www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER
Fabienne SIEJAK
Naturopathie, Massage relaxant, énergisant, Réflexologie , Aromathérapie, Consultant particulier et entreprise, atelier et conférencebien-être, huile, pieds, oreille, endo-nasale, essentielle
Fabienne SIEJAK
ARTICLES
SPORT ET VITALITÉ
SPORT, L'ALIMENTATION QUI BOOSTE
< retour rubrique < retour Articles |
publié le 6 mai 2019 2 min à lire 4
je ne suis pas l'auteur de cet article voir source


Une bonne alimentation est essentielle pour performer physiquement. Conseils de Frédérique Laurent , naturopathe, première femme à avoir gagné les deux marathons les plus givrés du monde : le pôle sud et le pôle nord.


Les grands principes

• Manger peu ou pas transformé, peu ou pas raffiné, sans additifs ni conservateurs, peu cuit, pour ne pas encrasser l’organisme de toxines qui demanderont ensuite de l’énergie pour être éliminées.

• Boire de l’eau régulièrement, pas seulement pendant l’effort.

• Les profils plutôt longilignes, peu enclins à la prise de poids et préférant des sports d’endurance ont plus besoin de glucides.

• Les profils plus trapus, plus enclins à prendre du muscle, voire du poids, et préférant des sports de résistance ont plus besoin de protéines.

• En complément d’une bonne alimentation, la récupération est capitale.

Avant
Entraînement. Manger au moins 2 h avant, 1 h 30 si c’est juste une collation. Pour que l’énergie se libère lentement, consommer des glucides à index glycémique bas (qui ne provoqueront pas de pic de glycémie) : céréales complètes ou semi-complètes, légumineuses et légumes qui apportent des minéraux et facilitent le transit.

Compétition. Plusieurs jours avant, supprimer le gluten, diminuer les céréales complètes, les légumineuses et les produits laitiers, pour prévenir d’éventuels troubles digestifs durant l’effort.

Pendant
Moins d’une heure d’effort. Une hydratation à l’eau est suffisante. Boire de petites gorgées tous les quarts d’heure.

Au-delà d’une heure. Ajouter du miel ou du jus de raisin à l’eau. Éviter tous les aliments solides demandant des efforts de digestion et les fruits frais qui pourraient accélérer le transit.

Au-delà de plusieurs heures. Manger un encas (banane, pâte d’amande, boulette de riz...).

Après
Hydratation. Boire régulièrement des eaux riches en bicarbonates. Une soupe de légumes, c’est parfait pour faire le plein de minéraux et compenser ce qu’on a perdu!

Alimentation. Manger des protéines, pour reconstituer les fibres du corps qui pourraient avoir été brisées, du lin, du colza, des noix... pour leurs acides gras (anti-inflammatoires, favorables au système hormonal et neurotransmetteurs), des légumes et fruits, riches en antioxydants.

Précautions
• Ne pas abuser des glucides ni des oléagineux qui risqueraient de surcharger le foie.

• Frédérique Laurent fait observer que « au bout de 2 ou 3 ans de régime végétalien, les blessures sont plus fréquentes. La complémentation, ou la réintroduction d’un peu de protéines animales, est indispensable ».

effort, compétition, entrainement
regardez ma prestation en rapport avec cet article :
NATUROPATHIE
Je ne suis pas l'auteur de cet article voir la source

Articles similaires proposés par Théranéo :
Gâteau pour avant ou après l’effort Sophrologie et entrainement
voir plus d'articles sur Théranéo

remercier
MERCI pour votre merci
ENVOYER À UN(E) AMI(E)

VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


les emails ne sont pas transmis à des sociétés externes
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
partager
partager



POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« On ne peut guérir la partie soignée sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme et pour que l'Esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins d'aujourd'hui de séparer l'âme et le corps. »
Platon