www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Marie Odile BRUS EI
Sophrologue - EFT - Décodage Biologique et Systèmiquesophrologie, stress, Emotional Freedom Technique, fertilité
Marie Odile BRUS
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / EFT

A BICYCLETTE : PHOBIE DISPARUE EN UNE SÉANCE EFT

article de Marie Odile BRUS, publié le 17 mars 2023
2 minutes 285 3


Peu de temps avant d'entreprendre un voyage lointain, où les déplacements se feront à vélo, une personne me consulte car elle a développé soudain une phobie inattendue du vélo.

Problématique : peur de faire du vélo
But de la séance : Monter à vélo pendant son voyage.

Allant essayer de monter sur un vélo électrique nouvellement acquis, elle s'en trouve incapable, paralysée par la peur,avec vertige et peur de tomber vers la droite.
Ayant eu un problème à une jambe pendant l'enfance, elle a souvent entendu "attention, tu vas te faire mal, tu ne vas pas y arriver", ce qui ne l'arrêtait d'ailleurs pas !
Elle a pourtant fait du vélo jeune adulte, même si relativement peu, pendant un quart de siècle.

Alors que se passe-t-il ?

L'impulsion donnée par le vélo électrique lui a fait peur, elle a été surprise, et c'est donc le côté "électrique" qui lui parait poser problème.
Nous commençons la séance par la "peur de tomber" (8/10), et la peur se trouve... dans ses mains.
En remontant à la première fois où elle aurait eu cette sensation, un souvenir émerge :
la peur de laisser tomber un bébé la première fois qu'elle en a eu un dans les bras. Peur à 9/10 !

Bien entendu, cette personne n'a jamais envisagé que cette incapacité de faire de la bicyclette électrique soit lié à cet évènement "BB".

Ainsi fonctionne l'EFT qui retrouve les méandres par lesquels passe notre cerveau pour nous protéger d'un danger, ici imaginé, en se référant à des souvenirs mal intégrés.

Personnellement j'ai renoncé à comprendre sa logique de stockage des incidents perturbateurs, mais je fais confiance à l'EFT pour remettre de l'ordre ! Si un souvenir monte, je l'intègre.

Et c'est une bonne idée car après un petit travail symbolique de digestion des ces informations et quelques rondes d'EFT sur cet évènement "BB", nous reviendrons au vélo :
peur de passer par dessus le guidon, honte d'avoir peur de faire du vélo, peur de tomber et de se faire mal, etc.

On tapote finalement sur la "peur de se blesser gravement" (8/10).
Souvenir d'une fracture suite à une chute en courant, et la peur de faire du vélo remonte.

La séance se termine, la peur est encore à 5/10 mais je suis confiante : la nuit sera probablement nécessaire pour finaliser le travail d'intégration de l'évènement "BB", qui était très ancien. Charge à la personne de continuer les rondes si besoin et de voir si une autre séance sera nécessaire.

De belles photos d'elle à vélo pendant son voyage seront la seule suite de cette séance "one shot".
Peur du vélo vaincue !
© Marie Odile BRUS
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/brus-marie-odile

Mots clés : peurde, pnter, à, vélo, phobie, eft, one, shot

découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur Facebook Partager sur Twitter S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« “Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de ma croissance que peut être cette maladie.” » Yvan AMAR