www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Marie Odile BRUS
Sophrologie - EFT - Décodage Biologique et Systèmiquesophrologie - EFT- Décodage - Thérapeute - stress - douleur - poids
Marie Odile BRUS
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > SOPHRO

LE DÉROULEMENT D’UNE SÉANCE DE SOPHROLOGIE

article de Marie Odile BRUS, publié le 31 octobre 2018 5 min à lire 902 4

Chaque séance de sophrologie suit un schéma récurrent :

Dans un premier temps le patient est amené à préciser ses buts, notamment à la première séance où le sophrologue procède à une anamnèse de la problématique qui a justifié la consultation. Au début des séances suivantes se fera le point sur la pratique des exercices « à la maison ».

Une fois le but défini, on commencera à proprement parler la séance. C'est-à-dire, lors du premier entretien, toujours par une séance de sophrologie de base.
Le patient est invité à prendre une « posture de sophronisation », généralement assise pour les premières consultations. Il s'agit d'une une première prise de conscience de la présence du corps, une attention particulière au relâchement des muscles qui se fait en ne gardant que la tension nécessaire au maintien de cette posture. Progressivement se fera l'apprentissage d'une conscience sophronique : au bord du sommeil mais pas dans le sommeil.
Avant tout, je prévois systématiquement un temps d'attention à la respiration
Ensuite un temps est pris pour détendre le corps petit à petit à l'aide de différentes techniques propres à la sophrologie : sophro de base, sophro de base vivantielle, sophro respiration sensorielle... etc.

Pour varier les plaisirs, une fois acquise ces techniques de base il m'arrive de varier ce démarrage de séance par d'autres, similaires, relevant d'autres sources.

A chaque étape de la séance sont prévues des pauses, en état de relaxation, soit pour intégrer la nouvelle expérience (pauses d'intégration), soit pour résumer et conclure les différentes étapes de la séance (pause de totalisation).

Je souligne l’intérêt de ces pauses qui permettent de potentialiser les nouveaux acquis, de faire phénomène avec l’exercice lui-même. Elles sont comme une respiration à l’intérieur d’une séance et en amplifient souvent les effets.

Au-delà des premières séances, une fois bien intégrées les techniques de base, seront abordées les techniques dites « spécifiques » qui vont permettre de mettre en oeuvre une stratégie efficace pour résoudre la problématique du patient.

Chaque exercice est terminé par un protocole immuable de désophronisation qui va permettre de clore l'exercice puis de retrouver l'état de veille habituel. Ce protocole comprend :
l'activation de trois capacités : confiance en soi, harmonie corps /esprit, espoir
une accentuation de l’expiration (sur deux ou trois expirs), pour remonter le niveau de vigilance
une mobilisation légère du corps pour faire ramener l'état de conscience de veille, « l'ici et maintenant ».

La séance se conclut par un point sur le vécu de l’exercice, la phénodescription et l’encouragement à le recommencer à la maison.
La phénodescription est un débriefing oral, écrit ou dessiné de la séance : on y note les phénomènes qui ont émergé à la conscience, dans la vivance des exercices.
Sensations corporelles dans l'instant
Images mentales, odeurs ou sons
mpressions, sentiments, émotions vécus
Réflexions, pensées que l'on a laissé passer sans s'y accrocher

Garder l'ensemble des phénodescriptions vous permet de suivre l'évolution de votre entrainement sophronique : on peut y noter bien sûr les transformations remarquées dans notre vécu des séances.

Pendant cette séance, le thérapeute est devenu le sophronisant , le patient est devenu le sophronisé, et l'alliance sophronique indispensable à un travail harmonieux a pu commencer à se construire. Il est à noter que la mention spécifique de cette évolution des rôles, l'explication de la nécessité de cette alliance, fait aussi partie de la séance de sophrologie, de même que l'apprentissage de toute la terminologie spécifique à la sophrologie.

Remarque : dans le cas d’une séance faite « à la maison », le schéma reste le même depuis la prise de posture jusqu’à la désophronisation. Le sophronisé écoute un terpnos logos intériorisé (voix intérieure) ou, une fois la pratique intégrée, se laissent aller spontanément au déroulement d’une séance.

Certains de mes collègues donnent des cassettes ou CD à chaque séance. Personnellement je n’ai recours à ces support que dans deux cas : l’urgence (maternité, dérèglement important du sommeil ou maladie grave demandant des résultats rapides), et pour les personnes âgées qui ont un problème spécifique de mémoire (sur lequel on peut parfois intervenir).

En effet, la sophrologie doit pouvoir être pratiquée n’importe où, n’importe quand... en cas de besoin il est très utile d’y recourir instantanément. S’habituer à la voix du sophrologue n’est pas le chemin le plus sûr pour y arriver ! Eventuellement j’encourage les patients à enregistrer leurs propres terpnos logos : cela renforce la confiance en soi, développe la créativité, la mémoire et rassure. Mais notre corps et notre cerveau sont les meilleurs supports de mémoire.

Résumé :

Chaque séance de sophrologie s'organise d'une manière similaire :

Choix d'une posture de relaxation (assise ou debout)
Détente détaillée du corps du corps
Pauses d'intégration
Exercices spécifiques
Désophronisation : activation des trois capacités puis retour à l'état de veille.
Phénodescription

Peut-être le point le plus important à souligner au sujet d'une séance de sophrologie est que le « sophronisé » sort toujours d'une séance dans un état beaucoup plus positif qu’en y entrant ! C'est sans doute ce qui rend le métier de sophrologue, si agréable...
© Marie Odile BRUS
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/brus-marie-odile
Mots clés : sophrologie,relaxation,détente,gestiondustress,méditation,harmoniecorps-esprit
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
SOPHROLOGIE - EFT - DECODAGE BIO SYSTEMIQUE
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« “Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de ma croissance que peut être cette maladie.” » Yvan AMAR