www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

YOGA VISION BATES
Monique FOUASSIER
Voir mieux, Art de voir, Méthode Bates, Yoga vision, Brain gym, Yoga du RireYeux, lecture,marche,attention,mémoire,imagination,hygiéne oculaire
Yoga Vision Bates
Monique FOUASSIER
ARTICLES
article de Monique FOUASSIER, publié le 1 juin 2015 7 min à lire 1859 128
J'ai eu ma première paire de lunettes après avoir redoublé mon CM1 parce que je n’arrivais pas à lire. L’ophtalmologiste a dit à ma mère que ma myopie était héréditaire, et qu’elle empirerait d'année en année.
Ma mère, une artiste dotée d’une excellente vision, ne comprenait pas le diagnostic car personne dans la famille n’avait jamais porté de lunettes. Elle disait qu’elle suspectait
que c’était certainement lié à mes difficultés de toujours d’apprendre la lecture.

Quand j’ai reçu mes lunettes, j’ai finalement pu apprendre à lire.
Les verres plus forts me permettaient de fixer mes yeux sur les mots,
un à la fois, et de focaliser d’abord sur un point proche (ce à quoi je me réfère
maintenant dans mon travail sur la surfocalisation).

Afin de pouvoir lire avec mes verres correcteurs, j’avais débranché. Inconsciemment ma vision de loin ainsi que ma vision périphérique Des années après, pour améliorer ma vue, j’ai eu besoin de réapprendre celles-ci ainsi que d’autres compétences visuelles et motrices.

Porter des lunettes .à l’école n’était pas facile. Les autres enfants se moquaient de moi et m’appelaient « 4 yeux » ., et chaque jour je rêvais de voir sans lunettes.
Au lycée, j’ai acheté « La méthode Bates, pour une meilleure vue sans lunettes », © 1940, du Dr William Bates, qui m’a rendu espoir et m’a donné une approche de la vision qui était plus orientée sur la relaxation et le processus. J’ai pratiqué les exercices du mieux que je pouvais, et malgré. cela, je n’obtenais pas de changement car j’avais toujours besoin de mes lunettes pour voir.



L’optométriste Gerald N.Getman 1, un homme remarquable que j’ai eu le plaisir de rencontrer, disait que « la vision est une. Compétence apprise de l’attention ».
Le Dr Getman m’a expliqué. la différence entre la vue et la vision, soulignant que les compétences comme l’identification, l’association, les relations spatiales, et la capacité à donner du sens, à diriger nos pensées ou notre mouvement pour agir par rapport à ce sens, toutes se produisent dans notre cerveau et non pas dans les yeux.
En 1978, j’ai assisté un cours donné par une auteure et professeure d’amélioration naturelle de la vision, Janet Goodrich2, formée à la méthode Bates, que j’avais tenté quelques années auparavant de pratiquer par moi-même. Janet Goodrich -2-voulait que ses .étudiants enlèvent leurs lunettes, ce que je ne pouvais faire car cela me donnait le tournis.

Quand je travaillais avec les enfants et adultes qui avait des difficultés à lire, je me suis retrouvé à me concentrer sur les compétences physiques de l’apprentissage, comme le mouvement des yeux, tourner la tête, tenir un stylo, et s’asseoir confortablement.
Je découvrais des mouvements physiques spécifiques (qui plus tard deviendraient les activités de Brain Gym) qui aident les étudiants à organiser l’information au niveau de leur ligne médiane du corps (le sternum), et ainsi à apprendre à lire et écrire sans tension du cou ou sans stress visuel.




1 --Gerald N.Getman, OD, “Comment développer l’intelligence de votre enfant?”
NB: La recherche en optométrie au cours des années a montré de manière récurrente, quelque soit le lecteur, la relation entre les difficultés de lecture et les problèmes de vision (qui ne sont pas toujours héréditaires) ; une connexion que j’ai eu l’occasion de valider à plusieurs reprises dans mon travail auprès d’étudiants. Un autre point de clarification, une personne est considérée légalement aveugle si sa vision est 20/200 (ou pire) au meilleur oeil avec la meilleure possible correction.
2 --Janet Goodrich, "Bien voir sans lunettes"


A partir du début de l’année 1980, alors que je commençais à développer l’Education Kinesthésique, nombre de mes étudiants s’étaient améliorés après des équilibrages Edu-K, comme celui du Remodelage de la Latéralité de Dennison.
Pourtant, à cette époque, où. je rencontrais ma femme et partenaire Gail, j’avais toujours une sévère myopie.
Pour vous donner une idée de ce que cela veut dire ; un œil sain peut instantanément s’ajuster à un point proche ou lointain (utilisant ce que nous appelons la capacité.d’accommodation) et a donc la capacité de voir des objets à des distances très variées.

A cette époque, mon ordonnance disait 8 D (dioptrie), ce qui voulait dire que sans mes lunettes je pouvais voir nettement seulement. une distance maximale de 0,125 mêtre (avec 3 D, une personne ne serait pas capable à 6 mêtres de voir aucune ligne sur le tableau de Snellen, qui permet de mesurer l’acuité. visuelle).

Pour faire plus simple, ma perte d’acuité. visuelle était considérée comme importante. Je disais à Gail que je ne croyais pas que j’allais pouvoir améliorer ma vue. Je pouvais aider de nombreuses personnes à trouver des moyens d’améliorer leur acuité visuelle, mais je croyais que c’était trop tard pour moi.
Gail m’encouragea à devenir un explorateur de mon expérience visuelle, et nous avons fait un équilibrage pour l’objectif : " réussir dans ma vie avec ma vision naturelle" .. Le menu d’apprentissage était ce que j’appelle maintenant l’équilibrage . au coeur du corps, et incluait des préactivités qui engageaient mon acuité à différentes distances.

Nous avons écouté la sagesse du corps et nous avons fait aussi quelques entrainements visuels du cours des 7 dimensions - Edu-K enprofondeur. Après l’équilibrage, je ne pouvais pas croire que je pouvais voir sans mes lunettes! J’ai eu une amélioration immédiate et importante de ma vision et ma façon de bouger changea drastiquement pour le meilleur.
Gail et moi coururent dans la rue –moi sans mes lunettes – pour lui lire non sans excitation les plaques d’immatriculation et les panneaux des rues qui enfin m’apparaissaient clairement.


La difficulté maintenant était de continuer à travailler avec ma nouvelle vision mais qui n’était pas améliorée .à un point où. je pouvais me passer de lunettes pour lire ou travailler confortablement.
Par chance, j’avais une vieille paire de lunettes moins fortes qui me permettait de fonctionner.
Pendant tout un temps, je pratiquais les activités de Brain gym tous les jours, comme les points positifs et le palming . ( reposer les yeux dans les paumes des mains) et d’autres activités de Vision Gym. En 2 jours, je voyais suffisamment clair au travers de mes anciennes lunettes pour ne jamais plus remettre les récentes.

Depuis, je continue .à m’équilibrer utilisant parfois le travail Edu-K en profondeur ou celuide la Vision Créative.
Chaque fois je m’améliore encore
, après quoi j’utilise une paire de lunettes encore plus ancienne (je les ai toutes gardées dans une boite !) ou alors je vais voir un optométriste comportemental pour de nouvelles lunettes 20/40, pour
lesquelles je m’équilibre jusqu'à ce que ma vision s’améliore encore. En d’autres termes,
j’utilise mes vieilles lunettes comme préactivité pour apprendre voir clairement.

J’arrive également presque à chaque fois à faire un pas en avant dans mes compétences motrices et je me sens habituellement complètement à l’aise avec mes vieilles lunettes de vue pour une journée ou 2.

Aujourd’hui ma vue ne cesse de s’améliorer. Je porte des lunettes seulement pour conduire de nuit. Pour la plupart de mes activités de jour, y compris lire et regarder au loin, je peux voir sans lentilles ni lunettes.

Arriver à l’acuité. Visuelle parfaite de 20/20 ou 6/6 (en mesure métrique) n’est pas mon but.
Comme un changement dans les habitudes de bouger peut affecter le système visuel, chaque petite amélioration de vision entraine une amélioration dans ma capacité à bouger, me détend et m’ouvre l’esprit. Quand je me surprends à penser d’une manière trop linéaire, je peux maintenant faire appel à l’approche naturelle et intégrative de l’ensemble vers le détail pour résoudre mes problèmes

Etudier et enseigner la vision nous a ouvert. Gail et moi, à la nécessité d’opérer des changements dans notre vie quotidienne par exemple.

Les changements les plus importants que nous avons faits sont :

1. faire de la vision une priorité.

2. utiliser Brain Gym ou d’autres activités pour le mouvement des yeux pour donner un contexte qui intègre tout le corps

3. relaxer les yeux et se réjouir du beau

4. traverser la ligne médiane et se centrer dans le champ médian

5. regarder près, loin et dans toutes les directions

6. faire des pauses de vision au cours de la journée et pratiquer ce qui est au-dessus

7. Aimer mes yeux et ma vision, prendre soin de ma vue comme je le ferai d’un cadeau précieux.

Ayant retrouvé. la joie d’une bonne vision ainsi que la perspective multidimensionnelle qui va avec, je ne souhaite pas retourner aux verres correcteurs qui limitent ma focalisation et ma flexibilité. dans le mouvement et le jeu.

Entretenir ma vision est un processus permanent, et j’invite tous ceux qui veulent voir sans lunettes et voir la vue d’ensemble à explorer ce processus avec moi.

PAUL DENNISON ( Créateur du Brain gym -Californie)
www.braingymfrance
© Monique FOUASSIER
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/yogavision-bates
Mots clés : comment, amélioré, vision
Article retenu par Théranéo pour la Sélection Qualité
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter Voir des articles du même thème sur Théranéo






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« On a toujours le choix. On est même la somme de ses choix. » J. O’Connor