www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Myriam PAILLER
Sophrologue relaxologue, coach , conseillère en Fleurs de Bachsophrologie, stress, relaxation, méditation, coaching, EFT
Myriam PAILLER
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / CORPS ET CONSCIENTISATION

LAISSEZ LA HONTE DERRIERE VOUS

article de Myriam PAILLER, publié le 3 mars 2023 3 minutes 123 2


« Je suis nulle/nul ! »
« Je ne peux pas. J’ai trop la honte ! »
« Je ne me supporte pas ! »
« Je n’ai pas de qualités »

Combien de fois m’est il arrivé d’entendre ces propos de la part d’adolescents ou de jeunes adultes !

Combien de fois ai-je vu de jeunes personnes talentueuses, intelligentes, spirituelles, émouvantes, sincères, généreuses, attentionnées, extrasensibles, belles par tout ce qui émanait d’elles et ce qu’elles mettaient en action, se juger avec beaucoup de sévérité et se dévaloriser tout en s’affaiblissant ! Bien trop souvent .

La honte est une émotion qui demeure la plupart du temps indicible, cachée aux proches quand elle n'est pas masquée par le déni, pour sauvegarder une image de soi acceptable aux yeux d’autrui. Elle cause plus de dommages que la culpabilité car elle demeure plus intériorisée et il est plus difficile de s'en débarrasser de ce fait.

quelle peut être l'origine de la honte ?

- Une éducation très stricte exercée par des parents particulièrement exigeants,
- Un manque d’amour et de reconnaissance durant l’enfance et l’adolescence,
- La maltraitance sous toutes ses formes,
- L'abus sexuel
- Le harcèlement scolaire
- Egalement l’intériorisation de la honte vécue et véhiculée par les générations précédentes (peuples vaincus, comportements jugés criminels ou indignes)
peuvent contribuer à construire une image de soi déformée, conditionnée au jugement négatif, au point de se sous-estimer, de se déprécier et d’avoir du mal à s’aimer tel que l’on est.

Il en résulte toutes sorte de maux :

1. inhibitions diverses et inaction chronique dues au manque de confiance en soi,
2.auto sabotages dans les relations et dans l’accès à une situation sociale supérieure,
3. angoisses et souffrances morales chroniques,
4. addictions pour contrer un mal-être persistant, troubles de la nourriture,
5. stratégies d’autoprotection telles que l’extrême timidité, l'isolement, ou au contraire l’extraversion affichée qui peut être mêlée de provocation.

Bref, si vous vous reconnaissez ou si vous reconnaissez un proche dans ces tendances autodestructrices vous ne pouvez pas en rester là.

Il existe des solutions, des méthodes de déconditionnement et également des disciplines pour renforcer notre esprit et de ce fait se forger une personnalité forte, confiante, optimiste, compassionnelle, engagée, dynamique, heureuse de vivre, d’expérimenter, de partager des rencontres et des valeurs collectives.

Ce travail de renforcement intérieur passe toujours par le corps pour s’exercer dans la durabilité car tout ce que nous vivons et qui fait appel à une émotion s'inscrit en mémoire corporelle dans notre ADN, nos muscles, nos tendons et nos os, nos organes, notre sang et notre peau.

Un exercice pour finir afin de vous aider à déconnecter de la charge affective et mentale liée à la honte.

1. Asseyez-vous au calme, de façon à ne pas être dérangé/dérangée et prenez 3 grandes et longues inspirations profondes. Laissez la sensation de détente s’installer progressivement dans votre corps grâce à votre respiration.

2. Ensuite repensez à un aspect de vous-même qui ne vous satisfait pas, et tout en repensant à cet aspect, prenez conscience de se qui est en train de se passer dans votre corps.

3. En même temps que vous repensez à cet aspect de vous-même qui ne vous satisfait pas, focalisez vous sur votre ressenti physique et commencez à tapoter doucement avec vos doigts le dessus de vos cuisses, juste au-dessus des genoux.

4. Faites-le jusqu’à ce que vous ressentiez beaucoup plus de douceur et d’apaisement en vous.

5. Ensuite , tout en continuant de tapoter doucement vos genoux, pensez à un moment, une occasion où vous vous êtes sentis fier / fière de vous. Ce peut être il y a longtemps et ça n'est pas important. Augmentez l'intensité du sentiment de fierté en vous jusqu'à ce que vous vous sentiez apaisé / apaisée.

Si ce n’est pas suffisant, contactez-moi afin que je vous accompagne dans un travail de déprogrammation - reconnexion à vous-même, afin de vous libérer de manière définitive de tous les auto-jugements qui encombrent votre esprit. Vous gagnerez en temps et en sérénité.

Myriam PAILLER
© Myriam PAILLER
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/myriam-pailler

Mots clés : honte, souffrance, guérir, changer, sophrologie

découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur Facebook Partager sur Twitter S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être adapté à une société malade. » J. Krishnamurti