www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

LA VIE AU COEUR DE SOI
Christine TORRES EI
Thérapeute holistique, praticienne chamanique, canal, auteure, soins, chants, accompagnements, stages, méditationschemin de vie, spiritualité, soins chamaniques, voyage sonore
La Vie au Coeur de Soi
Christine TORRES
ARTICLES
ARTICLES
SITE INCOMPLET
pour compléter votre site, suivez les étapes :
AFFICHER ÉTAPES
identifiez-vous en cliquant en bas de votre site sur Administration

ARTICLES / DES NOUVELLES DU CIEL

NOUVELLE COMÈTE NISHIMURA PRÈS DE NOUS

article de Christine TORRES, publié le 10 septembre 2023 5 minutes 267

Une nouvelle comète, découverte il y a à peine un mois traverse notre ciel. Je trouve toujours émouvant de voir même seulement de savoir qu'un astre qui vient de si loin passe près de nous. Un bon moment pour nous inviter à l'humilité, pour la saluer et s'émerveiller.

Mais qui est-elle?

Elle s'appelle C/2023 P1
Nishimura.

Ça veut dire quoi tout ça?
• La lettre C signifie que la comète n’est pas périodique (elle ne traversera le système solaire qu’une seule fois ou mettra plus de 200 ans à tourner autour du Soleil). Les comètes de ce type proviennent du nuage d'Oort
• 2023 P1
○ 2023: signifie que la comète a été découverte en 2023
○ P: lors de la première moitié d'août (cela correspond à la lettre P selon le système de dénomination des comètes approuvé par l’UAI)
○ 1 il s’agit du premier objet de ce type découvert 1 au cours de la même période. Elle a été découverte le 11 Août
• Nishimura: c'est le nom de l'astronome amateur japonais qui la découverte Hideo Nishimura

Qu'est-ce qu'une comète?

La comète 1P Halley. Crédit : Nasa/W. Liller/NSSDC’s photo gallery (Nasa)
Une comète est un petit corps fait de glace et de poussière, vestige de la formation du système solaire.
C'est un astre composé d’un noyau solide, d'une tête et d'une queue. Quand elle se rapproche de son étoile, ici du Soleil, elle subit un phénomène de sublimation, passage l’état solide à l’état gazeux. Là, les poussières et les gaz qui étaient gelés forment un halo qui crée la chevelure (ou coma).
Une comète a généralement deux queues.
• La queue de poussière est large, blanche et faite de poussière
• La queue ionique est bleuâtre et pointe toujours directement à l'opposé du Soleil.
Le mot comète vient du grec ancien “ο komêtês” qui signifie “astre chevelu”

Schéma d’une comète. Crédit : cpt flcn/CC BY-SA 4.0

D’où proviennent les comètes?
Les comètes en balade dans notre Système solaire proviendraient de la ceinture de Kuiper et du nuage d’Oort.
Pour rappel, la ceinture de Kuiper est la zone située au-delà de l’orbite de Neptune située entre 30 et 55 unités astronomiques (1 unité astronomique = 1 UA = 1 distance Terre-Soleil ~ 150 000 millions de kilomètres) et contenant une multitude de petits corps. Le nuage d’Oort serait lui beaucoup plus lointain, entre 20 000 UA et 100 000 UA et serait à l’origine de la plupart des comètes observées depuis la Terre : il en contiendrait plusieurs milliards.

Le nuage d’Oort au-delà du Système solaire. Échelle de distances en Unités Astronomiques. Crédit : Nasa-JPL-Caltech

Quand et où l'observer?

La comète Nishimura se trouve actuellement dans la constellation du Lion. Sa magnitude a atteint 4,3, rendant la comète légèrement visible à l'œil nu mais clairement observable avec une petite paire de jumelles.
La queue de la comète s'allonge et mesure maintenant près de 1° de long. C/2023 P1 est visible pendant quelques heures dans le ciel précédant l'aube. Pour la repérer, vous devez trouver un endroit éloigné des lumières de la ville et avec une vue dégagée de l'horizon (par exemple, près de la mer ou dans les champs) et espérer un beau temps
12 septembre: C/2023 P1 (mag 3,7, élong. 15,5°) atteint sa plus proche approche de la Terre à une distance de 0,85 UA et passe à 1°38' de l'étoile Zosma (mag 2,6) dans la constellation du Lion.
14 septembre : C/2023 P1 (mag 3,2, élong. 12,7°) passe à 0°6' de l'étoile Denebola (mag 2.1) dans la constellation du Lion.
15 septembre : C/2023 P1 (mag 3,0, élong. 12,1°) entre dans la constellation de la Vierge.
17 septembre : C/2023 P1 (mag 2,9, élong. 12,2°) atteint le périhélie dans la constellation de la Vierge.
21 septembre : C/2023 P1 (mag 3,7, élong. 14,0°) passe à 1°23' de l'étoile Porrima (mag 2.7) dans la constellation de la Vierge.

En résumé
Elle sera encore plus brillante à partir du 12 septembre car plus proche de la Terre mais comme elle sera encore plus proche du Soleil , elle sera plus dure à voir...
Hier je n'ai pas réussi à la voir à l'œil nu, malgré un ciel très clair. Demain j'essaie avec les jumelles!
Depuis la France, Haute Savoie, regardez à l'Est, à partir de 5h30, sous la Lune, à gauche, dans la constellation du Lion. La Lune est de plus en plus sombre mais le Soleil de plus en plus près...
Pour vous orienter, vous pouvez utiliser:
• une carte du ciel
• des applications comme Star Walk

Je vous souhaite un ciel dégagé pour observer les merveilles qui nous sont offertes .
Si vous n'arrivez pas à voir la comète dans le ciel extérieur, appelez là dans votre ciel intérieur.
De toute façon vous pourrez toujours voir un magnifique spectacle avec le croissant de Lune, Castor, Pollux au dessus, Orion à droite qui est revenu, Venus dessous qui brille de mille feux!
Plongez la tête dans les étoiles et qui sait où elles vont emmèneront voyager!

Complément du 11.09.23
Je suis sortie le 10 et le 11.09 à 5h30 pour l'observer. J'étais en haut du Salève à 1200m, le temps étais très clair, la localisation assez aisée. Le premier jour à l'œil nu et ce jour avec des jumelles, je ne peux pas affirmer que je l'ai vu ce jour. La Lune, Venus et Regulus étaient bien visibles. En se repérant à Regulus, étoile principale de la Constellation du Lion, on aurait du la voir mais ... trop loin? trop de luminosité du soleil à son lever? Je penche plutôt sur l'option trop loin, car les photographes équipés de matériel performant ont pu la capturer.

En tout cas je ne regrette rien, c'était de très belles sorties, qui ont permis de voir un renard, un blaireau, deux étoiles filantes, Venus brillant de mille feux à coté de la Lune, Sirius proche d'Orion, et bien d'autres étoiles puis un lever du Soleil qui a embrasé le ciel.

Petite remarque, il me semble qu'il y a de plus en plus d'avions et de satellites. L'aéroport de Genève est de l'autre coté de la montagne, le trafic était impressionnant et un peu perturbant pour une observation sereine du ciel.
Première image environ 6h, deuxième 6h30 ©Christine Torres

Vue sur le Mont Blanc, l'aiguille verte et le Môle.
© Christine TORRES
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/lavieaucoeurdesoi

Mots clés : comète, nishimura, univers

Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur Facebook Partager sur Twitter S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre. » Marie Curie