www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Marie Odile BRUS
Sophrologie - EFT - Décodage Biologique et Systèmiquesophrologie - EFT- Décodage - Thérapeute - stress - douleur - poids
Marie Odile BRUS
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES > S'ADAPTER PENDANT ET APRÈS LA CRISE COVID-19

DEUIL ET CONFINEMENT : URGENCE TRANSGÉNÉRATIONNELLE !

article de Marie Odile BRUS, publié le 17 avril 2020 2 min à lire 197


Crise du coronavirus: attention urgence transgénérationnelle !

Bonjour,

Je relaie ici un article un article de Pierre RAMAUT (Psychanalyste, psychanalyste transgénérationnel et sophrologue), publié le 31 mars 2020 sur le site Généasens... qui fait énormément sens à mon avis et qui parlera je l'espère à certains.
Son motif central est le deuil et les difficultés engendrées par la situation de confinement pour les personnes qui perdent un proche en ce moment.

Cela a été mon cas, une tante abée, mais je n'avais jamais été proche d'elle, bien au contraire. Et j'ai beaucoup travaillé sur les liens familiaux, cela m'a donc interrogée (notamment l’occurrence de la date de son décès... puissant écho) plus que traumatisée. Je n'ai pu me rendre à la cérémonie. Peut-être que cela m'aurait plus touchée : pas de prêtre pour accompagner cette catholique exigeante, mais la présence d'un neveu Diacre qui assura le rôle représentatif de l’Église. Distance imposée, mais un pic-nic convivial.
Une cérémonie post confinement, où la famille pourra se retrouver, viendra, à propos, recréer ce moment d'adieux que sont les funérailles. Et aussi se moment de retrouvailles.

Car n'est-ce pas un des rôles de ces cérémonies que de Ré-Unir les membres restant du clan ?

Le deuil pourra commencer alors, les retrouvailles -on peut se compter !-soulignant autant la présence des vivant que l'absence de celui ou celle qui a tiré sa révérence

Par contre, une patiente a perdu sa mère avant le confinement. Juste avant. Donc délai pour l'inhumation : cela a posé des problèmes émotionnels qu'il a été utile de travailler en séance.
De même pour un patient dont le père est parti la semaine dernière. Mort attendue vu le grand age et la santé précaire du vieil homme, mais les funérailles "distanciées" où il était le seul représentant de la famille -en tant qu'ainé- l'ont profondément troublé. Là encore, la charge émotionnelle a demandé de prendre le temps pour pouvoir intégrer l'expèrience traumatisante.

Un accompagnement permet de dépasser l'insupportable de cette situation qui rejette le "normal" aux confins de la réalité. Sinon on peu se retrouver piégé dans une projection fantasmée, déconnectée de la réalité de la mort.

Mais, je ne vais pas développer plus, ce que je souhaite aujourd'hui, c'est partager avec vous cet article plein de sens,

Bonne lecture


Lire l'article sur le site de Geneasens
© Marie Odile BRUS
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/brus-marie-odile
Mots clés : deuil,confinement,transgénérationnel,décès,mémoire
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
EFT / DBS POUR THÉRAPEUTES
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« “Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de ma croissance que peut être cette maladie.” » Yvan AMAR