www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Valérie LENFANT
Naturopathe spécialisée dans l'accompagnement de la femme, réflexologuenaturopathie, réflexologie
Valérie LENFANT
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / FEMME

LE SYNDROME PRÉMENSTRUEL...CHOUCHOUTEZ VOTRE FOIE!

article de Valérie LENFANT, publié le 11 octobre 2021
4 minutes à lire 21

Le Syndrome Prémenstruel (SPM) ou syndrome des règles douloureuses touche de nombreuses femmes.
Il s'accompagne de symptômes, souvent désagréables, qui se manifestent environ une semaine avant l'arrivée des menstrues :
Changements subits de caractère
Manifestations congestives (les seins sont durs et sensibles)
Maux de tête
Troubles digestifs (ballonnements, constipation, poussées hémorroïdaires)
Troubles du sommeil
Douleurs pelviennes
Acné
Cystites…

L’origine hormonale de ces signes est le plus souvent la conséquence d’une hyperœstrogènie (une hypersécrétion des œstrogènes) → soit le message transmis par la FSH (folliculostimuline hormone) et sécrétée par l’hypophyse présente un « bug », soit elle est le résultat d’une carence progestative.
Une prise en charge individuelle s'avère alors nécessaire afin de déterminer l'origine précise du problème, mais un autre facteur souvent oublié peut provoquer ces symptômes
le fonctionnement du foie !
Car c’est le foie qui a la charge de la dégradation de l’excès d’hormones en seconde partie du cycle (durant la phase lutéale), or si le foie est fatigué ou bien déjà surchargé, il ne peut effectuer correctement cette fonction, du coup la femme s’intoxique avec ses propres hormones.

La bonne nouvelle est que nous pouvons agir sur cet organe majeur (et donc de soulager certains symptômes) en modifiant nos habitudes alimentaires, voici quelques conseils :
Diminuez les apports en sel au moins 15 jours avant l'arrivée des règles.
Ici je parle du sel de table raffiné, qui n'est pas pur et donc déséquilibré.
C'est le meilleur moyen de limiter la rétention d'eau, la sensation de jambes lourdes et la tension dans les seins.
Préférez le sel de mer brut beaucoup moins nocif (avec modération)
Consommez des aliments riches en potassium Le potassium stimule les mouvements intestinaux, régule les surrénales et joue également un rôle dans l'équilibre de l'eau dans l'organisme.
Vous pouvez en trouver dans le riz, le blé, le raisin, la banane, le chou, l'amande, la noisette, la pomme de terre, le pollen…
Consommez des aliments contenant de la vitamine B6 (végétaux verts, jaune d'œuf, pollen, pomme de terre…) et du calcium (carotte, épinards, chou, oignon, navet, amande, noisette, pollen…).
Le calcium et la vitamine B6 s'avèrent selon une étude anglaise, efficaces pour diminuer les sautes d'humeur, les douleurs aux seins et autres symptômes prémenstruels.
La calcium agit notamment sur le système nerveux sympathique...celui qui "hurle" dans les règles douloureuses.
Consommez un jus de carottes pressé frais tous les matins de la semaine précédant les règles. La carotte est un allié de choix qui vous permettra d'une part de réguler le transit intestinal et de soutenir le foie, et d'autre part elle rendra le sang des règles plus liquide, ce qui vous aidera à évacuer les éventuels caillots.
Evitez une semaine avant les règles les protéines animales (viandes, poissons, œufs, produits laitiers) qui sont difficiles à digérer et plus intoxicantes que les protéines végétales (légumineuses, céréales, soja, graines germées…)
Evitez tous les sucres raffinés, les produits industriels, la "Junk Food", l'alcool, les fritures pendant cette période qui vont surcharger et fatiguer inutilement votre foie.
Anticipez les éventuelles furieuses envies de sucres plus fréquentes à cette période en consommant davantage de sucres lents (fibres et légumes) durant les repas.
N'oubliez pas le magnésium qui est non seulement un facteur de croissance mais aussi un équilibrant nerveux, un draineur hépatique et un antiseptique. Vous en trouverez dans l'avoine, l'orge, les dattes, les épinards, la betterave, le pollen, certains fruits…


Parmi les autres moyens non médicamenteux, pensez à la marche, au yoga, aux techniques de respiration, de relaxation et à la chaleur !
L'usage de la bonne vieille bouillotte sur le bas ventre ou le dos est toujours d'actualité pour soulager rapidement les douleurs menstruelles.
Buvez enfin beaucoup d'eau, l'eau étant un diurétique naturel elle favorise le travail d'élimination des organes.

En résumé...chouchoutez votre foie !
© Valérie LENFANT
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/valerie-lenfant

Mots clés : règles, douloureuses, foie, conseils, alimentaires

découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Pour apprendre de nos erreurs et avancer, il ne faut pas les effacer. Il faut même les célébrer comme les étapes indispensables de notre apprentissage. » Michael Davide Semeraro