www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

ÉNERGIE ET BIEN-ÊTRE
Patricia WAGNER
Bilan énergétique Lunivie , Reiki , centrage énergétique , Sujok thérapie , Méthode Fractal , EFT technique de libération des émotions , Accompagnement de l'être , Formation , Ateliersrééquilibrage énergétique, Reiki , sujok thérapie , centrage
Énergie et Bien-être
Patricia WAGNER
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > SANTÉ, NUTRITION

DE L’ENERGIE AVEC LES LÉGUMES ANCIENS

article de Patricia WAGNER, publié le 7 juin 2020 6 min à lire 239 1
Ils reviennent en force sur les étals alors qu’ils s’étaient faits discrets pendant des décennies. Nombre d’entre eux ont connu leur heure de gloire, un peu forcée, en temps de guerre, puis furent bannis des cuisines. Pourtant, depuis quelques années, les légumes anciens ou légumes oubliés réapparaissent dans nos menus et on est ravi. Ils ont des formes familières oui, mais des goûts inédits pour nos palais. Passons donc ces troupes de légumes en revue et voyons comment s’en régaler !



LE RUTABAGA

Il a la forme arrondie et l’allure violette d’un navet, on pourrait presque les confondre, mais ne vous méprenez pas, le Rutabaga possède une chair jaune et ce n’est pas là sa seule particularité.

Vous le connaissez peut-être d’ailleurs sous un nom différent : le chou-navet car il est issu du croisement d’un chou-frisé et d’un navet. Tout simplement.
Après avoir nourri les hommes en temps de guerre, il s’est fait discret, tant son nom rappelait de mauvais souvenirs. Les pommes de terre réquisitionnées par l’occupant, c’est le rutabaga, d’abord prévu pour les animaux, qui vient les remplacer. Il a fallu attendre des dizaines d’années pour le voir faire son retour réussi sur les étals. Aujourd’hui il fait partie de ces légumes que l’on cuisine à nouveau pour diversifier son alimentation. Ça tombe bien, il est plein de vertus. Ses fibres contribuent au bon fonctionnement de notre transit, il est peu calorique, diurétique et c’est également une source de potassium et de vitamine C. Et si vous ne savez pas comment le cuisiner, on vous le conseille en purée, en potage ou en poêlée.



LE TOPINAMBOUR

Avec son allure cabossée et irrégulière, le Topinambour a été lui aussi oublié après la guerre. Pourtant sa saveur subtile qui rappelle l’artichaut n’est pas pour nous déplaire aujourd’hui, bien au contraire.

D’ailleurs, saviez-vous qu’on lui donne comme petits noms de substitution de sympathiques sobriquets : artichaut de Jérusalem peut-être pour son goût, truffe du Canada sans doute pour sa forme, soleil vivace peut-être parce que c’est un cousin éloigné du tournesol. Ce tubercule se cuisine facilement comme une pomme de terre et se consomme de novembre au printemps,
Ce légume oublié est également apprécié à nouveau pour sa richesse en minéraux et plus précisément en potassium qui participe au bon fonctionnement de notre système nerveux.



LE CROSNE

Il nous vient d’Asie et portait le nom de Stachys jusqu’à son arrivée en France à la fin du XIXème siècle. Il fut alors baptisé du nom du village dans laquelle il a été planté et cultivé, Crosne.

Ce petit légume de forme atypique et unique était tombé dans l’oubli après avoir eu un succès fou à son arrivée dans notre pays. Mais son goût fin et délicat, entre l’artichaut et le salsifis réveille et ravit nos papilles et nous donne à nouveau envie de le déguster. Il contient majoritairement de l’eau ce qui en fait un légume très digeste.

C’est pour cette raison que vous pouvez sans scrupules le déguster, revenu à la poêle dans une noisette de beurre, ce qui le rend fondant et croustillant à la fois avec du persil haché ou de la ciboulette ciselée.





Petite astuce : nul besoin de les éplucher, les frotter dans les mains avec du gros sel puis les passer sous l’eau.

LE PANAIS

C’est un légume très ancien puisqu’on le connaît depuis le Moyen-Âge, période pendant laquelle il était grandement consommé. D'apparence, on le prendrait pour un cousin de la carotte; comme elle, son goût est également légèrement sucré. Mais sa couleur à lui, c’est le blanc ivoire.

On l’avait oublié au profit de la pomme de terre pendant des années. Ce qui le fait revenir sur le devant de la scène ? Ses précieux bienfaits nutritionnels à n’en pas douter ! Pensez donc, une portion de 100g de ce légume oublié couvre à elle seule nos besoins minimums en potassium. Il détient également du manganèse, un oligo-élément qui aide l’organisme à lutter contre le vieillissement.

Le panais possède d’autres avantages, ce légume ancien ne nécessite pas forcément d’épluchage (s’il n’est pas traité), un simple brossage énergique suffit avant de le préparer. C’est un légume de saison qui se déguste de multiples façons. Alors comment le consommer ? En poêlée, arrosé d’un filet de sauce soja, en gratin, en potage, en frites au four pour les plus gourmands.



Le potimarron

La Tétragone cornue : aussi connue sous le nom d'épinard de Nouvelle-Zélande. Son nom de Tétragone cornue pourrait être le nom d'un personnage mythologique.

Ce légume oublié se prépare à la manière des épinards traditionnels et accompagne très bien les viandes blanches. Riche en vitamine C, il confère donc des vertus dynamisantes pour l'organisme. Riche en fibres, bourré de vitamines et peu calorique, il contient aussi moins d'oxalates que son frère l'épinard (mauvais pour les arthritiques, les rhumatisants, les goutteux, les asthmatiques, les malades de l'estomac et des reins).



L’oseille

L'oseille : ce légume ancien est principalement utilisé pour faire des potages. Son goût acidulé peut parfois déplaire et n'est pas conseillé pour les personnes atteintes de rhumatisme ou de goutte. Il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup pour cuisiner, un bouquet d'oseille est souvent suffisant.



 Les jeunes pousses, tendres, se glissent crues dans un mesclun.
 Cuite, l’oseille est un délice au goût unique qui accompagne parfaitement les œufs ou le poisson.
 Les feuilles croquantes sont aussi utilisées dans des soupes.
 La sève aromatique relève les sauces et s’associe parfaitement avec des douceurs salées, la crème fraîche.


LA VITELOTTE : LA PLUS FESTIVE DES POMMES DE TERRE

La pomme de terre vitelotte est une pomme de terre qui dispose d’une très belle qualité gustative. Elle n’absorbe que très peu de graisses lors de sa cuisson, ce qui en fait le légume parfait pour la travailler en chips ou en frites, en purée ou en écrasé, avec une teinte inédite. Elle est parfaite pour colorer vos repas de fête.



FAITES LE PLEIN D’ÉNERGIE


Très riche en glucides et en fibres alimentaires, la pomme de terre vitelotte est un concentré d’énergie et de vitamines.
Cette pomme de terre à chair bleue ou violette est très riche en antioxydants. Plus la vitelotte est colorée, plus elle est bénéfique pour la santé. Elle possède également des propriétés anti-inflammatoires et adoucissantes.


LA VITELOTTE : IDÉALE POUR VOTRE RÉGIME SANS GLUTEN


Vous suivez un régime alimentaire sans gluten ? Alors ne cherchez pas plus loin, la pomme de terre vitelotte sera votre allié gourmand idéal et constitue un aliment de choix pour vous faire plaisir. Vous apprécierez également sa texture farineuse en purée ou en écrasé

ELLE SAIT SE FAIRE ATTENDRE…


La pomme de terre vitelotte est plus longue à cuire que les autres variétés de pommes de terre, il faut compter environ 20 minutes à partir de l’ébullition. Elle supporte très bien la cuisson et conserve sa jolie couleur violacée une fois prête
© Patricia WAGNER
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/wagner
Mots clés : légumes,énergie,anciens,nutrition
Article retenu par Théranéo pour la Sélection Qualité
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
RÉÉQUILIBRAGE ÉNERGÉTIQUE
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
Lettre d'info pour s'informer Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager article surPartager article sur Voir des articles similaires sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Mentir place un problème dans l’avenir, dire la vérité le place dans le passé. » R. Pinito