www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Marianne NYS
Hypnose, Sophrologie : acouphènes, fibromyalgie, Sexologiethérapie,poids,douleur chronique,SFC,sexe,sexologue,sophrologue
Marianne NYS
ARTICLES
article, publié le 25 juin 2017 5 min à lire 43 1
je ne suis pas l'auteur de cet article, voir la source
Le terme " Aromathérapie " est employé pour l’utilisation d’extraits (huiles essentielles) d’une certaine partie d’une plante, à des fins thérapeutiques. Elle prépare le corps à lutter contre la maladie en stimulant le réflexe naturel d'auto-guérison, elle amène à une attitude mentale positive. C'est une méthode naturelle qui repose sur l'activité des molécules biochimiques des huiles essentielles (HE). En stimulant le système nerveux, les arômes des huiles essentielles lancent un ordre d'auto-régulation. Les effets sont semblables aux substances chimiques, mais sans leurs effets secondaires et sans provoquer de résistance

L’aromathérapie vient plus généralement de la phytothérapie qui désigne la médecine fondée sur les plantes et leurs principes actifs naturels.

Les huiles essentielles

L’utilisation des huiles est très variée, on les retrouve en onction, c’est-à-dire dissoutes dans de l’huile végétale, en lotions ou en crèmes, dispersées dans des huiles alimentaires, sur un sucre, dans du miel ou même en gélules. Certains produits finis à base d’huiles essentielles sont en spray ou aérosols. Les professionnels de la santé peuvent également le préconiser en suppositoires.

L’emploi par voie cutanée : Une huile essentielle ne s’emploie presque jamais pure, on les dilue dans des huiles végétales, des crèmes etc. Pour le bain on les diluera dans une base neutre du fait de leurs liposolubilitées.

L’emploi par voie orale : Beaucoup d’huiles essentielles sont toxiques, il faut une bonne maitrise du sujet avant d’imaginer pouvoir en ingérer, cependant, c’est une voie d’administration très efficace. Certaines huiles ou essences sont également très appréciées en cuisine.

Les inhalations : Sèches, en déposant quelques gouttes sur un mouchoir ou en respirant à même le flacon (pour dégager les voies respiratoires par exemple) ou humides en ajoutant quelques gouttes dans un bol d’eau chaude que l’on va respirer avec une serviette sur la tête.

En diffusion atmosphérique : A l’aide d’un diffuseur prévu à cet effet, qui n’excédera pas les 60°C pour conserver les principes actifs des huiles et qui diffusera entre 10 à 20 minutes par heure.

Les huiles essentielles sont particulièrement indiquées en complément à un traitement médical, pour les problèmes de peau, la cosmétique, la désinfection et cicatrisation des plaies, le confort émotionnel, souvent tout simplement pour leurs odeurs qui nous procure du bien-être et dans bien d’autres domaines encore.

Les huiles essentielles sont des molécules actives, il est important de toujours demander l’avis d’un professionnel de la santé et de respecter scrupuleusement les posologies, modes et voies d’administration, elles peuvent avoir des effets indésirables graves. Les bébés, enfants, femmes enceintes ou allaitantes, les personnes ayant des problèmes de santé porterons une attention très particulière à l’usage de celles-ci et ne les utiliserons que sur avis médical.

Fabrication d’une huile essentielle

Une huile essentielle est produite lors de la distillation de certaines partie d’une plante (feuilles, fleurs, bois, écorce, graines baies, bulbe, ….) ou l’expression d’agrumes.

Il existe des différences majeures entre un hydrolat aromatique et une huile essentielle.

La nature du produit

L’huile essentielle est le produit de la distillation, elle est un concentré de molécules aromatiques insolubles dans l’eau, et de substances volatiles et odorantes.
La concentration en principes actifs

Les huiles essentielles ont une densité de molécules extrêmement forte.
Leurs indications

En raison de leur composition chimique différente, les huiles essentielles et les hydrolats correspondants n’ont pas les mêmes indications.

Les huiles essentielles sont notamment utilisées pour l'harmonisation de la santé physique et mentale. Elles renforcent le processus naturel de guérison grâce à l'activité des molécules biochimiques et boostent les défenses immunitaires de l’organisme. On trouve beaucoup d’ouvrages sur l’aromathérapie et il ne faut pas hésiter à demander conseils à des spécialistes. Ne pas pratiquer l’auto-médicamentassions.

L’utilisation

On peut utiliser les huiles par voie interne ou externe, en diffusion et inhalation

Tous peuvent en profiter à condition d’être avertis et de demander l’avis d’un aromathérapeute.

Les champs d’applications sont divers ; cosmétiques, maison, cuisine, animaux,
Savoir choisir une huile essentielle de qualité

En premier lieu il faut choisir son huile pour ses bienfaits et ses vertus, elle doit vous apporter un soutien physique ou psychique. Pour être de qualité, elle doit être naturelle (les HE BIO sont plus cher mais elles assurent un produit sans pesticides, OGM, …), pure (non diluée) et totale (sans produits de synthèse).
Sensibles à la lumière, choisissez des flacons opaques qui éviterons l’oxydation et stockés à l’abri de la lumière et des changements de températures Les huiles essentielles utilisées dans le cadre de l’aromathérapie scientifique répondent à des critères de qualité stricts qu’il s’agit impérativement de connaître et de respecter. Elles doivent être botaniquement et biochimiquement bien définie. Une étiquette correctement rédigée vous livre ces informations-là. Elle doit aussi indiquer la date limite d'utilisation du produit et le numéro de lot, pour une parfaite traçabilité du produit.

Partie de la plante distillée
Les diverses parties d’une même plante (fleur, feuille, tige, écorce, racine, etc.) peuvent produire des essences différentes. Il est important de préciser l’organe végétal.

Espèce botanique certifiée
Les huiles essentielles de qualité doivent impérativement provenir de plantes botaniquement certifiées, c’est-à-dire identifiées par deux noms latins, le latin étant la langue universellement reconnue en botanique. Le premier nom désigne le genre, le second, l’espèce.

Chémotypes
Le chémotype est la carte d’identité d’une huile essentielle.
Le chémotype désigne une entité chimique distincte au sein d'une même espèce. Certaines espèces de plantes présentent des variations chimiques en fonction des influences de leurs écosystèmes

Deux chémotypes de la même huile essentielle présenteront non seulement des activités différentes mais aussi des toxicités très variables.

C’est le manque d’informations ou la non connaissance de cette distinction qui est à l’origine de mauvaises utilisations et de nombreux incidents dues aux huiles essentielles.
Une huile essentielle dont le chémotype aura été défini sera présentée avec ce label qualité :
Il existe différentes catégories d’huiles essentielles ; certifiées BIO, sauvages, conventionnelles, naturelles, …

Les huiles essentielles 100 % pures, 100% naturelles et 100% complètes ou intégrales sont rares et leur prix est plus élevé si elles répondent à tous les critères de qualité d’une huile essentielle chémotypée.

Mais elle sera de bien meilleure qualité qu’une huile industrielle.
je ne suis pas l'auteur de cet article, voir la source
Mots clés : aromathérapie, huiles, huilesessentielles
cliquez pour voir ma prestation en rapport
DOULEUR ET QUALITÉ DE VIE
Envoyer cet article à un ami
VOUS



VOTRE AMI(E)



je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'infos pour mes nouveaux articles Copier cet article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Partager cet article sur FacebookPartager cet article sur Twitter






POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit