www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

YOGA VISION BATES
Monique FOUASSIER
Voir mieux, Art de voir, Méthode Bates, Yoga vision, Brain gym, Yoga du RireYeux, lecture,marche,attention,mémoire,imagination,hygiéne oculaire
Yoga Vision Bates
Monique FOUASSIER
ARTICLES
ARTICLES
article de Monique FOUASSIER, publié le 19 mars 2015 4 min à lire 373 50
Qui était le docteur William BATES ?


Voulez-vous apprendre à mieux vous servir de
vos yeux afin d'améliorer votre vue sans lunettes ?


Il existe, depuis 1920, une méthode, peu connue en France, mise au point par le docteur William Bates, ophtalmologue américain.



Le docteur W.H. Bates (1860-1931) docteur ophtalmologue américain exerçait comme chirurgien en Californie et à New York. Il consacra sa vie à la recherche sur le système visuel,
à la théorie de l'accommodation et aux modifications physiologiques des états de stress et d'émotions négatives. Il conclut que notre vue était influencée par la manière dont nous utilisons nos yeux.

Les yeux contribuent à 20 % de la fonction visuelle et le cerveau à 80 %. Ce dernier, dont dépend l'état général de notre corps, est particulièrement influencé par le stress mental et les émotions.
Le docteur Bates comprit donc qu'il était essentiel d'apprendre à garder les yeux et l'esprit détendus tout en maintenant notre intérêt et notre curiosité pour le monde qui nous entoure.

Il est important de "voir" ce que nous regardons, ce qui n'est pas le cas quand nous sommes stressés ou préoccupés.
Nos préoccupations mentales encombrent notre cerveau et l'empêchent d'intégrer les images du monde extérieur. Cet état mental affecte la mobilité naturelle des yeux qui, pour fonctionner correctement, doivent être constamment en mouvement.

Ses recherches aboutirent à une méthode d'apprentissage pour la vision au quotidien constituée de pratiques spécifiques permettant, entre autres,
De
° stimuler le mouvement saccadé naturel des yeux, -
° encourager l'intégration des deux yeux pour retrouver une binocularité optimale,
° apprendre à détendre les yeux fatigués et l'esprit préoccupé,
° élargir le champ visuel en étant conscient de la vision périphérique,
° devenir conscient que le point regardé (vision centrale)
est plus net que tout ce qui l'entoure (vision périphérique),
° stimuler le mouvement de contraction et de dilatation des pupilles pour permettre une meilleure adaptation à tous les degrés de luminosité,
et surtout, d'observer par ce travail que si nous voyons consciemment ce que nous regardons, nous ne pouvons pas nous perdre dans les préoccupations mentales.


En 1920, le docteur Bates publia un ouvrage dans lequel il explique les conclusions de ses recherches.

Depuis, de nombreux auteurs ont publié des ouvrages sur les différentes manières d'améliorer la vue. Certains ont repris sa méthode en ajoutant leurs propres exercices.
Dans son ouvrage " L'Art de Voir ", (Ed. Payot), ALDOUS HUXLEY a lui-même bénéficié de cette méthode pour recouvrer la vue. IL rend hommage au docteur Bates. Devenu presque aveugle à 16 ans à la suite d'une Kératite grave, il prit connaissance du travail du docteur Bates et pu ainsi récupérer une bonne partie de sa vue pour lire et écrire. Il en fut si reconnaissant qu'il écrivit cet ouvrage dans lequel il décrit non seulement les techniques, mais explore aussi les fondements philosophiques de son efficacité.

La seule pratique des exercices proposés dans les ouvrages sur les manières d'améliorer la vue n'aboutit pas forcément à une amélioration. Quelques leçons avec un professeur sont indispensables, car les exercices effectués à partir d'un livre peuvent s'avérer totalement inefficaces : ce n'est pas l'exercice en soi qui est important mais la manière dont il est exécuté.

La méthode Bates ne se limite pas à une série de gymnastiques oculaires, elle nous apprend à reconsidérer la façon de regarder et à prendre conscience de ce que nous regardons.

C'est une démarche consciente, qui peut être longue. L'obtention d'un résultat tangible nécessite l'acceptation et la volonté de changer. Si l'on a une forte attente de résultats, on devient impatient. Si l'on est impatient, on tombe dans l'effort et l'effort devient une tension mentale. Ainsi on se retrouve dans le stress de résultat qui va faire qu'exacerber le problème visuel initial. Donc, sans attentes de résultat, nous sommes ouverts au changement et il peut y avoir des changements là où ils sont le moins attendus.

Le processus d'apprentissage de la méthode Bates ne se substitue en aucun cas à un bilan ou un suivi par l'ophtalmologue.

NINA HUTCHINGS, Professeur diplômé de la méthode Bates, School of Vision Education Association française des professionnels de l'art de voir
© Monique FOUASSIER
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/yogavision-bates
Mots clés : docteur,william,bates
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
Lettre d'info pour s'informer Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager article surPartager article sur Voir des articles similaires sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Changer le monde, n’est pas votre mission. Vous changer, n’est pas votre devoir. S’éveiller à votre vraie nature, est votre opportunité. » Mooji