www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Jessica DA COSTA
Sonothérapie, Yoga du son, accompagnement périnatal, conseil en hygiène de vieyoga son reiki sonothérapie massage sonore méditation prénatal
Jessica DA COSTA
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / LE POTENTIEL HUMAIN

DORMIR AVEC QUELQU'UN : ÉNERGIE, MAGNÉTISME, RÉSONNANCE...

article de Jessica DA COSTA, publié le 23 février 2021 5 min à lire 83 1


Nous sommes nombreux à partager notre sommeil : avec notre conjoint, notre conjointe, parfois aussi nos enfants, voire nos animaux de compagnie. Certains d’entre vous ont peut-être déjà fait l’expérience de dormir dans la même pièce que des camarades de classe ou des collègues, en internat ou pendant un séminaire, par exemple.

Vous avez peut-être remarqué que vous vous endormiez facilement auprès de certaines personnes, mais que votre sommeil était perturbé auprès d’autres, ou encore, que cela dépendait de l’état émotionnel de l’autre… Y a-t-il des explications ? Savons-nous ce qui se passe au niveau de nos énergies lorsque nous dormons à plusieurs ?

Dormir ensemble : un réflexe ancestral

Tout d’abord, il faut savoir que dormir à plusieurs, contrairement à ce que notre culture a tendance à nous apprendre dans notre société moderne, est tout à fait naturel. Nous sommes des mammifères sociaux et nous avons dormi en groupes pendant bien longtemps. C’était l’assurance d’avoir chaud et d’être en sécurité, notamment pour les plus petits, dont les chances de survie étaient plus grandes entourés d’adultes pour les défendre. C’était également une nécessité : pendant longtemps, ceux qui avaient la chance d’avoir un logement doté de plusieurs pièces chauffées représentaient une minorité. N’oublions pas non plus que depuis la nuit des temps, des fœtus dorment dans le ventre de leur maman, qu’elle-même dorme ou pas, et que cela ne les perturbe pas plus que cela. Pas d’inquiétude, donc, dormir ensemble, c’est tout à fait naturel.

Les ondes cérébrales
Lorsque nous dormons, notre cerveau produit certaines fréquences d’ondes cérébrales. Or, que se passe-t-il lorsque nous faisons vibrer deux cordes d’un instrument dont l’accordage, les notes (soit les fréquences), sont suffisamment proches ? Eh bien, l’une fait vibrer l’autre. Elles vibrent à l’unisson. On peut observer ce même phénomène entre deux métronomes ou deux pendules laissés en action, côte à côte, suffisamment longtemps : les deux finissent par prendre le même rythme. Il n’est donc pas fou de supposer que lorsque deux personnes dorment ou sont sur le point de s’endormir, il puisse se produire un phénomène similaire. Bien sûr, ce n’est pas parce que vous lisez à côté de quelqu’un qui dort que vous allez vous endormir : rappelez-vous que pour que cela fonctionne, il faut être sur des fréquences suffisamment proches. Vous devez donc être vous aussi, au moins sur le point de vous endormir. De même, il n’est pas fou d’envisager que votre sommeil puisse être perturbé par les ondes cérébrales désordonnées de quelqu’un qui présente un trouble du sommeil ou ne parvienne pas à s’endormir, du fait d’un stress, d’une émotion, par exemple. J’en ai plusieurs fois fait l’expérience : malgré une grande facilité à m’endormir (une chance pour laquelle je remercie la nature), il m’arrive de pas réussir à m’endormir vraiment, sans cause apparente, et de me rendre compte le lendemain que mon compagnon était nerveux, préoccupé et n’a pas fermé l’œil de la nuit. Pourtant, il n’a pas bougé, n’a pas bronché… Bref, aucun signe manifeste, aucun bruit qui aurait pu me le laisser deviner. Ce phénomène d’accordage entre fréquences proches porte un nom bien connu dans le milieu de la Sonothérapie.

C’est la loi de la résonnance.

Nous l’utilisons, d’ailleurs pour réaccorder le corps et ses énergies, mais également les ondes cérébrales, à l’aide de diapasons, bols chantants, entre autres. C’est ce que j’utilise entre autres pour vous aider à méditer lors des cours de Yoga du Son, c’est aussi ce qui fait qu’il vous est souvent plus facile de méditer en groupe.

Nos corps subtils pendant le sommeil
Lorsque nous dormons, nos corps subtils se positionnent différemment par rapport à notre corps physiques, mais également les uns par rapport aux autres. Il ne s’agit pas forcément de positionnement spatiale, d’autant plus que dans les couches les plus subtiles de notre être, l’espace est une notion dépassée, mais plutôt d’interactions différentes. Certaines couches subtiles viennent en restaurer d’autres, jusqu’au corps physique. On pourrait alors craindre d’être « envahi », « pollué », « parasité », par les énergies de la personne qui dort à proximité. Cette crainte ne tient pas debout dès lors que l’on sait qu’à distance, quelqu’un peut tout à fait chercher à vous nuire sur un plan subtil (parfois même à son insu) pendant votre sommeil ! Craindre la personne qui dort à côté n’a donc plus tellement de sens. Sachez également que nous disposons, comme notre corps physique dispose d’un système immunitaire, de mécanismes de protection dans nos corps subtils. Bien sûr, ils peuvent présenter des failles et laisser passer des attaques. Cela nous arrive aussi physiquement. Il existe des protections dont on peut s’entourer, que ce soient des visualisations, des coques énergétiques, des tracés énergétiques, des pierres… Ces techniques sont à utiliser comme aides temporaires, un centrage suffisant de la personne étant de toute façon, sa meilleure protection. N’ayez donc pas peur des énergies des gens qui dorment avec vous. Nos énergies sont en constante interaction et c’est tout à fait normal. Cela se produit lorsqu’on attend un enfant, par exemple : on va jusqu’à partager son corps physique, ou encore un corps subtil pour le père (car oui, un des corps subtil du père vient envelopper la mère et l’enfant pendant la grossesse). Aucune crainte, là encore, ces interactions sont naturelles.

Tout ce qu’on capte inconsciemment
Vous avez dû le remarquer : plus on vit avec quelqu’un, plus on le connait, plus on est sensible à son état émotionnel, sa fatigue, sa joie… on pressent souvent ce qui se trame dans la tête d’un conjoint, par exemple. Captons-nous ses ondes cérébrales, ses énergies, devenons-nous mentalistes au point que la moindre mimique nous dévoile l’autre en profondeur ? C’est un peu de tout ça. Il y a aussi les phéromones, les hormones… Nous faisons partie du règne animal et même si nous l’avons oublié, inconsciemment, nous sommes encore capables de capter ces messages chimiques. Certaines femmes remarquent un changement de comportement de leur partenaire selon les phases de leur cycle. Il n’est pas exclu que cela influe sur leur sommeil, moment où les réflexes inconscients sont moins entravés par notre contrôle mental. J’ai moi-même plusieurs fois observé que mon compagnon s’approche davantage de moi pendant mon sommeil au moment de mon ovulation. Le comportement nocturne de ma fille s’est aussi modifié dès le début de ma deuxième grossesse : avant que j’apprenne que j’étais enceinte, elle me réclamait la nuit à cause de cauchemars sur une éventuelle petite sœur, et venait poser sa main sur mon ventre pendant son sommeil… Autant d’exemples de ce que nous sommes capables de capter lorsque nous mettons en pause notre néocortex et notre fonctionnement mental habituel.

En conclusion, n’ayons pas peur de ces phénomènes : ils sont tellement naturels que ce serait avoir peur de la vie même. Il existe différentes manières de se protéger si on se sent attaqué, si on se sent vulnérable, mais le sommeil fait partie de la vie, il est normal d’être amené à le partager, c’est ce que nous avons fait le plus à l’échelle de l’histoire de l’humanité.
© Jessica DA COSTA
reproduction intégrale interdite, tout extrait doit citer mon site www.theraneo.com/jessica-dacosta
Mots clés : sommeil, énergie, résonnance, ondes, cérébrales, co-dodo
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
SOINS ÉNERGÉTIQUES
Partager sur ou
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
S'abonner à ma lettre d'info Copier article sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Tout le monde savait que c’était impossible à faire. Un jour est arrivé quelqu’un qui ne le savait pas, et qui l’a fait. » Churchill