'initiative et de l'action.
Le déprimé perçoit cette paralysie de la pensée et de l'action : il se sent fatigué, il a le sentiment que tout est effort.
Une première plainte dépressive peut être la fatigue, surtout matinale, s'atténuant paradoxalement au cours de la journée.
Paralysie de la pensée et de l'action

À l'extrême, le ralentissement psychomoteur peut aboutir à une paralysie de la pensée et de l'action.

Certains comportements sont caractéristiques d'une situation dépressive grave :

clinophilie ou incapacité à se lever,
incurie (négligence, un laisser-aller),
perte d'initiative,
repli chez soi.
Idées suicidaires

Fréquence
80 % des déprimés souffrent d'idées suicidaires. L'entourage doit essayer d'en faciliter l'expression, ceci ne pouvant qu'aider le déprimé à se sentir davantage compris.
80% des personnes déprimés ont des idées suicidaires Importante
Le risque suicidaire est d'autant plus élevé :
que la dépression est sévère,
qu'il existe des antécédents familiaux ou personnels de tentative de suicide ou de suicide,
qu'un plan suicidaire est déjà établi,
chez les hommes.
Les tentatives de suicide sont plus fréquentes chez la jeune femme de 18 à 30 ans.
Le suicide peut être longuement mûri ou au contraire accompli de manière impulsive.

Attention !
Plus les tentatives de suicide se répètent, plus le risque de mort par suicide devient important.

Chez l'adolescent


Les idées suicidaires chez l'adolescent peuvent se traduire par certaines conduites particulières telles que :
la prise de risques en voiture,
l'utilisation de substances toxiques.
Consommation de toxiques, pourquoi ?
L'adolescent consommateur de toxiques (alcool, tabac, cannabis, stimulants, héroïne, ...) éprouve un malaise qu'il faut tenter de décrypter :
mal-être passager de l'adolescence nécessitant compréhension et soutien psychologique avec information sur les risques inhérents à ces consommations,
pathologie anxieuse ou dépressive pouvant justifier soutien psychologique (psychothérapie) et traitement antidépresseur,
pathologie psychotique débutante relevant d'une prise en charge spécialisée,
situation de dépendance : tabac, alcool induisant vite une addiction. Certains sujets sont davantage à risque de dépendance en fonction d'une vulnérabilité individuelle à laquelle participent des éléments innés (génétiques) et acquis (évènements de vie précoces).

Troubles du comportement

Troubles de l'humeur : la dépression hostile
Certaines formes de dépression s'expriment de façon hostile (dépressions dites hostiles). Elles associent humeur irritable et troubles du caractère (irritabilité, agressivité ...). Ceci est surtout rencontré chez l'adolescent ou des jeunes femmes à personnalité fragile.
Troubles du comportement alimentaire
Les troubles des conduites alimentaires (anorexie mentale, boulimie) peuvent être un signe de trouble dépressif.
homicide Dépression conduisant à un homicide
Aussi exceptionnel que dramatique, l'homicide altruiste est un geste de déprimé grave. Le déprimé tue l'être ou les êtres qui lui sont les plus chers afin de leur épargner un futur qu'il perçoit comme épouvantable du fait de son délire mélancolique.

À retenir

Les sujets âgés de plus de 50 ans, surtout les hommes, paient le plus lourd tribut au suicide.
Plus les tentatives de suicide sont nombreuses, plus le risque de mort par suicide est important. Ces tentatives de suicide sont surtout rencontrées chez la jeune femme.

Symptômes physiques

Signes somatiques

Les principaux signes somatiques de dépression sont :
Perte de poids en rapport avec l'anorexie, la perte du goût, la sensation d'oppression dans la gorge.
Troubles du sommeil : insomnie d'endormissement, réveils nocturnes avec cauchemars, insomnie de fin de nuit souvent associée à des idées suicidaires plus prégnantes. L'hypersomnie est une autre forme de trouble du sommeil : le patient trouve refuge dans un sommeil qui a perdu sa valeur réparatrice d'où la sensation de fatigue dès le réveil.
Troubles de la libido : baisse de l'appétit sexuel, impuissance ou frigidité.
Troubles digestifs : diarrhée ou constipation, anorexie, gastralgies, état saburral des voies digestives.
Troubles cardiovasculaires : palpitations, bouffées vasomotrices, hypotension et bradycardie dans les formes sévères.

mots clés : dépression

REMERCIER   0
RESTEZ INFORMÉ DES NOUVEAUX ARTICLES grâce à ma lettre d'infos
ENVOYER L'ARTICLE À UN AMI pour lui faire plaisir

les emails indiqués ne sont pas réutilisés à des fin commerciales

VOUS



VOTRE AMI



COMMENTAIRE POUR VOTRE AMI facultatif


je ne suis pas un robot

PARTAGER     partager partager
COPIER L'ARTICLE SUR MA ZENOPAGE
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
ARTICLES SIMILAIRES SUR THÉRANÉO :
- Dépression saisonnière une solution efficace
- Hyperactivité, dépression : la piste alimentaire
- La dépression
- L’alimentation idéale pour réduire le risque de dépression
- Présentation étude "dépression et oméga 3 chez le jeune"
voir plus d'articles
POSTER COMMENTAIRE


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



  




Démarcharge commercial interdit

 ANNONCE
 CLIQUEZ, JE VOUS RAPPELLE
 
cliquez, je vous rappelle
ou contactez-moi par mail


 DERNIÈRES NOUVEAUTÉS
  • DERNIER ARTICLE
    la dépression
  •  CITATION
    Si tu avances, tu meurs. Si tu recules, tu meurs. Si tu restes immobile, tu meurs. Alors avance !
    Proverbe zoulou
    J'AIME  458
     QUIZZ
    50%
    réponses
    justes
    GÉNÉRAL
    Les heures de sommeil avant minuit comptent double. Vrai ou faux ?
  • DERNIER ARTICLE
    la dépression
  • CITATION
    Si tu avances, tu meurs. Si tu recules, tu meurs. Si tu restes immobile, tu meurs. Alors avance !
    Proverbe zoulou
    J'AIME  458
    QUIZZ
    50%
    réponses
    justes
    GÉNÉRAL Les heures de sommeil avant minuit comptent double. Vrai ou faux ?
    © Gwladys TREVET 08.2017.. - site créé sur le portail bien-être www.Theraneo.com
    Photo fond ©Raphaël Kann | Mentions légales | Administration