www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Marianne NYS
Hypnose, Sophrologie : acouphènes, fibromyalgie, Sexologiethérapie,poids,douleur chronique,SFC,sexe,sexologue,sophrologue
Marianne NYS
ARTICLES
ARTICLES > QUESTIONS DE GÉNÉRATIONS
POKÉMON GO : DES BÉNÉFICES POUR LA SANTÉ MENTALE ET PHYSIQUE
publié le 21 juillet 2016 3 min à lire 219 18
je ne suis pas l'auteur de cet article voir source
Pokémon Go : des bénéfices pour la santé mentale et physique observés

Les effets positifs pour la santé mentale et physique de Pokémon Go, nouveau jeu de réalité augmentée pour smartphone, sont de plus en plus soulignés dans les médias.

Le jeu, lancé le 6 juillet 2016 aux États-Unis et le 16 juillet dans 26 pays d'Europe, utilise le système GPS et la caméra du smartphone pour placer des Pokémons dans l'environnement réel du joueur qui doit les attraper afin de marquer des points. Les Pokémons sont placés aux mêmes endroits pour tous les joueurs d'un même environnement, ce qui amène les gens à converger vers ces endroits.

Nous savons déjà, souligne le psychologue John M. Grohol, pdg du site Psych Central que l'exercice aide grandement pour la dépression (ainsi que pour pratiquement tous les autres problèmes de santé mentale), mais être motivé à faire de l'exercice en étant déprimé est un défi.
Le jeu encourage à sortir, prendre une marche, parler aux autres, et explorer le monde autour de soi.

De son côté Matt Hoffman, professeur au Texas A&M College of Nursing, lui-même joueur, souligne que « "le jeu amène les gens ensemble, fournissant des opportunités d'interaction sociale et favorisant un sentiment d'appartenance, ce qui peut avoir un impact positif sur la santé émotionnelle et mentale" ».

Le jeu, témoigne-t-il, a élargi sa curiosité et sa connaissance de sa communauté locale car il l'a amené dans des quartiers qu'il n'avait pas exploré auparavant.

En outre, ajoute-t-il, « "j'ai vu des familles se promener en jouant ensemble" ».

Le jeu encourage les parents à sortir avec leurs enfants, remplaçant des soirées sur le canapé par des soirées à se promener dans le quartier.

Psychomédia avec sources: Psych Central, Texas A&M College of Nursing.
Psychomédia Publié le 17 juillet 2016
Tous droits réservés

L'association de consommateurs française UFC-Que Choisir publie quelques mises en garde et conseils concernant Pokémon GO, ce jeu mêlant « "astucieusement jeu vidéo et réalité augmentée" ».


Outre les dangers d'accidents et de vols de téléphones (les joueurs levant régulièrement leur téléphone pour capturer un monstre, attisent l’œil des voleurs et devraient le tenir fermement), UFC-Que Choisir fait aussi les mises en garde suivante :

Le jeu propose des achats depuis l’application (achats « in-app » ou « intégrés »). « "Le joueur peut ainsi acheter des Poképièces pour progresser. Comptez 0,99 € pour un lot de 100, 4,99 € pour un lot de 550, 9,99 € pour un sac de 1 200 et jusqu’à 99,99 € pour un trésor de 14 500." »

« "L’histoire a déjà montré que les enfants ne sont pas toujours conscients des dépenses engagées dans les boutiques en ligne." »
« "Les joueurs consomment (...) de la data. (...) En réalité, les volumes de données nécessaires ne sont pas gigantesques (les estimations évoquent 250 Mo par mois pour les plus mordus). Sans un forfait adapté, attention quand même à la facture." »
« "Mais l’application est nettement plus gourmande en énergie : écran allumé, puce GPS activée, connexion Internet permanente… (...) La meilleure arme du chasseur ? Une batterie externe, et de grande capacité s’il-vous-plaît !" »
Pour ce qui est des données personnelles, Nintendo et Niantic accèdent à vos noms et prénoms, e-mail, numéro de téléphone, adresse IP et numéro d’identification du smartphone. (...) « "Ils s’accordent également le droit de collecter votre âge, sexe, pays de résidence, date de naissance, ainsi que vos loisirs, jouets et jeux préférés" » et ils enregistrent aussi votre localisation.
« "Si vous partagez une image de votre partie sur les réseaux sociaux, le géant japonais pourra la réutiliser à sa guise, comme il l’annonce dans sa politique de confidentialité." »

Ajoutons à cela le conseil apparaissant sur le site officiel du jeu : « "Soyez prudent lorsque vous prenez une photo, et assurez-vous que tout le monde accepte d’être pris en photo et que rien de personnel n’apparaît que vous ne voulez pas partager." »

Psychomédia avec source : UFC-Que Choisir.
Tous droits réservés
Je ne suis pas l'auteur de cet article, voir source www.psychomedia.qc.ca/psycholo...
mots clés : santémentale, santéphysique, relation
18 mercis - Cet article vous plaît ? cliquez pour ajouter 1 merci
MERCI pour votre gratitude
Envoyez cet article par mail à un(e) ami(e) cliquez






je ne suis pas un robot

Copiez cet article sur votre Zenopage cliquez
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Réseaux sociaux : partagez sur Facebook | partagez sur Twitter
Soyez informé des nouveaux articles, abonnez-vous à ma lettre d'info cliquez






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit