www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

UN PAS VERS SOI
Christel ADLANMERINI
Professeur de yoga, Yoga-thérapeuteRetrouver de la fluidité dans son corps, détente, apprendre à respirer
Un pas vers Soi
Christel ADLANMERINI
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / INDE

LE BOUDDHISME TIBÉTAIN/ LES EMOTIONS

article de Christel ADLANMERINI, publié le 23 novembre 2021
9 minutes 40
Le Bouddhisme Tibétain


Il prend naissance il y a 2550 ans en Inde.
Le bouddha est venu partager sa philosophie, la voie vers le bonheur. Il a bel et bien existé et a su s’adapter aux différents tempéraments et niveau des populations qu’il a rencontré .
Son objectif est une méthode pour trouver la paix de l’esprit par l’usage d’un raisonnement logique en accord avec la réalité.
Par la suite elle sera diffusée vers le Tibet.

Un seul objectif : Le bonheur.
Deux voies : La compassion et la sagesse.

La compassion :
Elle est une attitude de non-violence envers soi-même et envers tous les êtres vivants.
Elle est aussi une attitude positive, non dualiste ; elle n’a pas de frontière, elle est portée par l’amour et recherche l’harmonie.
Son but est de libérer tous les êtres de la souffrance et de ses causes.

La sagesse : Elle n’est pas liée à l’âge !!
Elle se définit comme une compréhension juste de la réalité des phénomènes . Elle est la connaissance qui distingue la nature des actions positives et négatives.
La compassion va vers la sagesse, vers le bonheur. Le meilleur guide est nous -même, mais il est aussi le pire.
Tout se trouve en nous- même.
Il est en notre pouvoir de nous intéresser ou non à cette philosophie.
Il n’y a pas de conditions extérieures, pas besoin d’autorisation ni d’une tierce personne.
Le seul élément essentiel est notre intérêt personnel.

Son objectif :

Offrir une méthode non violente dans le but d’éliminer la souffrance et d’activer le bonheur en soi et chez l’autre.

La souffrance et le bonheur ne proviennent pas d’une source extérieure.
« Je suis mon propre ennemi et je suis également mon protecteur »

Notre vie n’est pas uniquement composée de côtés négatifs, elle comporte aussi de nombreux côtés positifs dont nous devons profiter



Les Émotions:

Le terme n’a pas d’équivalent dans la langue tibétaine.
Une émotion peut être définit comme la naissance d’un sentiment heureux ou malheureux provenant d’un facteur mental. « Un vent de vie » selon le bouddhisme.

Leur lieu de résidence : Les cinq chakras suivant :

- Sommet du crâne( la félicité)
- La gorge ( la pleine jouissance)
- Le cœur ( Le dharma) enseignement, protection
- Le nombril ( l’émanation) manifestation de ce qui vient de…
- Région secrète ( maintient la félicité)

Différentes émotions : l’aversion , le désir attachement, la confusion, la jalousie, l’orgueil.

Des émotions :
- négatives ou positives
- Contaminées ou non contaminées
- Énergiques ou dépressives

Selon la philosophie bouddhiste les émotions sont présentées seulement afin qu’elles servent de méthode pour procurer une vie heureuse.
On ne les considère pas comme essentiellement négatives . Elles sont des expériences et une méthode pour être heureux.

Quelques émotions positives : La compassion, l’amour, la joie
Quelques émotions négatives : La colère, la jalousie, le désir attachement, l’orgueil, la rancune.

Dans nos sociétés modernes se sont les émotions négatives qui sont le plus présentes ; nous sommes souvent dominés par nos émotions négatives.

Dès que l’on rencontre un obstacle, même minime, on se décourage. Nous sommes mécontents, inquiets, tristes, découragés et nous souffrons.

Une émotion de type énergique provoque, lors de la rencontre d’un problème ,même petit ,une réaction spontanée telle que : je ne sourit plus, je prononce des paroles négatives, j’ai un regard négatif…
Cela peut nous séparer de nos proches ou nous faire abandonner un travail, des études, voire devenir malheureux ou violent.

Il est important d’être vigilants lorsque les émotions négatives naissent en nous mais il ne faut pas pour autant les abandonner totalement car elles peuvent aussi être vues comme des expériences positives si on en repère le sens et les limites.

Un être qui possède la sagesse pourra réaliser la nature réelle de ces phénomènes émotionnels et transformer les émotions négatives en positives. Par exemple : transformer l’aversion en amour ou utiliser la souffrance pour générer de la compassion.

En occident l’éducation mène à l’autonomie , à l’indépendance mais aussi à l’orgueil .
Nous sommes attachés à notre maison, notre travail, etc…
Nous sommes attachés à un mode d’apparence que nous venons ajouter au mode d’existence réel. On y croit, on s’y attache.

Un exemple : un objet extérieur attrayant qui possède objectivement 30% de qualités pourrait être vue comme possédant 100% de qualités. Du coup on s’y attache et lorsque nous allons en être séparés ( abandon, perte etc…) nous allons terriblement souffrir.
Le caractère éphémère de toute chose fait que l’on devra tôt ou tard être séparé : c’est un fait.

Une des sources de nos émotions négatives est notre grande indépendance ; celle – ci génère de l’orgueil.
Nous n’avons plus besoin des autres…

Contrairement à ce que nous pouvons penser, tout est relié, si nous nous déconnectons des autres, il n’y a plus personne pour nous aider.
Il est donc essentiel de rechercher l’harmonie sociale, familiale…


Les causes de la souffrance :

Selon le bouddhisme tibétain il y a une logique, il n’y a pas de magie.
Il est nécessaire de chercher les causes à l’intérieur. Elles ne sont pas à l’extérieur.

L’Agitation est une source d’émotions . Trop penser génère des émotions et donc de la souffrance.
Les pensées sont souvent liées à l’égo ; il est donc utile de libérer l’égo ; c’est le chemin principal.
L’ego est souvent source de stress et d’inquiétude.

L’ego inné est une empreinte en nous ; une conscience qui n’a ni commencement ni fin, nous ne la voyons pas mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas là : wifi ( on ne le voit pas mais il est présent)

Un exemple : un événement un état d’esprit négatif le matin, si je me le remémore en soirée alors une émotion apparaît.


L’Ego acquis est lié à un contact avec un objet extérieur. Je vois une personne aimante cela peut engendrer un sentiment d’amour. A l’inverse je vois une personne piétiner ma pelouse cela génère de la colère…
Je vois mon conjoint se promener avec une autre personne cela provoque de la jalousie…

Dans un cas comme dans l’autre il faudra faire appel à la paix et à la sagesse pour calmer le mental.
Un chemin proposé est celui de la méditation.

Comment gérer ?

Si la colère arrive par exemple :
Identifier son origine : le désir, l’attachement : ce sont des émotions contaminées
Prendre conscience de l’impermanence, mettre un barrage avant l’inondation, lâcher prise, être patient .

Transformer les émotions négatives en positives, ne pas garder des problèmes qui s’accumulent dans notre tête car un jour elles explosent.
Régler les problèmes tout de suite ou encore tous les soirs avant de se coucher.
Faire un « nettoyage » chaque jour, accueillir positif et évacuer le négatif pour se réveiller en positif.
EXP : fumée noire. INSP : fumée blanche

Il est nécessaire d’attendre le bon moment car lorsque l’émotion est là il est difficile de régler le problème.
Ne pas se laisser tromper par la nature réelle d’un objet au moment ou l’esprit le reçoit. ( la corde / le serpent. Au loin je crois voir un serpent, lorsque je m'approche , apparait une corde..)

Exprimer nos émotions auprès de nos proches ou de nos amis.
Sans cela les émotions vont prendre le dessus, grandir chaque jour et le corps, l’esprit vont s’épuiser.
Nous n’aurons alors plus d’autres choix que de céder et nous deviendrons alors notre propre ennemi.

Il est utile de garder la vigilance envers nos émotions intérieures . Si il nous est impossible d’en parler nous pouvons utiliser les 4 forces .
(Comme si nous avions avaler un poison , nous sommes en danger et nous allons tout faire pour l’expulser).

1) Éprouver un profond regret sincère.
2) Engager une réflexion, une méditation sur des intentions positives.
( de compassion ou d’amour envers soi ou l’autre selon l’origine de l’émotion)
Gagner dans la confiance en nous-même , en amour pour nous- même.
3) Réciter un mantra ou autre pratique positive
4) Poser une intention de ne jamais reproduire une telle situation.


La nature de l’esprit est lumineuse. L’expérimentation du bonheur et de la souffrance ne dépendent que de notre capacité à cultiver les unes et à délaisser les autres.
Il est important de prendre le temps de réfléchir avant d’entreprendre un projet.

On observe que la technologie et la chimie apportent de meilleures conditions extérieures ( on voit bien que le travail se fait plus aisément)
Mais les problèmes de l’esprit eux n’ont pas diminués.

Les conditions extérieures n’apportent aucun bénéfices à l’esprit ; le bonheur dépend uniquement de l’attitude intérieure.

Pour qu’une émotion émerge, on observe la présence de facteurs mentaux comme la sensation, la discrimination, l’intention, l’application et le contact.

En effet, sans sensations on ne pourrait expérimenter la joie.
Sans discrimination on ne pourrait faire une évaluation.
Sans intention pas d’engagement vers…
Sans application on ne pourrait se fixer sur un objet.
Sans contact pas de possibilité d’expérimenter un sentiment heureux ou malheureux.


Un chemin serait celui de séparer les émotions de la personne et de réaliser que votre bonheur passe par le respect de l’autre même si on ne peut pas l’aider dans son équilibre émotionnel.



Posture de : SUPTA BADDHA KONASANA : Allongé sur le dos , jambes fléchies, pieds posés devant le bassin, les genoux s'ouvrent de chaque côté, plante des pieds en contact, les mains placées sous le bassin.)

On s’installe dans sa respiration . Nous allons développer un lieu de refuge

Fermer les yeux .
Visualisez un lieu qui pour vous évoque la paix , le calme, la tranquillité, la sécurité
Laissez flotter votre esprit.

C’est peut-être un paysage de mer, de montagne, de campagne
Ou encore votre appartement, votre maison, votre chambre, votre salon.

Vous pouvez choisir un lieu totalement imaginé ou un lieu qui a existé, que vous avez connu, expérimenté.
Ce peut être récent ou ancien, de votre enfance, adolescence, ou plus récent.

Choisissez un endroit ou vous vous sentez bien avec vous- même .

Observez ce que vous voyez : les couleurs, les lumières, les reliefs, la densité.

Qu’est -ce qui vous marque le plus ? Quels sont les détails qui apparaissent ?

Prenez le temps d’intégrer ce que vous faites.

Percevez- vous des odeurs, des parfums ? Entendez-vous des chants, des bruits, de la musique ?

Ressentez- vous de la chaleur, un souffle, de la fraicheur en lien avec les éléments qui vous entourent ?

Que ressentez- vous dans votre corps ? comment vous sentez-vous ?
Quelles sont les sensations qui vous envahissent ?
Appréciez-vous ce que vous ressentez, la paix, le calme, la détente ?

Gardez toutes ces sensations, faites les bien pénétrer en vous.

Puis inspirez lentement et expirez encore plus lentement en faisant mieux pénétrer en vous la sensation de paix, de joie et de présence.

Concentrez- vous sur les détails qui pour vous, dans cette scène témoigne précisément du sentiment de paix et de sécurité.

Qu’est-ce qui pour vous vous montre que vous êtes bien dans une atmosphère de calme ?

Vous êtes là tout simplement à apprécier la détente et la paix…

Observer comment cela se traduit dans votre corps, que ressentez-vous précisément dans votre ventre, cœur, tête, bras, jambes ?
Que percevez- vous qui vous montre que vous êtes détendu ?

Puis inspirez à nouveau , observez l’air qui entre et gonfle le ventre, expirez calmement.

Inspirez une nouvelle fois et gardez l’air dans les poumons.

Gardez, gardez ….puis expirez doucement lentement dans l’ensemble de votre corps.

Ancrez bien la détente dans cette scène que vous avez mentalement en tête.
Donnez -lui un nom ; Comment appelez- vous cette scène ? prenez un nom concret, descriptif de l’image que vous pourrez rappeler à tout instant par ce nom.

Sur la prochaine inspire, ouvrez lentement les yeux.

Joignez les jambes , étirez -vous , baillez, soupirez et venez dans une posture assise.


En pratiquant cet exercice régulièrement vous développez la faculté de vous sentir mieux en toute circonstance, à être vous- même, détendu et confiant.

Vous êtes fait pour créer, exprimer, organiser, contrôler et être heureux.
Vous avez les ressources en vous-même et il vous est possible de les laisser se développer en les entrainant . Vous serez alors à même de profiter de la vie en vous sentant plus heureux.
© Christel ADLANMERINI
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/un-pas-vers-soi

Mots clés : bouddhisme, emotions, chakras, sérénité, bonheur


Article retenu par Théranéo pour la Sélection Qualité
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur ou
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Quand le vent du changement souffle, certains bâtissent des murs, d'autres des moulins. » Proverbe chinois