www.Theraneo.com est une plateforme qui regroupe des sites de thérapeutes
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, en savoir plus
FERMER

Stéphanie DUMONT GINFRAY
Sophrologuesophrologie, stress, acouphènes, sport, sommeil, fibromyalgie, santé
Stéphanie DUMONT GINFRAY
ARTICLES
ARTICLES

ARTICLES / SOPHROLOGIE ET SOINS

LA SOPHROLOGIE UN SOIN DE SUPPORT POUR FAIRE FACE À LA MALADIE

article, publié le 20 juin 2022
2 minutes 24
je ne suis pas l'auteur, article de IFS, voir la source


Le sophrologue accompagne des personnes malades du cancer, souffrant de fibromyalgie, acouphènes, dépression entre autres… Découvrez en quoi son accompagnement est complémentaire à celui d’un médecin.

Le malade est une personne

Nous entendons de plus en plus parler de médecine intégrative. Cela veut dire que progressivement, on prend conscience qu’un malade est beaucoup plus que son organe malade. Il est évidemment nécessaire et prioritaire dans certains cas de s’intéresser à la maladie. Mais si nous prenons l’exemple d’une personne qui souffre d’un cancer, elle peut avoir d’autres questions à gérer en lien avec sa maladie ou ses traitements : la douleur physique omniprésente, la peur, l’angoisse, les troubles du sommeil, le manque de confiance, la perte de l’estime de soi, les changements physiques à accepter… Autant de questions qui peuvent bouleverser sa vie et qui doivent être accompagnées pour le bien-être général du malade.

Le sophrologue est un professionnel tout à fait adapté pour cet accompagnement

Ce qui ne veut pas dire que son accompagnement peut remplacer celui d’un médecin. Tout sophrologue cherchera à savoir lors d’une première consultation si la personne qui vient en cabinet est également suivie par un médecin. Ne pas le faire ce serait priver cette personne de l’accompagnement adapté à son cas, diminuer ses chances de guérison, lui donner une fausse image de la sophrologie et enfreindre le code de déontologie des sophrologues. En effet, celui-ci stipule clairement que les sophrologues ne remplacent pas des traitements médicaux, ne prescrivent pas et informent clairement sur les limites du métier.
Heureusement, beaucoup de médecins et autres personnels médicaux sont déjà conquis par la sophrologie et n’hésitent pas à marier les deux. Ainsi, des séances de sophrologie sont proposées à l’Institut Curie à Paris pour les malades du cancer, des hôpitaux accueillent des sophrologues au chevet des malades ou bien en séances de groupe pour la gestion des angoisses ou de la douleur. Les ORL vont très facilement prescrire des séances de sophrologie à leurs patients souffrant d’acouphènes. Beaucoup de médecins généralistes envoient leurs patients stressés et anxieux vers des sophrologues.
© Article de IFS, voir la source
Si vous êtes l'auteur et que vous ne voulez pas que je le partage, contactez-moi.

Mots clés : sophrologie, soins, supports, maladie, accompagnement

Ou en individuel au cabinet.
découvrez ma prestation en rapport avec cet article
Envoyer cet article à un ami
Vous



Votre ami(e)




je ne suis pas un robot
Partager sur ou
S'abonner à ma lettre d'info Copier date sur ma Zenopage
Identifiez-vous d'abord sur votre Zenopage, puis rechargez cette page :
M'IDENTIFIER
Vous n'avez pas de Zenopage ? créez-la gratuitement cliquez-ici
Articles similaires sur Théranéo




POSTER UN COMMENTAIRE

indiquez votre nom ou pseudo


homme    femme
 

cliquez-ici pour choisir votre photo
sinon une photo sera choisie au hasard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Démarcharge commercial interdit
« Changer le monde, n’est pas votre mission. Vous changer, n’est pas votre devoir. S’éveiller à votre vraie nature, est votre opportunité. » Mooji