www.Theraneo.com est une plateforme bien-être qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Jean-Claude THIMOLÉON JOLY
Bio-énergéticien-Géobiologue, Enseignant Reiki, et Toucher Quantique, Phytothérapeute, Aromathérapeute, communication animale, formateur, conférencierBioénergétique, énergétique, magnétiseur, radiesthésiste, reiki,
DIVERS
L'EAU NUTRIMENT DE LA VIE
< retour rubrique < retour Articles |
publié le 14 avril 2019 7 min à lire 89 2

Bien que n’étant pas à proprement parlé un aliment, puisqu’elle ne contient ni glucides, ni lipides et ni protides qui soient susceptibles de fournir à notre organisme une énergie quelconque, l’eau reste, toutefois, un nutriment essentiel à la vie.

En effet, c’est grâce à elle que l’organisme gère l’énergie apportées par les aliments vrais et gère également la totalité de nos fonctions biologiques.



L'eau par voie interne


L’eau, celle que l’on absorbe tous les jours sous une forme ou une autre, est certainement la première thérapeutique naturelle à notre portée. D’ailleurs, il y a quelques années un célèbre biologiste ne déclarait-il pas : « La Biologie a oublié l’eau comme le fait un poisson au fond de la mer. »
Nous allons donc vous rappeler l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur l’eau qui constitue avec l’oxygène de l’air, le tout premier de nos besoins vitaux et qui, d’autre part, est absolument nécessaire à une bonne santé.

Nous connaissons tous par coeur la définition apprise à l’école primaire :
« L’eau est un liquide incolore et transparent, inodore et sans saveur », définition que le collège complètera en nous expliquant qu’elle est la combinaison d’une molécule d’oxygène et de deux d’hydrogène soit H20.

Cette définition est cependant un peu superficielle, puisque l’eau sous cette formule ne se rencontre pas sur terre et contient toujours d’autres éléments. Ainsi, en est-il des eaux minérales, des eaux de sources, mais également de l’eau du robinet dont la composition varie d’une région à l’autre. Chaque eau, prise individuellement, possède ses indications particulières en fonction des éléments contenus, et certaines nous sont journellement nécessaires, d’autres ne présentent un intérêt que dans quelques cas précis et peuvent même représenter un danger.

Au sein de l’organisme humain, des quantités impressionnantes d’eau circulent en permanence – autour de 60 litres pour un homme de 80 kilos – à travers nos tissus et organes et participent à toutes les fonctions vitales.
Il n’est que de citer, la digestion et l’élimination par exemple.

En permettant le transport de certains éléments biologiques, en permettant l’élimination des déchets cellulaires, l’eau joue son rôle fondamental de draineur.

Pour que cela fonctionne correctement, le flux doit être constamment renouvelé. Ainsi, même si notre alimentation quotidienne apporte une part non négligeable de l’eau nécessaire, avec notamment les légumes et les fruits, il est nécessaire de compléter cet apport en absorbant le complément par ailleurs.

Nous pourrions écrire des centaines de pages sur le rôle préventif de l’eau pour certaines maladies et son rôle curatif pour d’autres.

Aussi dans les pages qui suivent nous nous contenterons de vous rappeler les notions fondamentales qu’il est nécessaire de bien connaître pour se maintenir en bonne santé.



Quelle eau ?


Il peut s’agir d’une eau potable distribuée par nos robinets, dès lors qu’elle est contrôlée.

Cependant bien qu’elle réponde à des normes strictes sur le plan qualité elle laisse souvent à désirer sur le plan gustatif. Cependant, c’est cette eau qui est de nos jours la plus consommée en France.

Personnellement nous vous conseillons de réserver cette eau à la toilette, voire à la cuisine vapeur. Pour toutes les autres utilisations courantes, il est préférable d’utiliser une eau de source le plus faiblement minéralisée possible et dans tous les cas en dessous de 50 mg d’extraits secs.

Il est aussi possible dans certaines régions de trouver des sources d’eau pure.
En France, il existe de nombreuses sources minérales faiblement minéralisées, donc des eaux que l’on peut boire continuellement (Evian, Mont Rouscous, Vittel ou Volvic par exemple) et d’autres beaucoup plus minéralisées (jusqu’à trois grammes d’extraits secs) qui devraient être considérées comme des apports ponctuels, et qui à mon sens ne devraient être consommées que sur prescription médicale (Badoit, Vichy Célestins, Hépar, Contrexéville) et sur des périodes n’excédant pas deux à quatre semaines.



Quelle quantité ?


Notre organisme élimine journellement une moyenne de 2,5 litres d’eau par les urines, les selles, la transpiration et l’évaporation cutanée. Notre alimentation quotidienne apportant environ un litre d’eau, il est dès lors nécessaire de compléter par un apport liquide d’un litre et demi minimum.

Cet apport devra être augmenté dans des cas particuliers comme :

Les pays chauds et humides,
– les activités physiques intenses,
– les pathologies entraînant des fièvres et des diarrhées,
– les cas de surcharge pondérale qui doivent absorber environ 125 centimètres cubes d’eau supplémentaires par kilo de poids en excès par rapport au poids physiologique normal.

Signalons en passant que le sauna s’il permet une perte de poids immédiate, cette perte n’est due qu’à l’excès de transpiration et non à un amaigrissement quelconque. Il est d’ailleurs recommandé de réabsorber l’eau ainsi perdue après chaque séance, pour ne pas nuire à l’organisme.

En consommant ainsi, vous permettrez à votre organisme une bonne et régulière élimination des déchets par l’ensemble des émonctoires, et plus particulièrement par les reins et l’intestin. Sans cette élimination, l’accumulation de ces déchets est à l’origine de nombreux désordres métaboliques, qui génèrent des troubles plus ou moins graves, mais également la concentration trop importante de certains sels minéraux, cette concentration pouvant aller jusqu’à la formation de calculs.

Beaucoup de gens et particulièrement de femmes ne boivent pas assez d’eau, du fait d’idées reçues complètement fausses. Boire de l’eau, sauf dans certains cas bien particulier, ne fait pas grossir ou gonfler, bien au contraire.

Pour maigrir, il faut la plupart du temps boire beaucoup , l’eau étant le meilleur des diurétiques naturels. En buvant d’avantage d’eau vous augmenterez votre sécrétion urinaire et permettrez, ainsi, un meilleur nettoyage de l’organisme.

En effet, par réflexe sécuritaire, si vous ne buvez pas suffisament, l’organisme va stocker l’eau non apportée et ainsi stocker avec les déchets que l’élimination aurait du évacuer.

En ce qui concerne la prise de poids que certaines femmes constatent à la fin de leur cycle, elle est momentanée et s'élimine le plus naturellement du monde avec la venue des règles.



Quand et comment boire ?


C’est tout au long de la journée que nous devons boire et plus particulièrement après et entre les repas. Cependant l’idée reçue qui interdit de boire en mangeant est fausse. Il ne faut pas boire en excès pendant le repas pour éviter la dilution des sucs digestifs, mais de là à ne rien boire, il y a un excès à ne pas franchir.

Pour ceux et celles qui n’éprouvent pas le besoin de boire, et ils sont nombreux, nous conseillons de mettre en évidence une bouteille d’un litre et demi qui vous rappellera à chaque fois que vous la verrez la nécessité de boire.

Vous pouvez par exemple procéder comme suit :
– Le matin au lever, un grand verre de 250 cc qui a l’avantage de faciliter le transit intestinal,
– Dans la matinée deux verres de 125 cc,
– Un verre de 125 cc au cours du repas de midi et un après le repas.
– Dans l’après-midi deux verres de 125 cc,
– Un verre de 125 cc au cours du repas du soir et un autre à la fin.
– Un grand verre de 250 cc au coucher.

Enfin, souvenez vous qu’une bouteille d’eau minérale ouverte doit être consommée dans la journée.

Gardez présent à l’esprit que le fait de boire de l’eau en quantité suffisante est nécessaire au bon équilibre de votre biologie et vous permets de rester en bonne santé.



L'eau par voie externe


Dans le cadre de la santé l’utilisation de l’eau par voie externe est également nécessaire dans les cas suivants :

– Dans l’optique d’une bonne hygiène corporelle en général il ne faut pas hésiter à se laver les mains notamment à l’aide d’un savon simple et d’eau claire. La prise de douches devraient être également journalière mais de la même manière à l’aide d’un savon doux qui ne dessèchera pas la peau.

Malheureusement de nombreux gels douches et autres sont particulièrement agressifs et participent par une utilisation trop fréquentes au vieillissement accéléré de l’épiderme.

Le bain, s’il est agréable sur le plan détente est cependant beaucoup moins efficace au niveau nettoyage que la douche qui grâce à la puissance du jet débarrassera beaucoup mieux la peau de ses impuretés.

On utilise également l’eau dans un but thérapeutique à domicile en procédant à des bains partiels comme le bain de siège ou de pieds.

Généralement on considère que pour être tonique et stimulant un bain doit être tiède, de 25° à 31°. Pour être sédatifs il se situera entre 32 et 34° alors que pour être relaxants on montera à 35° voire 36°. En traitement anti-rhumatismal on montera encore en température en atteignant 36 à 37 ° et l’on réservera les bains de température supérieure à la corporelle aux bains amaigrissants ou anti-cellulitiques. Par contre, le bain de siège, qui est un bain qui drainent les impuretés vers les ganglions lymphatiques doit être pris le plus froid possible.

En Centre de Thermalisme on utilisera la technique des bains quotidiens en baignoire et piscine et souvent le massage au jet.

Force est de constater que lorsque la prescription de la cure termales est adaptée à la pathologie, on obtient souvent des résultats rapides et durables. Notamment pour ce qui touche à la circulation, aux problèmes ostéo-articulaires, aux problèmes urinaires, etc…

A votre santé !!!

eau, hydratation, fonctionsphysiologiques, santé
regardez ma prestation en rapport avec cet article :
NUTRITION ET HYGIÈNE DE VIE

2 mercis
MERCI pour votre merci
ENVOYER À UN(E) AMI(E)

VOUS



VOTRE AMI(E)



COMMENTAIRE


je ne suis pas un robot


les emails ne sont pas transmis à des sociétés externes
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis réactualisez cette page.
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? création gratuite, infos et démo ici :
CRÉER MA ZENOPAGE
29 partages
1 partage



POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez pour indiquer votre photo avatar
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Les médecins, pourraient tirer des odeurs, plus d'usage qu'ils ne font, car j'ai souvent aperçu qu'elles me changent et agissent en mes esprits suivant ce qu'elles sont. »
Michel de Montaigne