En poursuivant votre navigation sur Théranéo, vous acceptez l’utilisation de cookies. en savoir plus   OK

plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes, praticiens et coachs
thérapies alternatives/complémentaires - médecines douces - mieux-être - développement personnel - éveil

inscrivez-vous pour être informé de la sortie du livre, votre e-mail n'est communiqué à personne. Merci sincère aux 690 fans inscrits qui me motivent à écrire !



Le banc des exclus qui redonnait la vue
pour mieux construire sa vie
Panbouda voyageait sur son chemin de vie, le sourire béat, la joie guidait ses pas. Dans son sac à dos, il avait de la nourriture, une bouteille d'eau et une couverture en poils de tortue pour dormir le soir au chaud. Dans sa tête, il avait en mémoire mille souvenirs de sa quête. Chaque nouvelle aventure remplissait son coeur de bonheur et de sagesse pure.
Il était petit, mais au bout du voyage, il savait qu’il serait un grand sage.

Le soleil rayonnait haut dans le ciel d’azur, l’air était chaud et pur. Le vieux sage traversait avec contemplation les champs parsemés de fleurs sauvages et papillons. Par moments, un vent léger faisait planer en douceur des pétales de couleurs parmi les oiseaux et les abeilles, tels de délicats copeaux d’arc-en-ciel.
Le vieil homme marchait d’un air joyeux vers le terrain de jeu, pour rejoindre Panbouda qui devait jouer au ballon avec d’autres jeunes garçons. Il fut tout d’abord assez surpris de ne pas le trouver parmi la meute d’enfants forts excités. Il maudit ses vieilles prunelles usées par les années, et chercha encore de plus belle. Finalement, il aperçut Panbouda au loin à l’ombre d’un chêne centenaire, assis sur un banc, l’air abattu, en peine et solitaire.

Vieux sage, surpris :
- mon jeune ami, que fais-tu seul isolé, n’avais tu pas envie de profiter de cette belle journée pour t’amuser ? Seul l’idiot croit que la sagesse c’est vouloir apprendre tout le temps, le sage sait qu’il faut parfois voir le monde avec son âme d’enfant.
Panbouda, le regard bas :
- j’ai fait une faute dans le jeu tout à l’heure, j’ai bousculé trop fort un joueur, j’ai été exclu temporairement. C’est mérité, malheureusement.
Vieux sage :
- tu sembles bien contrarié, il arrive à tout le monde de fauter.
Panbouda, gêné :
- oui, mais ma faute était volontaire. Ça ne me ressemble pas d’agir ainsi, je n’en suis pas fier. Je mérite d’être sur le banc des exclus, mon comportement ne m’a pas plu.
Vieux sage, s'assoit sur le banc :
- tu t’es laissé emporté par le jeu. À trop vouloir gagner, on commet parfois des mauvaises actions qu’on finit par regretter. Panbouda, ne sois pas trop dur avec toi, tu n’es pas un grand, tu es encore un enfant qui apprend. Sois patient et indulgent, c’est déjà avoir bon coeur que savoir reconnaître ton erreur. Je voudrais chasser ta désillusion, je te propose de tirer une leçon de cette expérience pour élargir ta conscience.

Panbouda esquissa un début de sourire et releva la tête, découvrir une leçon de vie, c’était toujours super chouette.
Vieux sage :
- la vie des gens ressemble beaucoup à ce jeu de ballon : quand tu arrives sur le terrain de la vie, tu es nouveau, tu ne sais rien, et les anciens t’expliquent comment tu dois jouer. Il y a tout un tas de règles à apprendre et respecter. Personne ne remet jamais en cause ni les règles, ni le jeu. Tout le monde accepte le jeu et vit sa vie comme tout le monde. Sans raison, tu dois t’épuiser à courir après le ballon.
Panbouda :
- mais si tu n’as plus la force ou pas l’envie ?
Vieux sage :
- il y a les capitaines d’équipe qui vont intervenir, des petits chefs pour t’obliger à courir. Il y a tous les arbitres aux aguets, pour t’obliger à respecter les règles à coups de sifflets.
Panbouda :
- mais qui crée les règles du jeu ?
[...] Découvrez la suite de ce conte dans le livre.


© Pit Nokoma, Les contes d'éveil de Panbouda, © photo droits réservés
reproduction intégrale interdite, extrait autorisé avec mention du site www.theraneo.com/nokoma

Si vous appréciez Panbouda :
• partagez ce conte avec les boutons FB et Twitter
• partagez les citations en bas de page
• faîtes connaître Panbouda à vos amis
• abonnez-vous à mon Facebook ou à mon Twitter

commenter partager partager
indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
Pour partager
extraits à partager par mail, sur un site ou sur les réseaux sociaux. Pour récupérer l'image, faîtes clic-droit sur l'image, puis "enregistrer sous".
Rappel : les extraits peuvent être diffusés, mais la diffusion intégrale du conte est interdite.





À retenir
voir dans le livre


En bref
voir dans le livre


5 questions pour avancer
Des questions pour faire naître d'autres questions en vous.
Pour mieux vous découvrir et mieux vous connaître.

voir dans le livre


Petit exercice
voir dans le livre
< RETOUR aux autres contes de Panbouda