www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Christine ALLIOT EI
Facilitatrice de bien-être.naturopathie, nutrition, minceur, poids, bien-être, massage bien-être
Christine ALLIOT
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / TECHNIQUES / PRESTATIONS

CANICULE ET BESOIN D’OXYGÈNE

article, publié le 2 août 2022
2 minutes 5
je ne suis pas l'auteur de cet article, voir la source

Pourquoi les chaleurs sont-elles dangereuses ?

En période de fortes chaleurs, la hausse des températures fatigue l’organisme. Elle lui demande un effort supplémentaire pour s’adapter, réguler sa température interne en permanence et son niveau d’hydratation.
Il met alors en place toutes les stratégies possibles, sollicite la circulation, les reins, la peau, le système digestif… ce qui demande une énergie considérable et beaucoup d’oxygène – premier fournisseur de cette énergie indispensable.
– Quand la pollution atmosphérique vient ajouter ses effets à ceux de la chaleur.
L’élévation des niveaux de certains polluants lors des pics de chaleur (ozone, particules, monoxyde de carbonne..) peut entrainer des manifestations pathologiques : conjonctivite, rhinite, toux, difficulté respiratoire, essoufflements, malaises…
– En cas de canicule qui dure, le corps ne peut pas se reposer car l’écart de température n’est pas assez important entre le jour et la nuit. Le sommeil est perturbé , les nuits ne sont pas réparatrices.
Les personnes dorment mal, s’épuisent…

L’oxygène en cas de chaleur

Bien sûr, la pollution va irriter les muqueuses pulmonaires et limiter les échanges gazeux respiratoires, polluer la circulation sanguine et même risquer de détériorer l’oxygénation des cellules alors que justement le besoin est augmenté.
Les polluants sont de grands responsables. Ils ont une affinité 230 fois supérieure à celle de l’oxygène pour l’hémoglobine. Ils prennent la place de l’oxygène dans le sang et réduisent la quantité d’oxygène disponible dans les tissus.
Ce n’est donc pas la quantité d’oxygène, toujours disponible dans l’air ambiant, qui pose problème, mais son utilisation ou son degré d’assimilation.

La solution Bol d’air®

Le Bol d’air Jacquier® est un allié précieux.
Il ne permet pas de respirer davantage d’oxygène, mais d’inhaler un « super transporteur » , pour acheminer et délivrer l’oxygène vers les cellules.
Obtenu à partir d’une résine spécifique du pin des landes, ce catalyseur va permettre à l’organisme de retrouver un taux d’oxygène équilibré, en fonction du besoin supplémentaire.
Cette méthode unique et naturelle d’oxygénation cellulaire, découverte il y a 70 ans et mise en œuvre par Holiste depuis 30 ans est particulièrement d’actualité.
© Je ne suis pas l'auteur de cet article, voir la source
Si vous êtes l'auteur et que vous ne voulez pas que je le partage, contactez-moi.

Mots clés : canicules, naturopathies, chaleurs, oxygènes, bien-êtres

découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur ou
S'abonner à ma lettre d'info Copier date sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo
Autres articles de cette rubrique | voir tous




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« La peur mène à la colère, la colère à la haine et la haine au côté obscur. » Yoda