www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Christian VALENTIN
Lithothérapeute, Énergéticien-Géobiologue, Écrivain, Formateur, Conférencier, MagnétiseurMagnétiseur, radiesthésiste,
Christian VALENTIN
ARTICLES
ARTICLES > LES CHEMINÉES COSMOTELLURIQUES
COMMENT DÉTECTER UNE CHEMINÉE COSMOTELLURIQUE
publié le 29 mai 2018 3 min à lire 772 10
Il y a bien sûr le ressenti. Certaines personnes peuvent les détecter de façon automatique et naturelle. Mais il faut toujours se méfier de son propre ressenti. Il ne suffit pas de dire à un néophyte que l’on ressent une CCT, mais il faut pouvoir le prouver. Tout d’abord, en dehors de quelques cas précis que nous allons lister, une CCT se trouve toujours sur un rayon Hartmann à l’exclusion de tout autre rayon tellurique. En suivant, dans une pièce, le rayon Hartmann avec des baguettes en « L » ou Radmasters, au contact soit d’une branche, soit d’un des cercles du centre, elles se mettent à tourner, qu’importe le sens de rotation. Il faut bien sûr n’utiliser qu’une des baguettes en « L », pour bien voir ce phénomène. En période montante la baguette va tourner vers la gauche (lévogyre) et en période descendante elle tournera donc vers la droite (dextrogyre).Plus simple encore : utiliser le bio tenseur à l’horizontale jusqu’au contact d’une éventuelle CCT. Autre moyen encore plus sûr : utiliser l’antenne LECHER position 8,5 ou 11,4. C’est le seul moyen de détecter une CCT au repos, même si elle n’est pas directement dans la pièce que l’on étudie. Le cœur d’une CCT, qui est toujours sur un rayon Hartmann, peut aller d’un diamètre de 50 cm à plusieurs mètres, et les bras peuvent aller jusqu’à 10 m de long. D’où la difficulté de la détecter sauf à balayer, avant toute chose, la surface à harmoniser. Dès que l’on se trouve avec une rotation du bio-tenseur en balayant la pièce, on sait que l’on se trouve sous l’effet d’une CCT qui se trouve soit dans la pièce soit à proximité plus ou moins éloignée. Deuxième recherche : si on a trouvé une CCT sur un Hartmann, il faut vérifier le diamètre du cœur, puis s’éloigner d’un mètre et tourner autour pour détecter s’il y a ou non des bras. Si on suit un bras, le bio-tenseur va tourner dans un sens, et au croisement du bras il s’arrète de tourner, pour tourner dans l’autre sens dès que l’on a passé le croisement (voir croquis) Il existe aussi des CCT moins fortes créées par les habitants du lieu sans le savoir, bien sûr. Et on rejoint là, en partie, le Feng Shui. Si vous placez une armoire en biais coupant un angle de la pièce, vous créez une CCT dont la force est directement proportionnelle à la taille du meuble en question : Grosse armoire ou simple commode. Par ce meuble on créer une énergie stagnante dans le coin. Vérifiez avec vos instruments, la présence de la CCT et son importance. Vous pourrez constater que cette CCT (ou assimilée) ne se trouve pas forcément sur un Hartmann, mais souvent simplement devant le meuble à plus ou moins 1 mètre. Autre façon de créer une CCT : fixer un tableau au mur à l’aide non pas d’un clou ou d’une vis, mais par un lien qui va donc positionner le tableau en biais par rapport au mur, comme on le voit en général dans les musées. Là encore on « fabrique » une CCT qui en fait n’est gênante que dans le cas où le tableau est suspendu au-dessus d’un fauteuil ou d’un canapé, ou pire, au-dessus du lit. À propos de musée observez la réaction de la foule des visiteurs en passant devant un grand tableau présentant un angle par rapport au mur: un groupe de gens ayant instinctivement une sensibilité beaucoup plus réceptive qu’une personne seule, le groupe se déplace en arc de cercle en passant devant le tableau, et ce indépendamment de la présence ou non de barrières.
Dernier cas que vous risquez fort de trouver en harmonisant des lieux de vie : la cage d’escalier en colimaçon. Au milieu de la cage, une CCT monte et descend le long des étages. À cet endroit elle ne serait pas nocive, si elle n’avait pas de bras qui vont se diriger vers l’appartement dont vous vous occupez.

Ouf, on a fini la détection de la CCT. Et maintenant que faire ?

détecterlescct
© Christian VALENTIN
reproduction interdite sans mon accord, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/valentin


voir plus d'articles sur Théranéo

10 mercis
MERCI pour votre merci
ENVOYER À UN(E) AMI(E)

VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


les emails ne sont pas transmis à des sociétés externes
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
2 partages
1 partage



POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Ne juge pas chaque jour à la récolte que tu fais, mais aux graines que tu sèmes. »
Robert Louis Stevenson